lundi 10 août 2015

Balade, balade,

Le bord de l'eau,

DSCN6322

DSCN6330

DSCN6333

 

la grève au bout du chemin qui passe auprès de la Croix des Veuves, à Ploubazlanec,

DSCN6335

DSCN6348

 

et l'observation de lichens colorés.

DSCN6351

DSCN6352

 

Un ciel qui hésite entre le bleu et le gris mais un paysage toujours aussi beau,

DSCN6355

 

avec cette petite chapelle, fermée, lovée entre les arbres et les genêts de la lande.

DSCN6357

 

Et puis finir avec la visite d'une église refaite dans l'esprit coloré d'autrefois avant de se réfugier dans un bar, histoire de se rafraîchir après autant de marche et de grimpette.

DSCN6367

Posté par mimiweb à 23:26 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,


lundi 3 août 2015

Exposition de Claudine Janik

Tu n'as peut-être pas conservé en mémoire ce rendez-vous dans le Morbihan que je te donnais ICI (clic) ? Et pourtant, s'il y a une exposition d'art textile qui mérite que tu te déplaces, c'est bien celle-là....

Claudine Janik, qui fut professeur de maths physique-chimie, s'est prise de passion pour le Shibori qu'elle a rencontré au Japon, en Inde, en Corée.... Tout l'art de la ligature qui permet de faire des réserve lorsque l'on teint un tissu. Là où se trouve la ligature, la teinture ne passe pas et au dénouement, il se fait une auréole ou une forme pâle au milieu de la couleur. Claudine, elle, pour explorer les différentes formes de Shibori, passe tantôt par la teinture (avec une préférence pour la teinture naturelle), tantôt par la décoloration. Elle obtient des panneaux qu'elle assemble et qui racontent, en impressions, ses états d'âme, ses souvenirs, les points marquants de sa vie. Et comme Claudine est très généreuse, elle explique ses façons de faire sans en faire le moindre secret. 

A notre appel, elle est venue en personne nous présenter et nous expliquer toute l'exposition. Un très agréable moment que nous aurions volontiers prolongé. Pour expliquer succinctement ce qu'est le Shibori, j'ai choisi de mettre en lien un site que j'ai trouvé par Google mais il y en a plein qui méritent d'être visiter et nombreux aussi sont les magazines et les livres qui développent ces techniques.

_copie-0_2015-07-312

_copie-0_2015-07-313

 

L'exposition, installée dans la "Tisserie", est agrémentée de panneaux suspendus sur lesquels il suffit de lire la définition et la technique du Shibori selon le pays. Une très belle présentation dans un endroit qui se consacre au tissage et qui propose également des métiers à tisser avec démonstrations et essais pour les visiteurs. Des ateliers sont également destinés aux enfants....

_copie-0_2015-07-314

_copie-0_DSCN6251

 

_copie-0_DSCN6252

_copie-0_DSCN6257

_copie-0_DSCN6266

_copie-0_DSCN6267

_copie-0_DSCN6269

 

Présentées par l'artiste, les oeuvres prennent beaucoup plus de sens et nous plongent dans un univers de souvenirs, de sensations et d'histoire personnelle. Un beau moment plein d'émotions qui ajoute à la paix que l'on ressent à regarder cette exposition, pièce après pièce. Il y a là près de deux années de travail. Un parcours initiatique à faire lentement afin de savourer chaque tableau, parfois sous verre, parfois travaillé tel un quilt avec molleton fin et doublure. 

_copie-0_DSCN6315

_copie-0_DSCN6305

_copie-0_DSCN6307

_copie-0_DSCN6308

_copie-0_DSCN6309

 

Très sincèrement et en toute objectivité, si l'été t'autorise une promenade et si tu peux pousser jusqu'à Hennebont (Brandérion est tout à côté), ne remets pas à plus tard et fais un saut jusqu'à la Tisserie. Certes l'exposition de Claudine Janik ne prendra fin qu'au 30 septembre prochain mais procrastiner ne sert à rien sinon à oublier le rendez-vous et, franchement, ce serait dommage !

