lundi 5 juin 2017

Après l'été, l'automne....

Depuis hier dimanche, la pluie est arrivée. Abondante, rafraîchissante pour le jardin mais tellement désagréable quand on a pris l'habitude du soleil et de la chaleur. Dur, dur !!

Alors je n'ai qu'une envie, me retrouver samedi soir quand en revenant du Val André, je regardais les champs de blé en train d'onduler sous le petit vent du soir tandis que ployaient les bourgeons des coquelicots dont la tête trop lourde annonçait déjà une jolie fleur plissée à naître....

_copie-0_2017-06-03

 Retour par Erquy où la Sainte-Jeanne nous attendait, sage et silencieuse, sur l'eau. Nous l'avons vu construire, nous l'avons vu se lancer à l'eau pour la première fois et la voilà, toute belle. J'aime la revoir et chaque fois c'est un vrai plaisir...

_copie-0_DSCN0526

_copie-0_DSCN0527

_copie-0_DSCN0528

_copie-0_DSCN0536

 Le temps était si beau et si chaud qu'un groupe de jeunes hommes avait entrepris de se faire transporter à bord d'une banane, tractée par un zodiac.

_copie-0_DSCN0533

_copie-0_DSCN0532

 Mais quand le tracteur va un peu trop vite et quand le virage est un peu trop serré, tout le monde boit le bouillon !

_copie-0_DSCN0537

_copie-0_DSCN0539

 Mais ce qui ne bouge pas et qui attend le promeneur tardif, c'est le paysage d'été : du blé et, bien sûr, des coquelicots.... Un ravissement !

_copie-0_DSCN0540

_copie-0_DSCN0541

_copie-0_DSCN0542

_copie-0_DSCN0543

 Même si, curieusement, de jolies fleurs jaunes se sont invitées dans ce bouuet bucolique....

_copie-0_DSCN0544

_copie-0_DSCN0546

_copie-0_DSCN0547

 Si le blé pousse aussi vite et grossit de même, la farine sera belle !

_copie-0_DSCN0548

Posté par mimiweb à 23:44 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,


samedi 3 juin 2017

Exposition de peinture au Val-André (22)

Aux derniers jours de mai, j'avais annoncé cette exposition assez originale puisqu'une grande partie des artistes exposants seraient en extérieur. Ainsi, le public allait pouvoir visiter les oeuvres tout en marchant sans hâte sur cette très longue promenade qui longe toute la plage du Val André, près de Pléneuf et Erquy pour situer un peu.

_copie-0_DSCN0514

 On nous avait annoncé un changement de temps mais c'est sous un chaud soleil et avec un rien de vent que j'ai fait, moi  aussi, cette longue marche en arrêtant mes pas de tente en tente, de tente en salle d'exposition où une autre moitié d'artistes avaient aussi accroché leurs toiles ou posé leurs sculptures.

_copie-0_DSCN0513

 Très honnêtement, j'ai pratiquement tout aimé : les organisateurs (l'organisatrice notamment) avaient invité d'excellents artistes dont les productions étaient très intéressantes. C'était amusant d'entrer sous une tente, d'entendre les visiteurs sortants s'exclamer "ben là, tu vois, je n'aime pas du tout ! Je n'irais pas voir ça s'il n'y avait que ça à voir" alors que nous, nous restions sous le charme dès l'entrée, incapables de dire lequel de tous ces tableaux pourrait avoir notre préférence.

C'est là tout l'intérêt de l'art qui descend dans la rue : il fait venir à lui le public et lui permet de s'intéresser, de se cultiver, de poser des questions et de se former un goût. Dans le monde des arts, il y en a pour tous les goûts. On aime, on n'aime pas..... Peu importe ! On regarde. Interroger l'artiste qui développe sa démarche et ses techniques, c'est aussi s'instruire. C'est ce partage et cet enrichissement croisé qui ont poussé les organisateurs à envisager l'extérieur comme lieu d'accrochage. 

Plusieurs artistes nous ont enthousiasmés mais certains ne voulaient pas que leurs oeuvres soient photographiées. Je comprends. Il est vrai que même si mes photos sont prises de loin, même s'il n'est pas possible d'analyser puis de copier les techniques, il est possible de copier le style, les couleurs, la composition. Alors merci à Yannlugg d'avoir accepté que je photographie son stand. Pour ceux qui aiment ce qu'il propose, il faut savoir que l'an prochain il exposera à Caen (14), 

_copie-0_2017-06-031

 Nadine Pothier propose une peinture très douce, faite d'impressions en ombres et lumières. Un peu de matière en relief parfois, des formes géométriques à main levée souvent, des couleurs qui se mêlent et s'épousent toujours.  

