Quand je les ai vues qui me faisaient de l'oeil, je me suis dit que je reviendrai plus tard avec un sac en plastique..... et quand, dimanche midi, en rejoignant la voiture j'ai levé la tête sur le parking, elles étaient là, juste au-dessus de ma tête. Impossible de résister. Qu'auriez-vous fait à ma place ?

2013-09-07 12

Si je ne me trompe pas, il s'agit de laurier-palme. Celui dont on fait ses haies. Je n'avais jamais vu les haies donner de fruits mais, manifestement, si on laisse la haie faire un arbre, les fruits arrivent. Enfin, c'est ce que j'imagine.... Quelle serait l'autre explication ? Donc de jolis fruits bien dodus, bien noirs, bien mûrs si j'en crois ceux déjà tombés à terre...

2013-09-07 12

Des fruits gros comme des grains de raisin, organisés en grappe autour d'une tige centrale assez forte. Des fruits dont le jus tache assez fort si j'en crois mes doigts....

2013-09-07 12

Par contre, inutile de chercher à cueillir des grappes, les grains se détachent séparément et viennent dans la main. J'ai toujours un petit sac plastique dans mon portefeuille ou dans mon sac. Si, si, je vous promets que c'est possible. Très finement plié et soigneusement aplati, il ne prend aucune place...

DSC03528 (Copier)

Alors traitement habituel : casserole + baies + eau ..... Ebullition, cuisson à petits bouillons pendant une heure...... Après quoi on écrase les grains scupuleusement afin que la pulpe donne tout son jus et on laisse poser toute la nuit.

Le lendemain, je fais mijoter mon tissu préalablement traité à la Lessive Saint-Marc pendant une heure et j'ajoute l'alun. Je laisse poser toute une nuit dans le jus et je rince le lendemain seulement.

Dans ce cas, les tissus ont tellement dégorgé que j'ai une piètre confiance dans la durabilité de ma teinture. Allez, indice de confiance : 2 sur 10 !!! Mais j'ai insisté et j'ai rincé à l'eau froide avant d'emporter mon tissu pour le mettre à sécher. Et là : une bizarrerie s'est produite..............

DSCN0040Ce morceau de tissu a été plissé en éventail et ligaturé au milieu ainsi qu'aux extrémités. Après rinçage, j'ai coupé les liens et j'ai trouvé un tissu curieusement marbré de rose violacé et de gris-bleu. Pourquoi cette différence de couleur ? Mon tissu était blanc au départ.....

DSCN0041

Mais la bizarrerie s'est produite avec l'autre tissu. Celui qui avait été noué sur lui-même au centre et aux extrémités. Celui-là, parce que ses noeuds étaient restés lâches, a pris la teinture partout quand même. Au rinçage, je l'ai trouvé uni. Au moment où j'ai voulu aller le mettre au fil à linge pour le faire sécher, je l'ai posé sur un rebord de fenêtre en ciment lisse et j'ai aussitôt aperçu des taches gris-bleu apparaitre. Elles n'étaient que là où le tissu avait porté sur le ciment. J'ai donc déplacé le tissu et reproduit l'opération pour le même résultat. En appliquant mon tissu, zone après zone sur le ciment, j'ai obtenu le résultat sur l'ensemble de mon tissu mais je ne l'explique vraiment pas.... En séchant, les marbrures sont restées...

DSCN0042

DSCN0043

Les couleurs sont très jolies et vives à souhait mais je ne pense pas qu'elles soient bien solides et qu'elles tiendront aux UV ou au moindre lavage.... Mais tant pis, pour un travail textile artistique qu'on ne lave pas, cela conviendra bien....  Contente de mon résultat, j'ai attrapé le pochon où j'avais entassé les pelures d'oignons rouges. Même décoction avec une nuit de pause, même cuisson du tissu avec une nuit de pause, même rinçage mais sans dégorgements exagérés et j'ai obtenu.....

DSCN0044

DSCN0045

DSCN0046

DSCN0047

Et voilà ......

Et savez-vous ce qui me ferait vraiment plaisir ? Que vous vous lanciez dans la teinture aux baies de laurier-palme pour me dire si, vous aussi, vous observez cette histoire de marbrures de contact. Je serais très intéressée de le savoir. A moins que vous ayez une explication à me donner ?