Dans la colonne de droite, cherche l'album dédié aux photos que j'ai faites de l'exposition. Elles sont taille entière et doivent permettre de les agrandir en cliquant dessus. Tente le diaporama, c'est très agréable. Et merci à Claudine pour ses explications et ce bon moment passé avec nous.

Au plaisir de te revoir, Claudine ! Et tiens-moi au courant de ton actualité, j'en ferai part sur mon blog pour drainer vers toi les lecteurs intéressés ....

dimanche 2 août 2015

Notre exposition de patchwork et art textile

Le groupe auquel j'appartiens exposait les 13 et 14 juillet derniers. Je n'ai pas eu le temps de t'en rendre compte mais si tu suis mon blog, tu t'es sans doute abonné(e) à celui du groupe ? Si tel est le cas, tu as donc lu mon petit article relatant l'accrochage et l'exposition et tu auras aussi ouvert l'album dans la colonne de droite pour en voir toutes les photos que j'ai faites.... Si tel n'est pas le cas, il n'est pas trop tard pour y aller faire un tour. C'est ICI (clic)

_copie-0_DSCN6128

_copie-0_DSCN6134

_copie-0_DSCN6135

_copie-0_DSCN6138

_copie-0_DSCN6140

Si tu aimes le patchwork, n'hésite pas à aller jeter un coup d'oeil via le lien que je t'ai mis. 

Le temps était magnifique, les vacanciers nombreux qui profitaient du long et avantageux week end du 14 juillet.... Ils ont bien fait d'en profiter car le beau temps n'a pas duré. Nous avons eu quelques journées fort grises, nettement plus fraîches bien que douces tout de même et même de la pluie. La pluie n'était pas un problème, le jardin la réclamait mais il n'y a rien de tel pour mettre le moral en berne... 

DSCN6219

_copie-0_DSCN6209

_copie-0_DSCN6116

Posté par mimiweb à 23:38 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

Art textile estival

Durant mon absence, j'ai eu le grand plaisir d'aller passer tout une journée chez Momobert que j'avais vue le mois précédent.... Un réel plaisir que de partager du temps, des impressions, une vue, un jardin, une maison et.... un atelier !!!

De notre travail matinal avec la gelliplate sous l'auvent de la terrasse, est sorti un travail qui a pris forme définitive l'après-midi, dans l'atelier où la climatisation nous a permis de tenir au frais car dehors, tout l'après-midi, le thermomètre n'a cessé de grimper. Une bien belle journée à plus d'un titre ! 

DSCN6072

DSCN6073

 

J'ai posé mes morceaux sur une surface de feutrine noire et ai fixé le tout sur un carton plume.

 

2015-07-311

Posté par mimiweb à 23:19 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Après le voyage....

Parce qu'il y a eu le voyage. Celui que l'on fait rapidement parce que l'on est attendu. Le voyage qui ne laisse pas le temps à la visite mais permet d'en prendre plein les yeux. Mais le coeur n'étant pas au tourisme, j'ai beaucoup moins joué de l'appareil photo....

Pourtant, parfois, le cadre était vraiment fort joli. Comme ici, à l'heure du pique-nique, quand la fraîcheur de la rivière vient apaiser la grosse chaleur qui monte dans la voiture. Bien sûr que nous avons la clim'... Mais quand on choisit de sortir du véhicule, il faut renouer avec la réalité des températures qui s'élèvent au fur et à mesure que l'on descend sur la carte de France. 

DSCN5988

Puis ensuite vient le temps de la pause du soir. Un bel hôtel confortable, la fraîcheur d'une chambre rafraîchie, le ciel qui s'éteint petit à petit mais nous laisse le temps d'admirer les volcans que l'horizon aligne comme des perles...

