vendredi 11 février 2011

Je croyais avoir fait dans la dentelle....

J'étais sûre que tout roulerait jusqu'au bout de cet article, c'était sans compter avec une mauvaise manipulation qui m'a tout effacé. Un truc à se mordre les doigts à sang.... Juste trois heures de fichues en l'air... Je dois en avoir trop !

Je disais que s'il était un endroit, cette fin de semaine, où on faisait dans la dentelle, c'était bien au Salon de l'Aiguille-en-Fête où je suis allée hier, jeudi, jour d'ouverture... D'abord, mon histoire commence avec celle qui a pris l'habitude de me servir de guide, d'accompagnatrice, de meneuse. Et puis, à celle-ci qui m'accueille et m'encadre, est venue se joindre celle qui nous a rejointes sur le qui de la gare à notre arrivée à Paris... Contente d'avoir fait sa connaissance, d'ailleurs !!!

Etant guidée, menée, dirigée, je peux bader tout à mon soûl. Ca tombe bien, il fallait pauser le temps d'acheter quelques tickets de métro alors clic-clac et une colonne, une... Jolie station que celle qui jouxte la gare St Lazare... Alors avant de monter dans la rame pour changer à ... République ?... j'ai le temps de savourer le décor.

P1030081__Small_

Après, en arrivant à destination juste devant la Halle de la Villette, on a trouvé celles qui recherchaient d'autres comme elles, des "sans billet" qui pourraient faire nombre et passer pour un groupe. Ben Dame ! Quand on sait les objectifs d'achats de chacune, on ne crache pas sur la moindre économie. Pensez donc : 9 euros au lieu de 12... C'est toujours ça !!! Ce sera le petit café du retour... Finalement l'attente n'a pas été si longue. Elles nous ont parlé des AVF de Dijon et des paysages de Bourgogne. Pour un peu, on ne se quittait plus... Sympa, les filles !

Et puis, juste au moment d'entrer dans la salle, il y a eu celle qui a téléphoné pour dire qu'elle était arrivée. Je n'entendais rien à cause de la foule, on ne s'est pas retrouvées par la suite... Dommage ! Pour un coup que la Province venait au-devant de Paris. Enfin dedans, je suis montée sur les mezzanines pour les expos... Wouof... faisait chaud, là-haut... Je dirais bien que je suis entrée dans le four du four : mieux vaut prévoir la tenue qui convient. Un tee-shirt 100 % coton (pas d'élasthane because of la transpiration), un gilet mais à manches courtes, un jean plus léger, des chaussettes pas trop épaisses et des chaussures qui ne font pas mal à la place des bottes des autres jours et puis pas de manteau (je n'ai pas vu de vestiaire cette année ?) mais une veste de laine facile à enfourner dans un cabas.

P1030082__Small_

Thérèse de Dillmont (oui, celle qui a écrit la sacro-sainte Encyclopédie des Ouvrages de Dames) avait réalisé un bon nombre d'échantillons pour illustrer son encyclopédie et pour doter le fonds muséal DMC... On nous présentait là les "Trésors Dentelliers".

P1030083__Small_

P1030084__Small_

Ici il s'agit d'une dentelle des Flandres datant du 18ème (pas l'arrondissement !!! Le siècle...)
P1030086__Small_

Thérèse ne l'aurait sans doute pas nommé "tuto" mais il s'agit là d'un pas-à-pas pour apprendre le Picot Irlandais...
P1030087__Small_

C'est une main en velours noir qui porte ce bout de manche qui se termine sur le dessus du majeur... Elégant, non ?
P1030088__Small_

J'avoue avoir passé un moment auprès des Dentelles de Bruges qui proposaient, en plus de leur dentelle réalisée en ateliers, des morceaux de dentelles d'autrefois... Pour qui aime les vieilles dentelles, il y avait de jolis petits morceaux. J'en ai pris un que vous verrez, écru, parmi mes achats. Patience !

P1030089__Small_

P1030090__Small_

Et puis venaient des dentelles de soie du Puy, un châle en Chantilly et un petit châle en pointe en dentelle de Calais... L'effet des ombres portées sur le mur par la dentelle dans la lumière peut faire croire à un flou de la photo mais il n'en est rien. C'est une seconde lecture en quelque sorte.

P1030092__Small_
P1030093__Small_
P1030094__Small_
Alors, n'est-ce pas léger comme le vent et élégant ?

P1030096__Small_
P1030097__Small_

P1030099__Small_
P1030100__Small_
Voici la Blonde de Caen, défendue par les cercles dentelliers Normands. Il faut venir dans l'Ouest pour découvrir la Blonde de Courseulles également.