_copie-0_2017-06-032

 Navrée que la carte de Marie-Pierre Jan soit totalement floue. Je l'ai maintenue cependant afin que tu puisses aller visiter son site (mapijan.livegalerie.com) et, ainsi, relever ses coordonnées plus précisément. Chez Marie-Pierre Jan, c'est un univers qui t'attend. Un monde de couleurs, un monde dessiné sur des supports parfois étonnants comme ces arbres découpés dans une feuille de métal ou ces pommes que l'on peut poser chez soi et tourner à l'envi pour découvrir, chaque fois, un paysage différent. Il y a quelque chose de sucré dans ces tableaux-là où l'on peut retrouver des formes évocatrices de pommes d'amour, de sucettes, de bonbons. Pour une fois, la gourmandise n'est pas conseillée, elle est recommandée !

_copie-0_2017-06-033

 En intérieur cette fois, Laurence Brisson présente ses sculptures de papier. Des statuettes aussi compactes que si elles étaient en bois même si elles sont en papier et pleines de papier. La masse de papier est sculptée et permet des formes rondes et douces contrairement au papier mâché dont la surface reste accidentée. Sur ces personnages "à la Botero", l'artiste dessine des motifs qui tiennent du zentangle et des signes arborigènes avec de l'encre indélébile qu'elle fabrique elle-même. Pour tout dire, j'adore !!! D'ailleurs une des sculptures me faisait de l'oeil mais j'avais déjà fait un premier achat chez Nadine Pothier. Alors une autre fois certainement....  

_copie-0_2017-06-034

 C'est Joëlle Quilin, dont j'ai déjà parlé, qui m'avait adressé l'invitation et l'affiche que j'ai mise en ligne voilà une dizaine de jours. Elle sait que nous aimons les expositions de peinture et de sculpture et les bonnes expositions en particulier. Elle ne nous a pas menti : c'est une exposition superbe et nous y reviendrons dès que la manifestation se reproduira car le principe existe depuis longtemps déjà. Cela avait commencé par une exposition d'oeuvres d'amateurs dans une ambiance très garden-party et puis le projet s'est affiné au fil des ans pour devenir cet évènement de qualité. 

_copie-0_DSCN0510

 Le beau temps, l'endroit, la situation piétonnière, les salles d'exposition ajoutées aux stands sous tentes, tous les feux étaient au vert pour que le week end d'exposition soit une réussite. Il reste une journée encore et j'espère que ma présentation encouragera certains Costarmoricains à pousser jusqu'au Val André !!

_copie-0_DSCN0517

 Et notre petit achat :

_copie-0_DSCN0552

de Nadine Pothier.

Posté par mimiweb à 23:34 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 31 mai 2017

Nature

Dans la nature, il y a ces décors naturels qui ont enchanté certains jours de notre jeunesse et que nous avons totalement oubliés.... J'ai voulu revoir le Tertre Aubé parce qu'à en parler, je n'avais pas d'images en tête. Mais y retourner n'a rien rappelé à ma mémoire : ni le lieu même aujourd'hui dédié aux besoins des chiens du quartier, ni la vue que l'on a depuis ce promontoire, ni les éléments dont ces arbres devenus énormes qui étaient déjà là sans doute...

_copie-0_DSCN0419

_copie-0_DSCN0420

_copie-0_DSCN0422

La nature mène sa vie et nous la nôtre. La nature n'a pas besoin de nous alors que nous avons tellement besoin d'elle. Et le grand cycle de la vie n'est pas près de s'achever.....

_copie-0_2017-05-302

 

Et ce, malgré certains qui prennent avec gourmandise le dernier soleil du soir....

_copie-0_DSCN0413

 

Soleil du soir qu'il faut savoir apprécier car les lendemains matins ne sont pas forcément ensoleillés !

_copie-0_DSCN0416

_copie-0_DSCN0418

Posté par mimiweb à 14:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

samedi 6 mai 2017

Exposition à Binic -22

Capture

Posté par mimiweb à 11:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

vendredi 5 mai 2017

Début de remontée via le Sud-Ouest

Je me suis un peu mélangé les pinceaux dans mes programmations d'articles. Quelques abonnés ont dû recevoir un avis de publication qu'ils n'auront pas trouvée et je m'en excuse ! Mes articles étant très longs, je tente de les espacer un peu pour laisser aux lecteurs un rien de repos entre deux messages à lire. 

