Deux vraies journées sur place, quatre demi-journées en enfilade pour se promener dans une Normandie très occupée à fêter le 70ème anniversaire de sa libération. C'était un plaisir d'être reçus chez des amis qui, comme nous, ont saisi l'instant de la retraite pour filer en bord de mer. Pour nous la Bretagne, pour eux le maintien en Normandie mais au bord de l'eau.

Que faire de ses invités quand le ciel est incertain, voire quand il pleut ? Une visite au Musée, peut-être .....  Moi je me suis régalée d'un florilège de la peinture Hollandaise du 17ème siècle et des installations proposées par quelques jeunes artistes de divers pays qui restaient en accord total avec le contenu des tableaux : natures mortes, paysages, portraits ou encore vêtements.

A ce propos, un petit jeu : à ton avis, qu'a employé l'artiste qui a réalisé cette robe ? La réponse te sera donnée demain !

_copie-0_DSCN0577_copie-0_DSCN0576Depuis les remparts du château, la vue sur la ville est superbe. La zone de plaine envoie le regard à des kilomètres.

_copie-0_DSCN0586

_copie-0_DSCN0587Et dans la cour du Musée, une copie de statue de Robin, néanmoins coulée en bronze voilà quarante ans tout juste, à l'heure où un nouveau film de Jacques Doillon sort sur les écrans avec un Rodin incarné par Vincent Lindon. Je n'ai pas vu le film. Mes amis, eux, l'ont vu dès sa sortie mais n'ont pas apprécié. Dommage. Je resterai certainement sur le film que j'avais vu avec Gérard Depardieu pour interprète.

Grande Ombre Rodin-001Après la visite au Musée, petit tour sur les remparts pour comprendre les fouilles qui ont été faites et qui ont remis à jour les restes du château de Guillaume, duc de Normandie. Le monument était énorme ! 5,5 hectares pour l'un des plus grands châteaux d'Europe tout de même !!!

_copie-0_DSCN0589Dans les douves herbeuses, des moutons à tête noire broutent allègrement et en liberté.

_copie-0_DSCN0593Puis un petit tour en ville de Ouistreham et un instant de retour dans notre enfance : un rémouleur en pleine action ! Il faudrait bien qu'il en pédale quelques-uns chez nous. Je connais quelques quilteuses qui seraient heureuses de lui faire affûter leurs ciseaux.... Une image que j'ai tenu à faire car je doute que l'on en voie encore beaucoup et, pour mes petits-enfants, c'est une image didactique intéressante.

_copie-0_DSCN0595Bien sûr, pas de Ouistreham sans un tour à la plage, longue, longue, longue....

_copie-0_DSCN0596Où la mer était houleuse et le vent, parfois, très violent. Pour preuve, ce nuage de sable qui a couru soudain vers les collégiens en plein cours de handball sur plage.

_copie-0_DSCN0601

_copie-0_DSCN0616Mais pas de quoi faire frissonner les feuilles de cet arbre de l'amitié franco-allemande.

_copie-0_DSCN0614Une longue balade à pied et nous rallions les ferries, toujours aussi impressionnants. 

_copie-0_DSCN0611

_copie-0_DSCN0608

_copie-0_DSCN0622

_copie-0_DSCN0624L'après-midi, promenade à Cabourg avec, sur le trajet, un petit arrêt sur le Pegasus Bridge.

_copie-0_DSCN0625

_copie-0_DSCN0626

_copie-0_DSCN0627

_copie-0_DSCN0628

_copie-0_DSCN0629

_copie-0_DSCN0630

_copie-0_DSCN0631

_copie-0_DSCN0632Les canards, figures de l'endroit, semblaient faire la queue pour commander leur repas à l'auberge. Trop drôle !

_copie-0_DSCN0633

_copie-0_DSCN0634

_copie-0_DSCN0635

_copie-0_DSCN0636

_copie-0_DSCN0638

_copie-0_DSCN0639

_copie-0_DSCN0640

_copie-0_DSCN0641

_copie-0_DSCN0642Pour autant que les lieux puissent être émouvants et que certains véhicules puissent être rares (pour ceux qui roulent encore), je reconnais que je préfère certaines architectures Cabourgeoises à l'Histoire. Je connais d'ailleurs un GI qui, au fil des reconstitutions, commence à trouver les lits de camp très inconfortables. 

_copie-0_DSCN0643Une autre fois j'aimerais visiter l'église de Cabourg qui semble cacher, entre ses murs, une histoire architecturale à rebondissements. 

_copie-0_DSCN0644Mais la palme reste à la ville de Cabourg !

_copie-0_DSCN0645

_copie-0_DSCN0646

_copie-0_DSCN0647

_copie-0_DSCN0648

_copie-0_DSCN0649

_copie-0_DSCN0650

_copie-0_DSCN0656

_copie-0_DSCN0652

_copie-0_DSCN0653

_copie-0_DSCN0654

_copie-0_DSCN0655

_copie-0_DSCN0656

_copie-0_DSCN0659

_copie-0_DSCN0660

_copie-0_DSCN0668Et, au retour, dans le petit bassin du jardin, une des trois grenouilles acceptait enfin de se laisser photographier. Etonnant : les grenouilles ont des personnalités très différentes. Il en est une qui plonge dès qu'elle aperçoit le moindre mouvement et il en est une qui te regarde avancer et semble t'écouter lui parler. Bien sûr, si tu t'agenouilles auprès d'elle, elle finit aussi par plonger dans l'eau sombre parmi les carpes Koï rouge, orange et tachée de noir. Le vent avait fait tomber plein de feuilles sur l'eau ; ma petite grenouille a posé le menton sur une des feuilles, comme pour démontrer son flegme et sa confiance.

_copie-0_DSCN0681Et, pour la toute dernière promenade matinale, juste avant de repartir, une belle balade à pied à la Pointe du Siège où un observatoire, situé à 6 m de hauteur, permet d'observer à 360°, paysage et faune.

20170608_104441

20170608_104535

20170608_105028

20170608_105036Et, enfin, retour au petit port qui s'étend au pied du phare, seul phare du Calvados qui se visite me semble-t-il...

20170608_113232