Enfin est arrivé le drôlatique moment où j'ai rencontré celle que je ne m'attendais pas à trouver là puisqu'il était prévu qu'elle vienne dimanche....
Postée l'une auprès de l'autre, nous voulions photographier la même robe mais sentant l'autre prête à faire son cliché, nous nous faisions des politesses sans même nous être vues et donc, reconnues.... Oh toi ici... Ben mince alors !!!!

P1030102__Small_

Allez, au revoir et peut-être à tout à l'heure au détour de quelque stand ???? On ne peut jamais savoir et je laissais partir celle de la robe...

P1030103__Small_

Un frais papillon sur une marguerite posé,
P1030104__Small_

Un papillon haut en couleurs que l'on croirait sur ma main posé,

P1030105__Small_

Une chenille qui part à l'assaut du monde entier...

tel est le petit monde tout en délicatesse de Catherine Hervé, une jeune femme délicieuse et gentille qui mérite qu'on souligne sa gentillesse pour avoir permis toutes les photos que l'on voulait. Nous verrons plus loin que ça ne sera pas toujours le cas, hélas... On n'est pourtant pas prêtes à copier ce genre de réalisations !

P1030106__Small_
P1030107__Small_

Catherine Mazé Parfait et ses dentelles de Binche

Suivaient Nicole Valsesia-Lai et ses petits personnages acrobates que je vous avais montrés à l'occasion du Festival du LIn de l'an dernier, Françoise Micoud qui force définitivement mon admiration avec ses admirables feuilles mortes et ses insectes plus vrais que nature, et Aurélie Lanoiselée qui proposait une Vierge à l'enfant dans une cabine toute noire afin que les lumières fassent étinceler les cristaux qu'elle a tissés dans sa dentelle. Joli travail mais impression quelque peu dérangeante...

P1030108__Small_



P1030109__Small_
P1030111__Small_
Les méduses de Pascaline Rey sont de belle taille. Accrochées au plafond, elles frôlent le sol ou à peu près et doivent mesurer sensiblement 1,70 m de haut.

Là j'ai rencontré celle qui, pour une fois, est venue en visiteuse. Elle n'a pas "fait" le salon l'an passé et se régale de cette récréation qu'elle s'autorise. Elle me montre ses paquets, l'affaire me paraît bien engagée !!! Chaude, la carte bleue....

Une petite vitrine de bijoux réalisés aux fuseaux comme la dentelle par celle qui défend la dentelle de Bayeux et participe au Fil de l'Aure : Florence Quinette.

P1030113__Small_

Au bout de cette allée, voilà que m'arrête celle que je trouve sur ma route chaque année à Paris. Nous habitons la même ville sans nous voir jamais ou bien peu et nous nous croisons systématiquement au Salon de l'Aiguille-en-Fête. Même pas le temps de papoter, ses amies s'éloignent, elle craint de les perdre définitivement.

P1030112__Small_

P1030115__Small_

Chez Marie-Thérèse Bonniol, un charmant monsieur m'explique comment elle réalise ses dentelles cristallisées dans le sel : d'abord, il faut s'acheter un marais salant (fastoche !) et puis il faut se faire offrir le soleil qui va avec (moins fastoche !). Puis, dans l'eau, il faut immerger sa dentelle et l'oublier quelques jours. Quand on revient, voilà ce que l'on sort .....

P1030116__Small_

On m'a mis un échantillon dans la main. C'est très lourd... Le sel s'accroche bien ! Si des cristaux de sel sont tombés dans le bas de la vitrine c'est à cause des transports qui provoquent quelques coups. Sinon, hors humidité bien sûr, il y a peu de risques pour que la dentelle change ou bouge... Un très original cadeau à faire !

P1030118__Small_

"Choisissez bien votre sujet car ici on ne permet qu'une seule et unique photo par visiteur"... Tiens, la consigne est curieuse mais, bon... Voilà j'ai choisi de vous montrer les cuirasses de Véronique Zimmermann, professeur de dentelle à l'aiguille et aux fuseaux.

Sans stand, sans cabine mais juste avec le renfoncement d'un angle, Sophie Furbeyre nous présente elle aussi une méduse vêtue de dentelles de mots et de lumière. Moi qui lui avais acheté une broche voilà quelques temps, je regrette qu'elle n'ait rien de plus à nous montrer... Sans doute ménage-t-elle ses effets pour l'an prochain ?