Après quelques jours seulement de pause dans le grand Sud, l'heure est déjà à la remontée. Il est encore prévu un arrêt dans le Sud-Ouest. Le départ se fait tôt le matin avec un temps très prometteur. Petite tenue et grands espoirs pour une journée ensoleillée et chaude.... Il n'y a pas de raison : hier il faisait beau et presque chaud, cela ne peut que continuer dans cet élan...

_copie-0_DSCN9944

 

Dans ce trajet retour, le ciel n'a pas été égal en cours de matinée. 

_copie-0_DSCN9945

_copie-0_DSCN9946

 

Les photos ont été faites en roulant donc je demande toute ton indulgence. Le paysage méditerranéen disparait petit à petit au profit d'une campagne moins typique et je m'accroche aux derniers cyprès pour conserver un peu de l'image des jours précédents. J'aime la Provence et ses paysages, j'aime les montagnes, les rochers et, bien sûr, la mer.... La Provence m'offre tout cela d'un seul coup. C'est le rêve. Il n'y a que la chaleur qui n'est pas mon amie. Tout le monde me dit que c'est juste une question d'accoutumance et je veux bien le croire car d'aucune, qui ne supportait ni soleil ni chaleur, enfile désormais un blouson polaire quand je suis bras nus.... 

_copie-0_DSCN9949

_copie-0_DSCN9953

 

_copie-1_DSCN9971

_copie-1_DSCN9973

 

A notre arrivée dans le Sud-Ouest, nous avions 28° et l'on nous annonçait un 32° pour le début d'après-midi quand nous étions encore loin et dans la voiture climatisée. Le lendemain serait donc forcément une belle journée pour aller se promener ? 

Sauf que c'était sans compter avec la pluie. Elle s'est mise à tomber dès le matin, en averses drues et continues La terre, au jardin, s'est vite alourdie sans qu'il ne soit plus possible d'y poser un pied....

_copie-0_DSCN9975

 

Dans la pluie battante, le tracteur fera quelques allers et quelques retours avant de renoncer et de s'en aller..... Et c'est tout ce que nous pourrons voir de la jolie campagne locale.

_copie-0_DSCN9979

 

Il fallait donc que nous rentrions en Bretagne pour y trouver le beau temps ? Ohh pas le jour de notre retour où nous avons eu une belle averse de neige en arrivant à Nantes. De gros et larges flocons. De vrais flocons qui volaient dans le vent et venaient s'écraser sur le pare-brise. Cela n'a duré que le temps d'une averse mais les températures extérieures étaient tout de même retombées bien bas. Aux dires de ceux qui nous attendaient chez nous, il était tombé une impressionnante averse de grêle .... Toutes les régions étaient donc touchées, comme ceci ou comme cela... Ici aussi deux journées de pluie avant que revienne le soleil.

_copie-1_DSCN0016

_copie-1_DSCN0017

_copie-1_DSCN0018

Posté par mimiweb à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


jeudi 4 mai 2017

Dans le grand Sud....

Comme mes récits de voyages sont très longs et mes articles très copieux, j'ai décidé de les publier au fil du temps pour te laisser respirer entre deux. Car comme mon séjour a été le plus long à cet endroit, forcément, c'est là que j'ai fait le plus de photos. J'espère que tu les apprécies et que je ne t'ennuie pas ? 

Cette fois, ce sont quelques vues des environs et, notamment, du gigantesque Lac de St Cassien. On s'y baigne, on y canote, on y joue, on y lézarde.... Il faut dire qu'en saison les plages sont totalement inaccessibles : à 8 h 30 du matin, il n'y a plus un centimètre carré où poser sa serviette. Les accros sont déjà là, aggrippés à leur carré de sable et bien décidés à marquer leur propriété pour ne pas en céder la moindre parcelle. L'après-midi, ils seront tous recroquevillés sous les parasols tant le sable sera bouillant et tant le soleil sera brûlant. Les locaux, du coup, se rabattent sur l'eau douce du lac qui propose à peu près toutes les mêmes activités que les plages les mieux équipées, même sur le plan du logement puisque les campings ne sont pas oubliés.

_copie-0_DSCN9910

 

En cette saison, c'est plutôt la pêche qui attire les visiteurs. Le lac couvrant plus de 3 kilomètres carrés, les endroits où se poser, canne à la main, ne manquent pas. 

 

_copie-0_DSCN9911

Les 23° de cette journée-là avaient quand même attiré quelques baigneurs déjà prêts à se rafraîchir dans les eaux..... encore froides. Cependant, cette petite langue d'eau peu profonde avait été chauffée toute la journée et devait avoir remonté en température.

