Je disais donc que je ne les appréciais qu'à demi. Ceci étant, pour gagner mon statut zen, il faut que je prenne sur moi et que je sauve, autant que je peux, les insectes en détresse. Par exemple, celui-ci qui avait trouvé logement dans les cheveux de mon Hom (oui, je sais, je dois préciser : dans la nuque !).... Mais cet insecte, que je ne connais pas, quel est-il donc ?

_copie-0_DSCN9851

 

Cette sorte de mouche (?) fait une taille impressionnante, plus grosse qu'un hanneton. J'avoue que je l'ai prélevée avec un papier absorbant et qu'il lui a fallu un peu de temps pour se remettre de la manipulation. C'est parce qu'elle restait sur la pelouse à se refaire une santé que j'ai pu la photographier. Et, en observant, j'ai constaté que l'animal porte ses oeufs sur son dos.... Curieux, non ?

En tout cas la mouche a repris les airs un peu plus tard. J'espère juste qu'elle n'aura pas laissé ses oeufs pour éclosion dans ma maison ni même sur ma pelouse ! 

DSCN9850

DSCN9850-001

 

Je reviens sur mon article après quelques jours puisque certains de mes lecteurs ont eu la gentillesse d'éclairer ma lanterne.

Tout d'abord, cet insecte est identifié : il s'agit d'une abeille charpentière au nom savant de Xylocope Violacea. Pour la couleur, on a compris le latin mais pour la partie "bois", si on a traduit xylo en bois, on n'en sait pas plus sinon qu'à présent j'ai appris qu'il ne s'agit pas d'un xylophage, c'est à dire qui mange le bois, mais plutôt d'une coupeuse de bois. A l'aide de mâchoires puissantes, cette abeille perce le bois (pour peu qu'il soit un peu ancien et moins solide.... Encore que...) afin d'y créer des logements pour ses oeufs et ses larves.

C'est une abeille qui ne pique qu'au féminin mais qui n'est pas agressive. C'est la manipuler ou tenter de l'écraser qui la fera se défendre. 

Sur le dos de celle-ci, les points, qu'on aurait pu prendre pour des grains de pollen, sont en fait une araignée opportuniste qui s'installe là pour se faire transporter mais qui ne nuit pas à l'insecte. Cette araignée s'appelle : DEUTONYMPHES PHORETIQUES du genre HORSTIA ... 

Voilà qui clôt intelligemment un article ! Merci beaucoup à Arcadia qui m'a orientée vers les Balades entomologiques à l'origine de nombre de ces informaions. Le lien pour aller visiter ce blog plein d'enseignement et de belles photos est ICI.