P1030120__Small_

P1030121__Small_

P1030122__Small_

Poussée par la chaleur, je suis descendue un peu m'aérer. J'ai fouillé les bas d'escaliers à la recherche de deux têtes connues que j'espérais retrouver là mais point de manchoises à l'horizon... Par contre, retrouvailles avec mon guide et petite dînette autour d'un sandwich apprécié et d'une pomme rafraîchissante. L'eau est un peu tiède dans la bouteille mais je tiendrai bon !

P1030123_1__Small_

Cette plume travaillée, prélevée sur la carte de visite de l'artiste, témoigne de l'admiration que j'ai eu pour le travail de cette toute jeune personne qui sort de l'école. Sa maman, Brésilienne, tenait le stand pour elle et j'avoue avoir passé un moment devant ces créations étonnantes : des bulles de dentelles posées sur un décolleté, des effets de gommage de matière comme si elle avait été retroussée du bout de l'ongle et, vraiment ludique, un tissu à petits pois qui semblait avoir été décapé tandis que semblaient restés en place un réseau de fil soutenant, en leur croisement, les dits petits pois. Un effet trompe-l'oeil autour d'un travail technique épatant... Retenez le nom de cette jeune fille, Janaïna Miheiro,  car il se pourrait que dans l'avenir on en entende parler de nouveau...

P1030123__Small_

De même qu'au stand de l'école Esmod, deux élèves de 1ère année nous montrait un travail parfaitement étonnant... De belles promesses parmi plusieurs élèves qui exposaient également mais, encore une fois, interdiction de faire des images !!!

P1030124__Small_

Brigitte-Daniel Allegro a hésité avant de m'autoriser à prendre une photo. Elle aurait préféré que j'achète son catalogue et moi j'ai hésité à l'acheter mais, comme on le voit ici, son travail n'est pas facile à comprendre en photo car il s'agit, non pas de tissus teints, mais de.... filtres à café !!! Oui, oui, vous avez bien lu. Elle emploie les filtres à café qui sont teintés de café, de thé, et d'autres mélanges car les nuances sont aussi jolies que les teintures naturelles et aussi variées que les teintures en général. Pour autant, vu de loin, le travail laisse croire à du tissu et il faut vraiment aller voir son exposition si vous en avez une à portée car, en plus d'être beau, son travail.... sent bon !!! Elle utilise volontiers les sacs de café en grosse toile de jute ou de chanvre et le parfum du café en grain fraîchement grillé demeure !

P1030125__Small_

Si vous avez lu Magic Patch à l'automne dernier, vous avez lu l'article que j'ai consacré à cette artiste : Lucile Dupeyrat qui travaille de grands formats avec les tissus brodés et les dentelles récupérés. Ce sont souvent des ouvrages destinés aux églises et ces panneaux sont parfaitement éclatants. Lucile réalise également des broches, des parures superbes et des boutons de tiroirs un rien antiques, un rien baroques... et puis des pompons de passementerie énormes que j'admire toujours.

Dans mon périple final vers les autres expositions, je croise recroise celle de la robe (et de deux !!)... Pour deux personnes qui n'auraient pas du se rencontrer ce jour-là !!!

Et puis, comme bien d'autres, j'ai été vraiment enthousiasmée par l'exposition que proposait France Patchwork. Il s'agit du travail réalisé par les adhérentes de France Patchwork pour la France et diverses Guildes pour les pays étrangers, auxquelles on a proposé de fournir un carré avec, comme obligation, de ne travailler que la couleur tirée au sort pour leur pays. Donc, pour la France, la couleur imposée était le rouge....

P1030127__Small_

P1030128__Small_

P1030129__Small_

P1030130__Small_

P1030131__Small_

P1030132__Small_

P1030133__Small_

P1030134__Small_

P1030135__Small_

P1030136__Small_

P1030137__Small_

Si vous allez visiter les blogs d'autres visiteuses du salon, vous retrouverez certainement cette exposition-ci et d'autres carrés que ceux que je vous ai montrés. Il y en avait tant et tant....

J'avoue un peu de fatigue.... je voudrais tout de même continuer...

P1030138__Small_

P1030139__Small_

Est-il nécessaire de présenter Ina Georgetta Statescu ?

P1030140__Small_

P1030141__Small_

Alors là, sur ce stand, on pouvait tout photographier d'aussi près qu'on le voulait. Ina sait bien qu'elle peut autoriser les photos, qu'elle peut donner ses techniques lors de ses stages, quoi que l'on fasse et aussi bien que l'on fasse, ce ne sera jamais pareil et on reconnaîtra toujours son travail d'origine.... Bien vu, Ina !