_copie-0_DSCN9912Ce

_copie-0_DSCN9913

_copie-0_DSCN9914

 

Une piste permet (ou plutôt pourrait permettre à quelqu'un très en forme) de faire le tour du lac à pied. Le matin, des embarcations longues et effilées, portant six à huit rameurs, s'entraînaient à l'aviron, les sportifs dopés par les hurlements d'un accompagnateur (barreur) installé dans un zodiac tout proche, porte-voix en main. Les bateaux glissent tellement légèrement sur la surface de l'eau que ce sport semble aisé.... L'embarcation fend à peine l'eau, tout en délicatesse et en douceur, et file à grande vitesse. Les entraînements semblent plutôt prendre l'eau le matin. L'après-midi, d'autres bateaux feraient des obstacles dangereux... 

 

_copie-0_DSCN9919

_copie-0_DSCN9920

_copie-0_DSCN9921

 

Un grand pont enjambe une partie du lac que les voyageurs découvrent s'ils quittent l'autoroute, à quelques centaines de mètres de là.

_copie-0_DSCN9923

_copie-0_DSCN9925

 

La nature, protégée, permet de découvrir de jolies fleurs, des essences d'arbres et leurs fruits, des champignons et même des cailloux intéressants. 

 

_copie-0_DSCN9926

 

Les genèvriers exposent leurs baies au soleil...

_copie-0_DSCN9927

 

..... et les chênes de nouvelles feuilles. Ici deux espèces de chênes se partagent le territoire : le chêne vert et le chêne-liège. Des morceaux énormes d'écorces tombent à terre mais ils sont d'une légèreté très étonnante.

_copie-0_DSCN9928

 

Certaines plages ont été aménagées où l'on peut rejoindre une île ou un plongeoir, où l'on peut jouer dans des structures gonflables et flottantes. Les estivants peuvent louer des pédalos qui, parfois, prennent cette allure particulière quand ils sont dotés d'un toboggan pour tomber dans l'eau et nager.

_copie-0_DSCN9930

 

Si j'ai mis ma main auprès de la branche, ce n'est pas une erreur de cadrage mais c'est pour donner la mesure de la feuille relativement petite. Une manière, pour la plante, de se protéger car ici, quand le vent souffle, la nature est bousculée copieusement.

_copie-0_DSCN9933

 

Le massif n'a rien à envier, en beauté, à ce merveilleux lac. Les roches sont là, massives et mystérieuses. Elles sortent soudain d'une brume de chaleur qui les enveloppe tôt le matin.

 

_copie-0_DSCN9935

_copie-0_DSCN9936

_copie-0_DSCN9937

_copie-0_DSCN9938

 

Tantôt à végétation rase, tantôt couverte de forêt, cette montagne que l'on nomme colline par ici cache aussi de jolis itinéraires forestiers comme celui qui permet de longer (encore !) la Siagne, turquoise aux eaux vives.

_copie-0_DSCN9939

 

_copie-0_DSCN9940

_copie-0_DSCN9941

Ainsi se terminait notre court séjour dans le grand Sud. L'an prochain, je me promets de me poser un peu plus longtemps (pas trop non plus pour plein de raisons) et de profiter plus avant des alentours mais aussi du jardin, de la piscine, et, surtout et avant tout, de ma famille.... Ceux-là sont loin et nous manquent. Forcément !

Posté par mimiweb à 16:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 3 mai 2017

Remontée vers le Lot-et-Garonne

Après notre bref séjour à Dax, un autre bref séjour à Marmande. Notre séjour correspondait à un évènement festif familial qui a duré deux jours et demi ce qui laisse assez peu de place au tourisme. 

Le climat plutôt sec et chaud de la région a permis, en ce printemps débutant, à de belles fleurs de s'épanouir. Bien sûr, j'en ai profité pour les photographier :

_copie-0_DSCN9706

_copie-0_DSCN9707

_copie-0_DSCN9708

_copie-0_DSCN9712

_copie-0_DSCN9714

Généralement, la chaleur met rapidement fin aux floraisons. Cette fois, nous sommes cueillis par un petit vent glacial qui devrait faire durer l'immense floraison du muguet qui s'étale jusque sur le trottoir... 

_copie-0_DSCN9717

_copie-0_DSCN9718

_copie-0_DSCN9720

_copie-0_DSCN9722

 

La fête de Pâques a été l'occasion de visiter l'église, son orgue et ses vitraux.

_copie-0_DSCN9724

 

_copie-0_DSCN9727

_copie-0_DSCN9728

_copie-0_DSCN9731

_copie-0_DSCN9733

 

Entre deux repas, nous sommes allés faire une petite balade digestive...

