jeudi 14 juin 2007

Un stage résidentiel

Hier je suis allée à Monfarville, non loin de Saint-Vaast la Hougue (50) pour y voir le stage qu'anime Nadia Stumpf. C'est toujours un vrai régal que d'aller partager celui de stagiaires résidentielles qui se prennent une semaine pour elles, rien que pour elles et rien que pour leur passion et leurs apprentissages. Toutes les photos et les explications seront à retrouver dans les pages de votre magazine préféré d'ici quelques semaines.

A doite, en lien, vous trouvez Patchworkrama, le site de Nadia et vous pourrez y retrouver quelques informations sur ses animations, sur ses projets d'intervention et ainsi savoir où la retrouver.

Deux journées de stage sont prévues tout début octobre, les 6 et 7, en nord-cotentin. On peut s'inscrire à l'une ou à l'autre des ces deux journées ou suivre les deux selon ses voeux. Personnellement j'irai le samedi 6 et j'engage les intéressées à prendre contact pour plus d'informations avec la boutique "Couleurs Tissu" de Saint-Vaast La Hougue afin d'y joindre Dominique Gancel, hôtesse des lieux et organisatrice de ces journées mises en place dans son superbe gîte Clémasine.

Posté par mimiweb à 11:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Un sac facile comme tout

Voici un petit pas à pas pour un sac que l'on fera de la taille de son choix.

1 - Prendre un carré de tissu et le doubler d'un autre carré de même taille. Pour la dimension, il faut savoir que le sac fini aura une base qui mesurera le tiers de la diagonale du carré travaillé au départ. Par exemple, j'ai pour ma part travaillé un carré de 75 cm de diagonale et mon sac mesure donc 25 cm de côté au final.
01_Carr__de_75_cm_de_c_t_
Un seul côté de notre carré doublé sera visible et l'on peut donc faire le choix de travailler cette partie en crazy, en piécé, d'utiliser un tissu imprimé, chargé de broderies ou, comme je l'ai fait, d'employer un tissu d'ameublement coloré en optant ensuite pour une doublure plus neutre. Tous les choix sont permis.

2 - Une fois ce carré ourlé convenablement, on le replie selon sa diagonale et on procède au marquage de tiers en tiers afin de prévoir deux lignes de couture, perpendiculaires à la base, qui s'arrêteront à quelques centimètres du haut (5,5 cm en ce qui me concerne). Cet espace permettra de créer un tube pour une coulisse si l'on veut une version resserrée par un lien.
Il est possible de piquer jusqu'en haut si l'on opte pour l'ajout de deux anses.
03_Plier_en_diagonale__doublure___vue En piquant ces coutures, on détermine deux pointes en cornets. 03_Plier_en_diagonale__doublure___vue

3 - Parce qu'il s'agit ni plus ni moins de cornets, les pointes vont pouvoir, à tour de rôle être retroussées comme ceci :
04_Ramener_une_pointe_sur_un_tiers et je dis bien qu'il faut retrousser la pointe et non la rabattre. Elle est retournée afin d'empocher le fond du sac :
05_Retrousser_la_seconde_pointe

4 - Une fois nos pointes ramenées ainsi sur la base du sac, il faut fermer le biais de cette sorte d'encolure. En effet, une fois les deux pointes ainsi solidarisées le long du rabat, une poche extérieure de type "enveloppe postale" est créée qui permettra bien des petits rangements. Cette ligne peut être piquée, on peut y coudre des boutons factices tout du long ou bien être cousue à la main à points cachés. Moi j'ai opté pour un point de chausson invisible.
06_bis_Solidariser_le_rabat_au_sac

5 - Si l'on accepte cette image, nous dirons que nous sommes en présence de deux poches extérieures jointes l'une contre l'autre par la base pliée et les côtés piqués. Il suffit à présent de rabattre les pointes laissées libres pour qu'elles deviennt rabats de poches extérieures. Un piqûre, dans le haut du sac, sur un rabat puis sur l'autre permet maintenant de créer la gouttière qui va recevoir le lien coulissant de fermeture. 06_Piquer_la_glissi_re___coulisse_en_haut_de_chaque_rabat A moins qu'on ne veuille placer à présent des anses pour porter le sac à l'épaule.
07_bisLe_sac_est_pr_t___recevoir_la_coulisse

6 - Les rabats des poches extérieures peuvent être dotés d'un gros bouton qui, par son poids, va maintenir le rabat bien en place. On peut aussi choisir de le rendre utile en ajoutant une bride à la pointe du rabat et en cousant le bouton sur le croisement des pointes retournées. Marie-Laure me disait que l'idée de fermetures magnétiques lui plaisait bien, c'est une bonne idée. Moi je me suis contentée d'une petite décoration en rappel de la corde de lin que j'ai mise en lien de serrage. Prévu assez long, ce lien me servira également d'anses pour promener mon petit sac à trois poches.
Les perfectionnistes y ajouteront une doublure avec poche pour téléphone ou mousqueton pour accrocher les clés ....
A présent, à vous de jouer.

07_Petit_d_tail_d_coratif___la_pointe_du_rabat__le_sac_est_fini

Si vous me faites parvenir les photos de vos réalisations, je pourrai les mettre dans l'album consacré aux bricolages, les miens et ceux des autres...

Posté par mimiweb à 11:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

">Patchacha
  • Patchalafolie - Catherine J.
  • Vero de Douai
  • Bijoux, parures
    Blogs à visiter, sites amis...
    Chat
    Couture, patch, art textile, bricolages...
    Décorations et ambiances
    Fournitures : tissus, fils...
    Maquettes et modèles réduits
    Photos
    Plutôt broderie
    Plutôt calligraphie et peinture
    Plutôt couture et confection
    Plutôt culturel
    Plutôt patch
    Plutôt scrap et carterie
    Plutôt touristique
    Derniers messages
    Archives
    Tags
     juin 2007 »
    dimlunmarmerjeuvensam
         12
    3 4 56789
    101112 13 1415 16
    17 1819 20 2122 23
    24 25 26 2728 2930
    <$BlogWidgetFollowGooglePlus$>