P1030142__Small_

P1030143__Small_

P1030144__Small_

P1030145__Small_

P1030146__Small_

P1030147__Small_

P1030148__Small_

J'ai vu l'exposition des vaches mais je dois avoir loupé des choses comme l'écharpe de tous les records, les lettres géantes de Rachel John etc... Je commençais à être de plus en plus fatiguée et il se faisait tard. J'avais envie de faire deux ou trois courses et je devais passer voir le stand des Editions de Saxe. Donc, je suis descendue dans la foule du rez-de-chaussée et j'ai affronté le marché mercier.... Les crucifilistes ont dû se régaler comme jamais car il y a des genres tellement différents que tout le monde en trouve à son goût là ou ailleurs, forcément !

Qu'ai-je donc acheté ?

11_02_2011__Small_

J'ai acheté..... tout ça :

P1030150__Small_

Je vous fais le point coin par coin...

P1030151__Small_

Un lot de feutrine synthétique qui se brûle et se découpe au fer à souder, trois étamines teintes tournées en écheveau, un écheveau de fil doré relativement large, à la manière d'un lacet, qui s'applique en surface,

P1030152__Small_

Des fibres teintes et des fibres naturelles que je vais pouvoir teindre et "puncher", des cocons de soie teints,

P1030153__Small_

P1030155__Small_

Une grosse bobine de bois ancienne que j'ai achetée au stand d'une "mercerie d'autrefois" et, chez les dentelles Noyon, un coupon de dentelle marron de deux mètres de long,

P1030160__Small_

Six bobines de fil métallisé pour broderie machine, avec un effet un peu "tweed" pour certaines mais toutes ne sont pas forcément pour moi seule,

P1030161__Small_

Sous les cocons plus marron qu'il n'y parait, des fibres de bambou teintes en vert et en orange-rouille foncé (les couleurs présentées ici ne sont pas franchement bonnes !),

P1030162__Small_

Des bâtons d'écorce ouverte que l'on peut désépaissir, ce que j'ignorais... Ils sont beaux et même employés tel quel sur un ouvrage, ils apportent matière et épaisseur intéressantes.

P1030163__Small_

P1030164__Small_

Comme je le disais, ces fibres peuvent être teintes, incluses dans une broderie machine, punchées à l'aiguille, mélangées avec de la laine etc... Celle du dessus peut servir à faire du papier de soie mais il y a une foule d'emplois possibles. C'est léger, c'est soyeux, c'est brillant (enfin pour la seconde en tout cas)..

P1030165__Small_

Cinq petits motifs de dentelle à incruster dans un ensemble, à appliquer....

P1030169__Small_

Cliché rasant pour jouer avec la matière (velours frappé), avec les couleurs (variations de teintures), avec les brillances (puisqu'il s'agit d'une matière très soyeuse), toujours dans deux tons : marron et gris-bleu,

P1030170__Small_

Ces morceaux d'étamine se déroulent et s'ouvrent. On les emploie à plat ou en volume en posant des fils variés dessus que l'on applique ou en les fixant de points fantaisie main ou machine.

Toutes ces fournitures viennent de chez Emma "au Fil d'Emma" Où je pourrai me fournir par correspondance en plus des fois où je la retrouverai sur un stand de salon.

Je suis rentrée avec une migraine et ce matin, bien sûr, je me suis levée avec une migraine qui m'a valu de me recoucher. Demain sera un jour nouveau et j'espère que j'aurai retrouvé ma pleine forme.... Et vous, qu'avez-vous vu dans ce salon ?

Posté par mimiweb à 21:21 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :


dimanche 6 février 2011

L'Aiguille-en-Fête 2011

du jeudi 10 février au dimanche 13 février 2011

                 DANS LE CADRE DU SALON DE L'AIGUILLE EN FETE

GRANDE HALLE DE LA VILLETTE  PARIS  PORTE DE PANTIN

L'EXPOSITION COLLECTIVE D'OEUVRES TEXTILES

SUR LE THEME DE LA VACHE QUI RIT SERA PRESENTEE

EDITH RAYMOND  organisatrice de cette exposition 

est heureuse de vous accueillir à cette manifestation

Horaires jeudi et vendredi 9h30-19h samedi 10h-19h  dimanche 10h-17h 

metro PORTE DE PANTIN

                                                         mezzanine 1 Stand 1

Edith

              (couverture du catalogue de 28 pages au format de 10,5 x 18,0 cm)

 

 

Posté par mimiweb à 17:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

samedi 4 décembre 2010

A L'Aiguille en Fête 2011, la dentelle sera la reine du salon !