_copie-0_DSCN9767

 

_copie-0_DSCN9768

 

D'ailleurs, à part cela, qui saurait me dire ce qu'est cet arbre ? J'ai pris une photo d'un peu loin et une autre, rapprochée, avec la grappe de fruits. Cela pourra peut-être aider à l'identification ?

_copie-0_DSCN9769

_copie-0_DSCN9770

_copie-0_DSCN9772

_copie-0_DSCN9773

 

_copie-0_DSCN9775

_copie-0_DSCN9776

_copie-0_DSCN9779

 

Et notre visite s'achève avec cette jolie vue sur le cloître, jardin public. Même si le vent était très froid, nous avons tout de même eu une dernière journée chaude, très ensoleillée et pleine d'encouragements pour une semaine que j'espérais remplie de soleil. Mais.......

_copie-0_DSCN9782

Posté par mimiweb à 19:50 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

mardi 2 mai 2017

Périple vers le soleil

Je rentre d'une escapade que nous avons faite vers le soleil. Soleil et chaleur, à ce moment là, étaient au rendez-vous. Certes petite chaleur printanière mais chaleur tout de même.

La première étape de mon voyage était Dax. Dax et ses 18 centres de cure, en réalité plus de 30 centres de soins si l'on prend en compte ceux situés dans les villages des environs immédiats de la ville. Dax et son arène, Dax située dans les Landes entre forêt de pins, océan et Pyrénées.

_copie-0_DSCN9652

 

En partant de la maison, le soleil se levait tout juste sur le port, mettant des ors sur l'eau et dans le ciel. Moral au beau fixe : le beau temps allait nous accueillir à coup sûr.

_copie-0_DSCN9656

_copie-0_DSCN9657

 

A Dax, nous avons découvert, entre autres, de belles maisons et de très beaux hôtels en voie de réhabilitation. 

_copie-0_DSCN9661

_copie-0_DSCN9662

 

Le taureau est l'animal Dacquois par excellence. Cette statue rend hommage à ces pauvres bêtes qui se rendent à l'arène pour combattre ; en d'autres occasions, elles s'y rendent pour de simples jeux d'acrobatie, bien moins dangereux et tellement plus joyeux !

 

_copie-0_DSCN9663

_copie-0_DSCN9664

 

Derrière le kiosque à musique l'arène se dresse fièrement. Au-dessus de la porte d'entrée, un fronton très décoré accueille le public. 

_copie-0_DSCN9665

_copie-0_DSCN9666

 

Conçue à la manière des édifices du Moyen-Orient, l'arène possède des parois ouvertes comme des moucharabiehs dans le but d'aérer le public exposé aux rayons dardants du soleil et à l'émotion de l'instant.

_copie-0_DSCN9667

 

La culture taurine Dacquoise est très ancienne. L'arène a fêté son centenaire tandis qu'une feria soulignait les huit siècles de traditions tauromachiques.

 

_copie-0_DSCN9668

 

L'autre activité de pointe de Dax est donc la cure thermale. Les soins visent les rhumatismes, l'arthrose et les problèmes articulaires. La méthode employée se résume surtout à l'emploi des sources d'eau chaude qui fument au coeur de la ville. Etonnamment, le climat océanique plutôt humide serait responsable de douleurs rhumatismales mais les sources naturellement chaudes les soignent.... 

_copie-0_DSCN9669

_copie-0_DSCN9670

 

Le centre ville est bien nanti en matière de commerces de tous genres. Une grande halle offre un marché permanent, des galeries commerciales proposent les commerces habituels des centres villes. 

Dans la halle des métiers de bouche, ce perroquet avait décidé de m'élire sa préférée du jour. Grimpé sur ma main puis mon bras, il a terminé sur mon épaule, imitant mon rire chaque fois que je pouffais. Au bout d'un moment, parce qu'il était temps de remprendre notre promenade, nous avons souhaité le voir retourner sur son perchoir. Mais l'oiseau ne voulait pas s'en aller ni, surtout, être dérangé par qui que ce soit. Le coup de bec menaçant, personne ne pouvait plus m'approcher jusqu'à ce qu'il voie sa maîtresse revenir. Ouf ! Elle avait le droit de l'embrasser, de le câliner, de le caresser sans qu'il s'en plaigne pour le plus grand plaisir des visiteurs. 

_copie-0_DSCN9672

Les galeries, elles, sont d'une architecture incroyablement décorative. La grande verrière offre une lumière zénitale magnifique pour éclairer les tableaux peints sur les murs. 

