"Le monde est parfois menaçant, les relations humaines basées sur des rapports de force, une volonté de « dévorer » l’autre. Homme ou animal, le faible est souvent éliminé, condamné à l’équarrissoir et la boucherie. Les œuvres, présentées dans l’exposition « C’est pour mieux te manger », font écho aux folies destructrices de l’homme, abordent la question de l’altérité, de l’agression et de la vulnérabilité face à nos instincts carnassiers.  Mais les artistes réunis ici nous montrent également que le corps avec « ses appétits et ses scandales », attablé au  festin de l’amour, goûte et consomme aussi ce corps avec allégresse et gourmandise".

unnamed

Une invitation pour une exposition un peu inquiétante, pleine de mystère.... et on aime les invitations énigmatiques, n'est-ce pas ?