Je me renseigne, je m'y prépare .... J'espérais avoir déménagé et je ne savais pas trop s'il fallait planifier ce déplacement mais quand la démangeaison se fait trop forte, il faut savoir se gratter !

Du 10 au 14 février 2011, se tiendra la prochaine Edition de l'Aiguille en Fête à la Villette. Paris....

AEF_2011


Tout est bijou dans les expositions qui se tiendront au-dessus du salon et, au programme, quelques pépites :

AEF_Les_exploratrices


Les Exploratrices desquelles je vous engage à retrouver le blog en cliquant pour trouver le lien sous ce mot contrasté et aller directement voir de quoi il est question, site après site, à la découverte des artistes qui se sont regroupées là.

AEF_textile_du_futur

Des textiles nouveaux à découvrir de manière sensuelle autant que scientifique ; ici il s'agit d'un tissu composé à partir de fibres optiques,

AEF_Ma_t__Tanguy_le_Bigorneau_Bleu
Le Bigorneau Bleu de Maïté Tanguy

Et des oeuvres intéressantes de Maïté Tanguy dont ce Bigorneau Bleu.

AEF_Ma_t__Tanguy_le_Bigorneau_bleu_d_tail
Maïté Tanguy : Détail de "Bigorneau bleu"

Maïté Tanguy ne possède pas de site personnel. J'ai mis un lien plus haut pour retrouver son profil, ses oeuvres et son actualité. Si le lien ne fonctionnait pas, tapez Maïté Tanguy dans votre ligne de recherche et vous trouverez sur internet plusieurs sites qui évoquent son travail.


Mais je ne dévoilerai pas tout ; visitez le site de L'Aiguille-en-Fête 2011 et, mieux, si vous pouvez, venez voir sur place....
Euh... pas le jeudi s'il vous plait, j'y serai mais j'aime les allées un peu moins fréquentées que celles que l'on parcourt les samedi et dimanche !!!

AEFdentelle_Chantilly

Posté par mimiweb à 15:22 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 19 février 2010

L'Aiguille-en-Fête à Paris le 11 févirer dernier....

D'abord, il fallait y aller et ce n'était pas la moindre des difficultés !

P1000295__Small_

La neige, qui s'était mise à tomber copieusement la veille dès la fin d'après-midi, avait profité de la nuit pour recouvrir les routes et engloutir les voitures. A six heures à peine passées, l'idée d'un train à choper à 7 h 42 commençait déjà à nous effrayer....

P1000296__Small_

Quand faut y aller, faut y aller. Merci ma Biche pour ce coup de main et ce coup de balai dont je n'aurais pas été capable dans les mêmes délais...de réalisation.

Au programme de cette édition 2010 du salon Parisien le plus couru, "Le fil en scène" et les trésors des costumiers de l'Opéra de Paris, de la Comédie Française, du Centre National du Costume de Scène et de l'Opéra de Marseille.... Tout un programme !

Tant pis pour le manteau qu'on n'a pas pu laisser au vestiaire et que l'on a dû garder sur le dos durant les quatre heures de notre visite :
-  "Madame, nous n'avons plus le moindre cintre"...
- "Mais ces deux personnes qui partent en libèrent donc au moins deux ?" ...
- "Oui mais ceux-là sont au bout et moi il faut que je mette à la fin donc c'est impossible !!!"....
L'argument ne tenait pas la route mais je n'avais pas de temps pour discuter. Nous avions loupé notre train matinal, nous n'avions que quatre heures devant nous pour tout faire et tout voir et repartir par le métro fort heureusement pile poil devant le pavillon à quelques dizaines de mètres.

Les mezzanines sont le site des expositions. Alors on grimpe dès notre arrivée et il n'y a plus qu'à se régaler... Je ne prends pas tout en photo car ce serait fastidieux, tant pour moi qui photographie et ne vois plus ce qu'il faut regarder que pour vous, lecteurs...

P1000297__Small_

P1000298__Small_

P1000299__Small_

On dit toujours qu'il faut saisir le visiteur dès l'entrée. Moi ça m'a cueillie et ça m'a rappelé une exposition que j'avais vue, voilà quelques années à St Lô, avec des costumes de théâtre dans une ambiance sombre et fantômatique. Cela m'avait beaucoup plu déjà...

P1000300__Small_

P1000301__Small_

P1000302__Small_

P1000303__Small_

P1000304__Small_

P1000305__Small_

En tournant à l'angle de l'exposition, j'ai alors dévié ma route et quitté les costumes de scène pour entrer dans une autre exposition de costumes, celle de Ollivier Henry qui présentait, cette année encore, son univers onirique.
Professeur d'histoire du costume à l'Ecole Duperré, Ollivier Henry s'attache à reconstituer l'histoire par le costume à force de couture et de broderies magnifiques. Je n'avais pas compris que des photos pouvaient être prises mais sans le flash aussi n'ai-je pris que peu de clichés des belles tenues ..........................