_copie-0_DSCN9673

 

_copie-0_DSCN9674

 

La légende de la création de la ville raconte qu'un légionnaire Romain possédait un vieux chien tout perclus de douleurs rhumatismales. Le pauvre chien tomba dans la rivière et fut emporté par le courant sans que son maître puisse le sauver. Il partit alors à la guerre mais, à son retour, son chien l'attendait, tout ragaillardi. Le légionnaire comprit alors que le séjour dans l'eau avait soigné les maux du chien... Ainsi naquit la légende de Dax et du pouvoir de ses eaux. 

_copie-0_DSCN9675

 

Au retour de notre promenade, nous sommes revenus à l'arène pour en visiter l'intérieur, ce qui n'avait pas été possible lors de notre premier passage. A l'arrière, dans la cour, il y a la chapelle où les toreros vont se recueillir avant de combattre le taureau. Ils prient Notre-Dame d'Espérance de les maintenir en vie, de les épargner et de donner une belle mort, glorieuse, au taureau courageux.

_copie-0_DSCN9676

_copie-0_DSCN9677

_copie-0_DSCN9678

 

_copie-0_DSCN9679

_copie-0_DSCN9680

_copie-0_DSCN9681

 

En quittant l'arène, voir cette magnifique glycine odorante m'a redonné un peu de l'oxygène qui me manquait. Puis nous nous sommes dirigés vers la côte Landaise pour y découvrir quelques jolies stations. 

_copie-0_DSCN9682

 

Capbreton où les bateaux à peine rentrés au port, le poisson est venu sur des étals posés sur le quai, Seignosse et Hossegor.... La plage, une vue sur l'Espagne au loin et, bien sûr, les surfeurs....

_copie-0_DSCN9691

 

_copie-0_DSCN9692

_copie-0_DSCN9693

_copie-0_DSCN9695

_copie-0_DSCN9696

_copie-0_DSCN9697

 

_copie-0_DSCN9694

 

Non loin se trouve la maison natale de Saint-Vincent-de-Paul. L'endroit est assez étonnant. Tout près de la maison se trouve une basilique que nous n'avons pas pu visiter car il y avait un office. 

_copie-0_DSCN9701

 

Ce gros chêne qui a connu Saint-Vincent a subi quelques travaux de restauration. La partie gauche de l'arbre, nécrosée, a été remplacée par un béton tandis qu'un rejet de l'arbre était planté plus loin, au ras de la maison (que l'on a tournée de 90° par rapport à son emplacement initial afin qu'elle ouvre sur l'espace du parvis de la basilique). 

_copie-0_DSCN9702

_copie-0_DSCN9702-001

 

La maison se visite sans guide. Etonnamment, elle est très grande pour l'époque : une chambre pour le fils aîné, une chambre pour les trois cadets et une chambre pour les filles tandis que les parents, eux, se contentaient d'une très petite chambre. Une gigantesque cheminée servait à la préparation des repas de cette grande famille. 

_copie-0_DSCN9703

 

Là encore, une superbe glycine m'attendait, guidée en arbre et chargée de fleurs embaumantes et ainsi s'achevait notre courte visite à Dax. Promesse est donnée d'y retourner un peu plus longuement car il parait que les environs sont remplis d'endroits passionnants à visiter. Alors....

 

_copie-0_DSCN9704

_copie-0_DSCN9705

 

Posté par mimiweb à 23:26 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 2 avril 2017

Cuissons au feu de bois

Le titre de mon article est aussi le sous-titre du rassemblement d'artisans d'art à Léhon. Il s'agit, ce week end, des Journées Européennes des Métiers d'Art et, comme chaque année, j'ai poussé jusqu'à Léhon, près de Dinan en Côtes d'Armor.

Pour la première fois, la pluis nous a tenu compagnie. Oh pas de déluge mais plutôt des averses fréquentes d'une jolie pluie fine, parfois illuminée d'un soleil doux bien qu'il ne fasse pas encore très chaud. Comme toujours le site est une pure merveille et l'entrée dans l'Abbaye réserve cette belle surprise du jardin intérieur, jardin de plantes aromatiques et médicinales, parmi lesquelles on a installé quelques belles pièces sculptées ou de terre cuite et émaillées....

_copie-0_DSCN9546

_copie-0_DSCN9547

_copie-0_DSCN9548

 

Sur trois niveaux, les exposants se sont installés. Les rangs sont plus clairs que les années précédentes où, parfois, portés par le public nombreux, on passait devant les stands sans même pouvoir s'arrêter et regarder les belles pièces du créateur. Au rez-de-chaussée, nous avons retrouvé cet artiste que nous avions vu l'an passé et qui travaille le métal pour créer des sites imaginés à partir de friches industrielles qu'il a photographiées. Cette année, il a mis au point des appliques murales qui éclairent une photo placée à l'avant. L'effet est superbe et donne une nouvelle vocation aux lumières murales.

