Il fait froid, il fait très froid. Aujourd'hui encore, - 2° à 8 heures et, malgré un joli soleil qui arrose les pelouses, un petit vent glacé nous saisit et nous rappelle à l'ordre. Blizzard, Blizzard... Moi j'ai dit Blizzard ? Comme c'est blizzard !

Pour rompre cette fin d'hiver qui n'en finit pas, quelques fleurs du début d'été faites au crochet. Les unes sont en laine plus ou moins épaisse, une autre est en fil d'Ecosse.

Oeillets__Small_

On y attache ses ciseaux pour mieux les retrouver au fond de la trousse et le coeur de la fleur cache un petit logement pour toujours avoir un dé à portée de main.

La technique de fabrication ??? Oh la la... très instinctive mais, bien qu'il n'y ait rien d'académique dans ma manière de faire, je veux bien tenter une explication :

- Je monte une chaînette de la longueur souhaitée selon que l'oeillet devra se trouver plus ou moins près des ciseaux. Une très longue chaînette permet de passer les ciseaux par une boutonnière de votre gilet et d'avoir ainsi une fleur à la boutonnière tandis qu'au bout de la châtelaine pendent les ciseaux faciles à attraper.

P1000417__Small_

- Je plie la chaînette en deux et refais une ou deux mailles chaînette pour solidariser l'extrémité libre à la chainette de montage puis, fermant trois mailles pour créer un minuscule cercle, je débute le calice vert en mailles serrées. J'augmente en tournant afin que mon calice arrive au volume souhaité et j'arrête de monter lorsque j'ai atteint ou à peine dépasser la hauteur d'un dé. Car, en effet, là est le logement creux qui recevra le dé à coudre.
- Comme tout travail de crochet, je reste, en fin de montée de mon calice, avec une maille que je continue en chaînette (l'attache du capuchon). Après deux centimètres de chaînette, je reprends le principe du calice en fermant trois mailles qui seront la base d'un bouchon que je construis en mailles serrées, avec quelques augmentations bien placées histoire que le diamètre de mon bouchon équivale l'embouchure de mon calice puis je diminue pour fermer cette sorte de boule creuse et j'arrête mon travail au fil vert.

P1000418__Small_

- Prenant le fil de couleur pour la robe de la fleur, je reprends le bord du calice (épargner le bouchon vers l'intérieur du travail au passage) et je fais un tour pour mettre en route la laine de couleur. Dans chaque maille serrée en couleur, le deuxième tour sera fait de deux, voire trois (selon la grosseur de la laine) brides dans chaque maille serrée du premier tour. Le rang suivant puis le quatrième rang seront, eux aussi, construits de même : deux brides par maille du rang précédent. Cet excès de brides crée le jupon froufroutant qui figure bien l'oeillet.
- Quand vous estimez voir suffisamment de hauteur de pétales, vous stoppez le travail.
Pour l'un des oeillets, j'ai fait pour dernier rang un tour de mailles serrées d'une couleur contrastée. Les variations sont possibles à l'infini. Amusez-vous !

P1000420__Small_