P1000306__Small_

P1000307__Small_

P1000308__Small_

P1000309__Small_

P1000310__Small_

P1000311__Small_

P1000312__Small_

.................................................................................car je suis littéralement tombée en extase devant les statuettes costumées de Jean-Noël Lavesvre, peintre, sculpeur, scénographe et créateur de costumes dont le parcours l'a mené de l'Opéra de Marseille à Shangaï en passant par les Etats-Unis.  Tout y est : la sculpture, le modelage, la couture et l'assemblage des tissus, la broderie.... de l'art textile à l'état pur "comme on aimerait en voir plus souvent" !

P1000313__Small_

P1000314__Small_

P1000315_1__Small_

P1000315__Small_

P1000316__Small_

P1000317__Small_

P1000318__Small_

Waouh.... Vous aussi ça vous fait pareil ???

Il fallait, Il aurait fallu, un temps de pause pour reprendre la visite et se remettre de pareilles beautés contemplées mais l'horloge tournait et il ne fallait pas perdre de temps si on voulait tout voir et sillonner le salon.

P1000319__Small_

Des costumes, encore des costumes, toujours des costumes.... C'était tellement beau !!! Même le travail des élèves de l'Ecole Duperré qui ont travaillé dans l'esprit de l'Opéra-Bouffe, s'intégrait magnifiquement au point que l'on ne savait plus ce qui pouvait avoir été porté en spectacle déjà et ce qui venait d'être créé dans le simple objectif de cette exposition.

P1000320__Small_

P1000321__Small_

P1000322__Small_

P1000323__Small_

P1000324__Small_

Je ne doute pas que vous trouverez, en surfant de blog en blog, plein d'autres photos de ces superbes costumes... Ca met l'eau à la bouche, hein ?

Mais il y avait aussi à découvrir les Trésors du Point de Croix avec l'exposition de 51 créatrices par France Point de Croix (tiens j'attends toujours de leurs nouvelles après mon inscription ?). Une rétrospective du point de croix, de son apprentissage à l'école et du travail en ouvroir apportait un peu de nostalgie tandis que Véronique Maillard ajoutait la dimension historique en témoignant avec sa "Mercerie Ancienne".

P1000325__Small_

P1000326__Small_

P1000327__Small_

P1000328__Small_

Les quatre pièces principales et entièrement brodées d'une maison imaginée par Yvelines Point de Croix.

Outre le club "Le Point Compté", "Point de Croix Bourguignon" était présent avec 17,48 m de broderie en ruban. "Paris Point de Croix" contait Paris à points comptés, "Marquoirs en Essonne" avait rapporté sa fameuse commode brodée aux tiroirs remplis de secrets, "Yvelines Point de Croix" ajoutait un livre brodé à cette maison que je présente ci-dessus et l'association "Point de Croix Rencontres" de Flers, dans l'Orne, remettait en mémoire l'apprentissage des techniques des ouvrages de dames.

D'ailleurs, c'est le moment idéal de rappeler que l'Hommage aux Grands-Mères sera rendu à Flers dans dix jours ! Venez faire un tour dans l'Orne, l'exposition et le salon valent vraiment le coup...  J'y serai et je rendrai compte... C'est promis.

P1000329__Small_

P1000330__Small_

P1000331__Small_

P1000332__Small_

P1000333__Small_

Il s'agit d'un panneau réalisé avec la juxtaposition de bretelles brodées ! Ouvrage du patrimoine alsacien je crois bien...

P1000334__Small_

P1000337__Small_

P1000338__Small_

Exposition encore des toile de nana Metreveli, une Géorgienne qui "peint" avec ses fils des scènes apparemment traditionnelles mais qui nous parle des visions qu'elle a et qu'elle reproduites.

P1000339__Small_

Effectivement, quand on prend du recul, on découvre des choses assez extraordinaires dans l'entrelacs des points posés et des lirettes de tissu entremêlées mais j'avoue avoir ressenti de l'angoisse à regarder son travail. J'y ai vu quelque chose d'irrationnel, d'obsédant et une accumulation obsessionnelle qui m'a plus ou moins gênée. C'était intéressant et inquiétant à la fois....