_copie-0_DSCN9549

_copie-0_DSCN9550

 

Malheureusement, de plus en plus d'exposants refusent que l'on prenne des photos, même de façon élargie. Peu reconnaissent que nous ne serions vraiment pas nombreux à pouvoir les imiter et savent que s'ils étaient copiés, les pièces faites "à la manière de" n'auraient pas la même valeur, voire ne pourraient être vendues. Prendre des idées, c'est ce que fait toujours le public qui visite une exposition de ce genre mais réaliser est un passage à l'acte que bien peu parvient à faire. 

J'ai quand même eu un peu de chance car le créateur qui suit m'a autorisée à montrer son stand et ses merveilleux sacs. Outre certaines formes particulièrement originales, ces sacs sont très joliment réalisés avec des tissus précieux comme la soie de ce petit sac, reproduction d'un modèle de l'époque Louis XIV, ou des tissus d'époque comme ce pied-de-poule bleu marine tout droit venu des années 50. Les tissus de la marque Dormeuil apportent un cachet inestimable à certains sacs dont les finitions forcent l'admiration : du cuir souple de veau, une poche intérieure faite du même tissu pour plus d'élégance encore, des surpiquages qui ajoutent du relief et confirment le graphisme du motif. J'en passe et de plus belles encore.

 

J'ai vraiment beaucoup aimé les tissus, leurs coloris et leurs impressions. Bref, Michel Gasnier, styliste et créateur de modèles uniques, mérite vraiment une visite de sa boutique-atelier : 2, place Saint-Sauveur à Dinan. Le mieux est encore d'aller faire un tour sur le blog de "Michel Gasnier Collections" qui y présente quelques-uns de ses très beaux modèles. 

_copie-0_DSCN9551

_copie-0_DSCN9552

 

J'ai également retrouvé là cette très gentille relieuse, Nathalie Le Jan, qui travaille le décor du papier de recouvrement qu'elle assortit aux peaux de poissons tannées qui gainent le dos de ses livres : livres blancs pour qui veut coucher là quelques souvenirs, livres de cuisine, livres de lectures, carnets en tous genre et tous plus beaux les uns que les autres. Cette fois encore, j'ai craqué.... Nathalie Le Jan pourra être retrouvée à partir du 6 avril à la Boutik de créateurs "Un été sous les Arcades" à Saint-Quay-Portrieux, 8 rue Georges Clémenceau.

_copie-0_DSCN9555

 

Pour le bon accueil et la gentillesse de sa maman qui gardait son stand, je citerais également Elisabeth Faure, créatrice de sacs en cuir qu'elle travaille à partir de morceaux de cuir issus de chez Hermès. J'ai aimé ses coloris corail et beige, particulièrement bien mariés....

 

_copie-0_DSCN9553

 

Une autre exposante a attiré mon attention : Anne-Gaëlle Racapé, tapissier d'ameublement, sous la marque Agapantiss. Là encore j'ai aimé tout un carnets d'échantillons de tissus irrégulièrement damassés, comme usés, dans tout une palette de couleurs que l'on dit volontiers miennes. Un pourpre adouci de gris, un rouge ancien et quelques autres coloris tout aussi intéressants. Cette artisane d'art n'a pas souhaité que je prenne des photos qui seraient entrées en conflit avec celles proposées sur son site à découvrir  ICI. A retrouver : un petit fauteuil recouvert d'un patchwork de tissus dont du jean récupéré qui met donc des poches sur les côtés du siège. Amusant, original et pratique !!! 

Et puis, sur un palier bien éclairé et inratable pour qui montait l'escalier, le stand de Danièle Orhan-Horlick que nous avions laissées à La Galerie de Binic-Etables sur Mer la semaine dernière. 

Les visiteurs, à la fois attirés et intrigués par les pièces accrochées aux murs, ont parlé de chamanisme, d'Orient, d'Extrême-Orient, d'art orthodoxe, d'art Mexicain..... Faut-il vraiment toujours classer et cataloguer les styles, les genres, les gens ?    Danièle Orhan-Horlick crée à l'instinct, jouant avec les objets qu'elle touche et caresse parce qu'ils lui parlent. Ce qu'elle crée n'est rien de tout cela mais est tout cela en même temps, issu d'influences artistiques et culturelles diverses. Chaque petit objet collecté raconte une histoire et pour peu que cette histoire réussisse à s'unir à une autre, il nait alors un tout doté d'une personnalité, une pièce habitée qui happe celui ou celle qui l'observe. Habillée de tendresse et de souvenirs, la boite devient un autel, une ode à la femme, le cadre se fait miroir pour un auto-portrait inattendu, le tiroir se renverse pour s'associer à des étais improbables afin de ressembler à une petite chapelle ambulante. Pourtant, il n'y a rien de religieux dans ces ensembles, rien que l'illusion basée sur les souvenirs que nous pouvons avoir de choses ressemblant à celles-ci que nous voyions dans les maisons de nos anciens quand, jadis, aucune maison ne pouvait se passer de son bénitier, de sa statuette religieuse, de sa branche de buis bénite.