DSCN5999

 Le plaisir d'un ciel en feu et d'une perspective dégagée au-dessus d'un golf fraîchement arrosé et tondu.

DSCN6003

 Un golf qui s'éclaire dans le soir. Mesure de protection ? Horaires de jeu extensibles ? 

 Et puis l'arrivée à destination avec un thermomètre qui s'élève. D'autres occupations, de nouvelles préoccupations, quelques destinations de loisir tandis que les poulains nés le mois dernier grandissent à vue d'oeil et s'amusent dans la pâture. Par la suite, la chaleur se fera si forte que les chevaux ne pourront plus sortir avant le soir au risque de faire une insolation. Les poulains sont trop fragiles encore pour qu'on n'en prenne pas soin.

DSCN6012

 DSCN6020

DSCN6030

Mais, vraiment, il y a de quoi rire. Non ?

DSCN6043

 Et puis d'autres animaux, aussi. Des animaux que l'on n'a pas l'habitude de voir. Certes il y a ces petits lézards gris, vifs, qu'on ne voit pas du côté de chez nous. Mais il y a surtout ce gekko à la tête ronde, le corps plat et la queue courte.... Ses doigts à ventouses lui permettent de marcher au plafond et sa marche, doigts écartés, ne ralentit pas sa fuite dès qu'il aperçoit le moindre mouvement. Mais n'est-il pas joli, ce petit gekko ? 

DSCN6065

 

Et puis, la chaleur continuant de grimper, il y a eu la recherche de fraîches fontaines pour mouiller la nuque et les bras. Les villages sont toujours aussi beaux à visiter même si le thermomètre oblige à longer les murs pour marcher à l'ombre le plus possible. Ce jour-là, nous avions..... 38° !!!

 

DSCN6079

 

Le restaurateur du village a trouvé une solution idéale pour maintenir le vin au frais. Du même coup, cela donne vraiment envie de s'arrêter déjeuner sachant que la boisson sera fraîche. Et le bruit de l'eau qui tombe dans le bassin est déjà une idée de fraicheur qui fait du bien...

DSCN6086

 

J'adore le massif et je garde en mémoire cette roche rougeâtre qui me donne un repère dans mon voyage. Je ne connais pas bien les lieux mais, ainsi, j'arrive à peu près à me situer. Il n'est vraiment pas facile de prendre des repères dans la nature... 

DSCN6089

 

D'autant que l'endroit est particulier. On nous indique que là-haut, sans doute au-dessus des nuages, volent de drôles de gibiers.... et pendant 3 kms encore !!!

DSCN6092

 

Ce voyage était aussi le temps de se faire un autre ami. Un jeune ami fringant et attachant qui sait se faire aimer et qui sait donner des regrets supplémentaires à l'heure de le quitter....

DSCN6095

 

Mais l'histoire finit vraiment bien et le retour s'en trouve plus léger. Alors vient l'instant de retrouver son chez soi et ses beautés incontestables. A chaque région son paysage et toute la France est vraiment belle. Il faut le dire. Mais pas trop quand même sinon nous serons rapidement trop nombreux partout et circuler deviendra vraiment impossible.

 

DSCN6233

DSCN6236

Posté par mimiweb à 22:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


jeudi 30 juillet 2015

Exposition à LEHON près de DINAN 22100

Exposition collective « En Dé-coudre » 
à l’Abbaye de Léhon 22100
du 5 au 20 septembre avec les artistes textiles: 

Ariane de Briey, Tiphaine Nicoleau, Corinne Cuenot, Dominique Moreau, Sophie Touret.

J'avais beaucoup aimé le site au printemps dernier, je retournerai avec plaisir !!