Autre découverte "en live" : le Tristan Quilt. Exposé au Musée Victoria & Albert de Londres, c'est grâce à la Maison du Boutis de Calvisson, à plus de quarante brodeuses et à l'énergie de Francine Nicolle, que cette étonnante courtepointe de Guicciardini, appelée Tristan Quilt en Angleterre, a revu le jour et a pu être finalement exposée à l'Aiguille-en-Fête.

P1000342__Small_

P1000344__Small_

C'est en 2006 que l'équipe s'est lancée dans la réédition du document médiéval appelé Coperta de Guicciardini en Italie. Le travail a été achevé en 2009. Impressionnant !

P1000343__Small_

P1000345__Small_

La première photo m'a permis de découvrir qu'à sa réouverture, mon appareil photo reprend le flash automatique par défaut. J'ai été la première surprise du déclenchement intempestif du flash sachant que les photos étaient autorisées sans, pour ne pas abîmer les ouvrages.

Cela dit, l'éclairage ambiant était sûrement plus nocif encore que les flashs des appareils numériques et, pour vraiment protéger les ouvrages, ce sont des lumières noires qu'il aurait fallu, dans une pièce ombragée. Dans un salon comme celui-là, les conditions de protection contre les agressions lumineuses ne sont pas réunies, loin s'en faut. Pour preuve :

P1000340__Small_

P1000341__Small_

Nombreux étaient les endroits de démonstration et les ventes de laine car le tricot et le crochet remontent dans les coeurs. Dans l'atrium central, un atelier amusant et des aiguilles hors normes :

P1000346__Small_

P1000348__Small_

P1000349__Small_

A mon humble avis, tricoter dans ces conditions relève de la prouesse, de la performance physique et je ne suis pas sûre de trouver encore un vrai plaisir à l'activité car, rien qu'à regarder aiguilles et crochet, mes pouces me faisaient mal.... Ca doit être quelque chose que tricoter ainsi à pleines mains !

P1000350__Small_

Pour le poids du tricot, il paraît qu'il faut s'installer ainsi, les aiguilles posées de chaque côté, sur le canapé. Bon... J'avoue, en revanche, que les couvertures pour lit de nourrisson, tricotées en jersey géant, avaient beaucoup d'allure. Converties en descentes de lit, elles devaient être très agréables sous les pieds et très douillettes. Qui a essayé ?

P1000351__Small_

Enfin, le magazine Quiltmania présentait les oeuvres textiles de Jacqueline Morel et d'Anne-Marie Bertrand. Je connaissais déjà le travail d'Anne-Marie Bertrand, notamment sa Maison de Provence et une autre maison à colombages dans le garage de laquelle stationnait une traction noire pour les avoir longuement regardées dans des Marie-Claire Idées des années 80-90. Je suis retombée sous le charme ....

P1000352__Small_

P1000353__Small_

P1000354__Small_

P1000355__Small_

P1000356__Small_

.... et j'ai acheté son livre. On y apprend l'origine de son travail, on suit l'évolution de son inspiration et on aboutit aux créations de ces derniers temps avec, en prime, un travail pas à pas pour créer un tableau "à la manière de...". Le livre vaut vraiment le coup et je suis ravie de l'avoir acheté. Je le conseille à qui hésiterait et se demanderait s'il traduit bien l'exposition qu'Anne-Marie Bertrand proposait là.

Voilà, vous avez visité un peu l'Aiguille-en-Fête. Impossible de tout mettre ni de tout montrer. Ce serait lassant et pénible mais si j'ai pu vous réconforter un peu, vous qui n'avez pas pu y aller, me voilà récompensée du temps passé à écrire ce très long article.

Pour l'exposition des Lilies, un petit article séparé permet une approche et je tâcherai de mettre une photo supplémentaire aux deux déjà présentées.

Et puis 16 heures étant arrivées, il fallait reprendre le métro puis le train (retardé) pour rentrer dans l'Ouest. Et puis, que décider : rester une nuit de plus et risquer qu'il neige à nouveau ou prendre la route en profitant du sel saupoudré dans la journée ? Je suis rentrée....

P1000357__Small_

Le lendemain matin, un petit soleil nous faisant de l'oeil, nous avons repris confiance et repris la route car nous devions nous rendre en Bretagne....

Posté par mimiweb à 17:59 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

Les expositions à l'Aiguille-en-Fête....

J'ai pris pas mal de photos du salon l'Aiguille-en-Fête. Mais si je mets un petit article séparément, c'est que je voulais accorder une place particulière aux "Lilies", six artistes textiles qui ont proposé d'exposer des échanges non pas épistolaires mais textiles.