_copie-0_DSCN9556

 

Le cadre est tout à fait adapté à la collection que présente Danièle. Quelle autre fenêtre que cette fenêtre aux carreaux losangés et fermée d'une espagnolette aurait pu mieux convenir à l'ambiance de cet accrochage ? Dentelles, plis cousus et mots brodés s'associent tellement bien aux murs de pierre.... Et Danièle Orhan-Horlick ressemble tellement à ses créations. Non, décidément, rien de réellement exotique dans cet art singulier, si singulier.... Juste une impression d'ailleurs et d'autrefois !

 

_copie-0_DSCN9557

 

Et d'une année à l'autre, les murs se souviennent de ces talentueux artistes, de ces artisans, meilleurs ouvriers de France pour certains, qui se mettent au service du public et ont à coeur d'échanger avec lui, d'expliquer leurs savoir-faire.

_copie-0_DSCN9558

 

Et pourquoi ce titre "Cuissons au feu de bois" ? Parce que dans le jardin extérieur la part a été faite belle aux poteries et à leur cuisson. Des fours ont été construits sur place : four de briques réfractaires couvertes de glaise, four de papier fixé à l'aide d'un torchis en croûtes dessus et dessous, four de bouteilles où l'on pose côte à côte des bouteilles vides en recouvrant le cercle d'une couche de torchis. Travail alterné jusqu'à la pose finale d'un capot de torchis percé de la cheminée. En passant au large de ces fours, la chaleur nous capture et fait du bien dans la fraîcheur de la pluie qui tombe encore.  

_copie-0_DSCN9559

_copie-0_DSCN9560

 

Cette fois, je n'avais donc que peu de photos à proposer. Toutefois, ces journées se tiennent dans toutes les villes. Il faut se renseigner pour connaître les points d'exposition.

Dans ce même temps, à Plomelin - dans le Finistère -, notre amie Patchacha tient son stand et je lui souhaite une très heureuse exposition. Que son travail, si attachant, séduise le public et que son livre fasse l'unanimité. Bon dimanche, Patchacha ! 

17632027_1880221352218587_8210791336951457406_o

Posté par mimiweb à 15:39 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

samedi 1 avril 2017

Petits cadeaux entre amies

D'abord, il y a Isa avec qui je partage des après-midi de bidouillage et de jeux de papiers ou d'encrages.... Elle aussi, l'autre jour, avait choisi le carton ondulé pour une carte nouvelle. Quand j'ai vu sa réalisation terminée, je n'ai pas pu cacher mon admiration : cette carte n'est-elle pas superbe ? Mais, cerise sur le gâteau, Isa me l'a offerte. Inutile de dire à quel point j'apprécie.... 

2017-04-01

 

Et puis, de son généreux et vaste jardin, il est fréquent que Martine nous apporte un bouquet de fleurs ou quelques fines herbes. Cette fois, c'est moi qui ai été gâtée : cette période de la saison nouvelle voit s'épanouir les fleurs bleues, ce fut donc un bouquet "Mimiblue".... Et je les aime, ces bleus et ces mauve qui illuminent la mosaïque d'images ci-après. 

2017-04-011

 

Merci Isa, Merci Martine !!!

Posté par mimiweb à 23:29 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,


">Patchacha
  • Patchalafolie - Catherine J.
  • Vero de Douai
  • Bijoux, parures
    Blogs à visiter, sites amis...
    Chat
    Couture, patch, art textile, bricolages...
    Décorations et ambiances
    Fournitures : tissus, fils...
    Maquettes et modèles réduits
    Photos
    Plutôt broderie
    Plutôt calligraphie et peinture
    Plutôt couture et confection
    Plutôt culturel
    Plutôt patch
    Plutôt scrap et carterie
    Plutôt touristique
    Derniers messages
    Archives
    Tags
    « décembre 2019 
    dimlunmarmerjeuvensam
    1 2 3 4 5 6 7
    8 9 10 11 12 13 14
    15 16 17 18 19 20 21
    22 23 24 25 26 27 28
    29 30 31     
    <$BlogWidgetFollowGooglePlus$>