Posté par mimiweb à 23:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 16 juillet 2015

Pascal Benoït, peintre

 

 

Pascal Benoit peintre

CANCALE



Du 16 au 29 Juillet 2015

Tous les jours de 11h à 13h et de 15h à 19h
Le dimanche ouvert à 10h



Salle Bleue



Pascal BENOIT



Place de la Victoire
35260 CANCALE

06 80 02 79 80

 

Posté par mimiweb à 15:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mardi 7 juillet 2015

Vite fait juste avant....

Juste avant de reprendre mes activités habituelles :

 

11289485_905596626166743_2192626065241355156_o

 

A partager sans retenue !!!

Posté par mimiweb à 09:28 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 24 juin 2015

Pas de vacances pour Miss Mimiblue...

Non, non.... je ne suis pas "en vacances". Le blog, lui, un peu ! En fait, je suis un peu éloignée de mes affaires personnelles pendant quelques temps, histoire de prêter main forte à ma descendance en difficulté provisoire. Pas pareil !!!

Alors enfants, linge, maison.... voilà de quoi m'occuper. Peu de temps pour flâner sur le blog. Mais bientôt nous reprendrons les bonnes habitudes. Alors "patience et longueur de temps", s'il te plait. Après sera un nouveau jour !!!!

2015-05-261

 

Une vue de la plage de Trestel, près de Lannion, au pied du centre de rééducation fonctionnelle : une pensée pour Evelyne !!

Posté par mimiweb à 08:07 - Commentaires [38] - Permalien [#]

mardi 16 juin 2015

Quelques fleurs de mon jardin

Malgré son jeune âge, le jardin m'a fait le grand plaisir d'exploser en couleurs et en plantes qui, malgré bien des misères, ont toutes superbement repris. Les rosiers, presque tous issus de boutures (hormis trois ou quatre seulement) me réservaient de bien jolies surprises car quand il s'agit de boutures, on ne sait pas toujours de quel original est issu le petit morceau de tige qui a fait des racines. Alors, des roses d'un rose pâle ou plus vif, des roses blanches, des roses jaunes et même orangés. Finalement, tout me plait. Je garde tout !

_copie-0_DSCN5972

 

Tout à fait à gauche, c'est le Pierre de Ronsard qui, pour la troisième fois, est reparti du pied. Il fait une multitude de fleurs, bien rondes, bien serrées, au coeur rose et aux pétales de tour presque blancs. Superbe et en tellement bonne santé ! Tout auprès, venu d'une bouture, un rosier tout petit encore qui m'a cependant offert trois magnifiques roses dont je ne sais s'il s'agit de roses anciennes ou de roses anglaises. Il me semble que ce qui différencie ces deux espèces est le parfum. Ce rosier ne sent pas, je pense qu'il s'agit donc d'un rosier anglais. 

Plus loin vers la droite, un rosier très rose dont le parfum est envoûtant. Il s'agit d'un rosier que nous avions acheté pour un anniversaire de mariage. D'ici un an ou deux, je pourrai me faire un énorme bouquet de roses. Les fleurs sont très grosses, bien tournées et s'ouvent lentement sans trop. Et finalement, à droite, un rosier rouge qui était précédemment près du troëne, à l'entrée de la cour. Il fait de belles roses mais je crois m'être trompée car celui remis près du troëne me semble être le plus florifère. Or, c'est celui-là que j'avais l'intention de déplacer. Mais cela n'a pas la moindre importance, au final....

En clair, à la base de mon rosier Pierre de Ronsard, un oranger du Mexique et, nettement plus grand sur tige et devant la clématite (qui a d'ailleurs souffert de pucerons d'où cet aspect grillé), un Pittosporum. Il grandit dangereusement. Il faudra sans doute que je le réduise si je veux continuer de profiter de ma clématite "Ville de Lyon". Décidément, cette clématite, qui démarre toujours très bien sa floraison, connait les pires difficultés à se maintenir. Cette fois, c'est une infestation de pucerons qui a eu raison de près de la moitié des tiges. J'ai été obligée de traiter. On verra si la plante se remet de cette attaque...

