Après la neige que nous avons eue, le retour timide du soleil nous remplit le coeur de joie.... Vivement le printemps !!!

Hélas, les températures glaciales de ces derniers temps ont mis à bas les floraisons naissantes et les bourgeons qui pointaient leur nez.... Comme l'an passé, alors qu'elle était prête à fleurir, la passiflore est à présent toute desséchée et je vais devoir la couper radicalement, à 10 cm du sol. Elle repartira, c'est probable, mais elle ne fleurira pas cette année encore !!!

_copie-0_DSC01380Nelson a été comme puni. Tant que le thermomètre était en négatif et, a fortiori quand il a neigé, il n'a pas pu aller dehors. Je le juge trop petit pour affronter de trop grands froids et je ne voulais pas qu'il fasse une bronchite ou pire encore même si sa fourrure est suffisamment dense pour être une belle protection.  Car, même si c'est bien rare ici à 500 m de la mer (par la route), nous avons eu pas mal de neige. 

_copie-0_DSC01382

_copie-0_DSC01385

_copie-0_DSC01402

_copie-0_DSC01418

_copie-0_DSCN0032La mer était furieuse et nous l'entendions depuis notre terrasse qui roulait de hautes vagues en les écrasant sur les rochers.

_copie-0_DSCN0033

_copie-0_DSCN0035Les villas anciennes avaient fière allure ainsi parées de blanc ! 

_copie-0_DSCN0036

_copie-0_DSCN0037

_copie-0_DSC01410

_copie-0_DSCN0039Cette villa, récemment repeinte en couleur brique, affiche une allure altière et noble dans son environnement tout blanc.

_copie-0_DSCN0040Il faut dire qu'au lieu de rentrer directement du centre ville nous avons fait un large détour avant de rentrer à la maison. La neige tombait de plus en plus, nous transformant en bonhommes de neige et, deux heures plus tard, l'épaisseur du tapis avait pris un centimètre de plus. Heureusement, l'après-midi le thermomètre remontait en faisant fondre toute la neige. Restait le verglas sur la route, un peu plus loin, qui a pu gêner ceux qui devaient rouler en voiture.

_copie-0_DSCN0041