Elles ont souhaité démontrer comment leur amitié pouvait mettre en harmonie leur manière de travailler afin d'obtenir une oeuvre finale qui soit pleine de l'une et de l'autre, dans le style de l'une mais avec le respect du travail de l'autre... N'est-il pas vrai qu'en amitié, l'on porte en soi un petit peu de l'autre chaque fois ?

Je laisse Edith Raymond expliquer en deux ou trois mots quelle fut la démarche des Lilies dans cette production de "TEXTILES EN CORRESPONDANCE":

"Nous sommes 6 et chacune devait envoyer un carré de 25 cm à chacune des 5 autres en pensant à celle qui le recevrait, 5 différents. Puis celle-ci devait agrandir le carré à 50 cm avec sa propre personnalité. Nous pouvions laisser le carré de 25 cm entier ou le découper et l'intégrer dans le carré de 50 cm. Si bien que l'on pouvait retrouver la technique ou l'inspiration de chacune : La gravure de Jeanne, la peinture sur tissu de Cosabeth, la récupération chez Maryvonne, la décoloration chez Anne, les tissus très précieux de soizik et les prénoms écrits par moi,Edith.

Au dessus des carrés de 50 cm nous avons placé des cartons en forme d'enveloppe postale avec la photo du carré de 25 cm pour simuler le timbre , ainsi qu'un tampon et un texte figurant l'adresse. Le mot CORRESPONDANCE à double sens : 1) Le carré devait correspondre à chacune, 2) l'envoi par la poste. Nous avions donc 30 carrés exposés.
Nous avons travaillé environ 2 ans sur ce projet. Ce n'a pas été toujours facile pour nous, ce travail à 2. Mais nous sommes heureuses d'avoir été au bout de cette expérience et récompensées par vos regards bienveillants.

Nous avons en plus suspendu des petits objets qui nous ressemblaient dans une structure installée au centre du stand.
Nous avions fait un petit catalogue qui a eu beaucoup de succès puisque nous les avons tous vendus."

Ce texte est à retrouver sur le forum général de France Patchwork ainsi que les réactions (très positives) des lecteurs de ce post et, avec l'aimable autorisation d'une des Lilies : Edith Raymond, voici deux photos de l'exposition telle que vous auriez pu la voir ou telle que vous l'avez vue !

DSCN1141

DSCN1176

Extraits du livret de l'expo :

Edith_R1__Large_

Edith_R2__Large_

Edith_R3__Large_

Espérons que ce livret pourra être réédité car, actuellement, il est déjà épuisé. Les numéros vendus sur l'Aiguille-en-Fête 2010 sont donc "collector" !

Posté par mimiweb à 14:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 21 janvier 2009

mlabroderie ou aimer la broderie de Marie

Vous connaissez Marie Lassalle-Astis ? Mais si.... rappelez-vous, je vous en ai déjà parlé. Bon, si vous ne connaissez pas suffisamment ou si votre mémoire vous joue un tour, allez la retrouver ici.
Si vous allez à l'Aiguille-en-Fête 2009, vous aurez la possibilité de mieux la connaître encore car vous la retrouverez sur le stand des Editions de Saxe où elle pourra vous dédicacer son dernier livre sur la broderie Haute Couture.
Mais, au cas où cette escapade parisienne ne serait pas à l'ordre des journées du 12 au 15 février prochains, peut-être alors vous offrirez-vous une sortie en Normandie, du côté de la côte fleurie ?maisonnormande2 Car Marie sera présente aux "Rencontres internationales de Dentelle et Broderie", au grand hall de l'hippodrome de Cabourg du 23 au 24 mai 2009. Une belle occasion de vous en mettre plein les yeux, tant sur le plan du paysage digue
plage3
que sur le plan des beautés brodées DSC00893__Small_

Posté par mimiweb à 10:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


">Patchacha
  • Patchalafolie - Catherine J.
  • Vero de Douai
  • Bijoux, parures
    Blogs à visiter, sites amis...
    Chat
    Couture, patch, art textile, bricolages...
    Décorations et ambiances
    Fournitures : tissus, fils...
    Maquettes et modèles réduits
    Photos
    Plutôt broderie
    Plutôt calligraphie et peinture
    Plutôt couture et confection
    Plutôt culturel
    Plutôt patch
    Plutôt scrap et carterie
    Plutôt touristique
    Derniers messages
    Archives
    Tags
    « décembre 2018 
    dimlunmarmerjeuvensam
          1
    23 4 5 6 7 8
    9 10 11 12 13 14 15
    16 17 18 19 20 21 22
    23 24 25 26 27 28 29
    30 31