_copie-0_DSCN5973

 

Comme posé sur un rond-point, Gimmick surveille les alentours. Il a l'art de se poser sur mes fleurs. Mais comment l'en empêcher ? Si j'étais chat, moi, il me semble que je viserai plutôt la pelouse pour poser mon auguste derrière. Pas toi ? Lui, non ! Il préfère mes plantes et mes fleurs....  Derrière lui un rosier grimpant, blanc. On le voit mal sur fond de mur clair...

_copie-0_DSCN5974

 

Ma suspension de Surfinia sent délicieusement bon. En fait, seules les fleurs bleu foncé sentent. Les autres ne sont là que pour donner du relief à la potée par leurs coloris plus clairs. En bas, deux jardinières blanches qui contiennent des geranium blanc et rose et puis un pot tout en hauteur contenant, lui aussi, un geranium très odorant. Quand je passe à proximité, je plonge mes mains dans son feuillage rien que pour l'odeur qui s'en dégage et qui imprègne ma peau. J'adore....

_copie-0_DSCN5975

 

Et puis donc, près du troëne, ce rosier qui m'a déjà fait sept très grosses roses rouges. Derrière, une clématite commence l'escalade de la palissade. Et au sol, au premier plan, une boule de campanules bleues. On distingue mal, derrière, une petite touffe de fleurs blanches. Je les montre un peu plus bas dans mon article.

_copie-0_DSCN5976

 

_copie-0_DSCN5980

 

Sur le "rond-point" de Gimmick, j'avais planté une petite touffe de cette vivace rose pâle dont la fleurette, un peu en gueule de loup, exhale un délicieux parfum.  Ca y est, j'ai encore oublié le nom..... Quelque chose comme nemeusis ou un truc du genre.... Pffff cette mémoire, j'te jure....

_copie-0_DSCN5979

 

A l'opposé, la même chose dans des tons plus affirmés de rose, de blanc et de violet ; trois couleurs réunies sur un même plan qui portent le nom de Nemeusis aussi mais Confetti cette fois. Confetti j'en suis sûre. Nemeusis, beaucoup moins.

_copie-0_DSCN5978

 

Et enfin, cette tache blanche dont je parlais plus haut. Je connaissais déjà cette fleur pour en avoir planté un pied dans le pot qui contient les giroflées odorantes. Je montre le pied ci-dessous. C'est si peu exigeant et si florifère que j'en avais racheté deux pieds. L'un blanc, donc, l'autre dans les tons orange. Sauf que Gimmick me l'a scalpée en l'entourant de sa laisse sur laquelle il a tiré. Les racines, en terre, auraient certainement redonné des tiges florales mais je suis assistée d'un jardinier aux méthodes.... euh..... disons .... radicales.  Alors je verrai au printemps prochain comment auront évolué ces deux plants et, peut-être, en remettrai-je en terre en prenant garde, cette fois, que ni chat ni mari ne m'arrache ma plantation.

 _copie-0_DSCN5977

 

Cet été je referai des boutures de rosiers. Il me semble que je les réussis plutôt bien, non ?

Posté par mimiweb à 22:20 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,


">Patchacha
  • Patchalafolie - Catherine J.
  • Vero de Douai
  • Bijoux, parures
    Blogs à visiter, sites amis...
    Chat
    Couture, patch, art textile, bricolages...
    Décorations et ambiances
    Fournitures : tissus, fils...
    Maquettes et modèles réduits
    Photos
    Plutôt broderie
    Plutôt calligraphie et peinture
    Plutôt couture et confection
    Plutôt culturel
    Plutôt patch
    Plutôt scrap et carterie
    Plutôt touristique
    Derniers messages
    Archives
    Tags
    « août 2017 
    dimlunmarmerjeuvensam
      1 2 34 5
    6 7 8 9 1011 12
    13 14 15 16 17 18 19
    20 21 22 23 24 25 26
    27 28 29 30 31