Il suffit qu'un petit chien ait un besoin de promenade pour que l'on renoue avec la balade à pied. Un moyen formidable de visiter et de voir nos environs immédiats, ceux que l'on rate incontournablement dès que l'on circule en voiture....

D'abord il y a ce passage par une "fontaine-lavoir" où coule toujours une eau froide. Le ru longe quelques maisons et fend une grande prairie pleine de rosée matinale mais au bout, c'est comme si l'on arrivait dans un autre village. Un ailleurs méconnu et si près pourtant ! 

_copie-0_DSCN9810

_copie-0_DSCN9811

Les mini cyclamen de Naples sortent au pied des arbres comme une myriade de papillons colorés.

_copie-0_DSCN9812

_copie-0_DSCN9813

_copie-0_DSCN9814

Le soleil du matin, à peine filtré par les branches qui se dépouillent déjà, tarde à nous réchauffer. Mais il faut marcher encore et se réchauffer en marchant pour aboutir au moulin car le champ qui le borde est grand et, pour un petit chien, il y a vraiment de quoi courir, bondir, se cacher...

_copie-0_DSCN9815

_copie-0_DSCN9816

Et puisque le petit chien ne se laisse pas aisément photographier, nous ne nous quitterons pas sans un petit animal : un ravissant petit chat qui m'a été envoyé par ma petite-fille pour mon anniversaire. N'est-ce pas mignon ?