mercredi 22 février 2012

Il y a des jours qui commencent bien

et hier était une de ces journées fastes qu'on aimerait ralentir pour les vivre plus longuement.

D'abord, il y a eu une petite sortie jusqu'au vivier Saint-Marc. J'y étais allée la veille mais les coquilles St Jacques n'étaient pas arrivées donc, hier matin, nous étions parmi les premiers arrivés sur place pour nous faire servir trois kilos de coquilles que nous avons mangées hier soir (enfin, pas tout quand même....). Fraîches comme ça, elles n'avaient pas besoin de beaucoup de sophistication : ouvertes et nettoyées, je les ai couchées dans un plat, légèrement salées et poivrées, un saupoudrage de chapelure fine dessus et quelques noix de beurre pour un petit tour dans le four ! Mmmm je ne vous raconte pas, je vous invite à céder à la tentation !!!

P1060951

2012-02-222

Pêche à la coquille

Beau temps, belle mer, ciel dégagé et ensoleillé, températures fraîches le matin mais annonciatrices d'une belle journée. Et quand une journée débute aussi bien, on sent que la vie ressemble à un grand boulevard où l'on va se prendre tous les feux au vert.

L'après-mdi, j'avais un rendez-vous pour une rencontre. Une première rencontre avec une amie virtuelle, une blogueuse rencontrée depuis peu, attirée que j'avais été par le nom de son blog évocateur de ma Bretagne. Et pour cause..... Bon, je vous dirai tout à l'heure.

Je disais donc que l'après-midi, au moment de m'en aller, je constate qu'un nouveau voisin a été installé sur un petit bout de terrain tout proche :

P1060958

Et, juste à côté, devant la grande maison, un camelia en fleurs. De là à envisager un petit clin d'oeil à Nedj, il n'y avait qu'un galop !

2012-02-221

Cheval et camelia

N'est-ce pas, Nedj ? De la différence d'habiter la campagne ou le bord de mer.... Non ? Les palettes sont très différentes mais l'idée devrait te plaire... Enfin, j'espère.

Et puis, il était l'heure de prendre la route vers Paimpol et, plus précisément, vers l'Abbaye de Beauport. Il y avait bien longtemps que je n'y étais pas retournée et c'est là que nous étions, Sergine et moi, convenues de nous retrouver. "J'aurais une voiture bleu Lanvin" avait dit l'une, "j'arriverai à pied" avait dit l'autre.... Et nous nous sommes reconnues au premier coup d'oeil !

Sergine habite donc Paimpol et, plus particulièrement, une maison sur laquelle j'avais beaucoup rêvé à l'époque où je l'avais vue en vente.... Mais trop tôt, trop bien placée avec vue sur mer, sans doute trop chère pour moi. Je suis tellement contente que la Villa Ker Huel appartienne à Sergine : elle en a fait un endroit sublime, décoré avec goût, tranquille à souhait en retrait de la route. De quoi s'y reposer merveilleusement et cela tombe bien puisque la Villa Ker Huel reçoit en chambres d'hôtes. Une bonne adresse avec un lieu de promenade tout proche qui vaut qu'on s'y arrête et que l'on s'y recueille : l'Abbaye de Beauport. Mais je m'emporte, je m'emporte et je vais bien trop vite. Commençons la promenade en son début, au moment où j'aborde le "Circuit des Falaises", là où nous avions notre maisonnette de vacances.

P1060961

P1060962

Renouer avec les vues que j'avais dès que je quittais la maisonnette pour m'en aller faire quelques courses a été un vrai bonheur. Et comme je connaissais les petits coins à ne pas rater, je me suis aussi arrêtée un peu plus loin sur la falaise,

P1060963

puis, un peu plus loin, juste avant l'embranchement pour Sainte-Barbe où je m'étais promis de faire une pause à la table d'orientation, là où la vue embrasse toute la baie de Paimpol :

P1060964

P1060965

P1060966

La mer étant basse, on y avait une bonne vue sur les cailloux et sur les sites ostréicoles.

P1060967

P1060968

P1060969

P1060970

10 années passées dans cet endroit, 10 années à passer là toutes nos vacances, d'été comme d'hiver, à fréquenter les lieux sous le soleil comme sous la pluie, par temps chaud ou glacial, avec ou sans vent et je ne m'en lasse pas : le paysage change sans cesse, la mer vit et bouge, les cailloux émergent ou se cachent.... Comment se lasser d'un tel paysage ? On entend pourtant souvent cet argument : "quand tu l'auras sous le nez pendant quelques semaines, tu ne la regarderas même plus !".... Oh que si ! La preuve.....

Puis arrivée sur le parking de l'abbaye pour attendre d'y rencontrer Sergine et faire cette petite marche que nous nous étions promise avant que la chute vertigineuse des températures et le coup de gel ne vienne couper court à notre projet :

P1060971

P1060972

P1060973

P1060974

Et puis faire connaissance, papoter tout en marchant et commencer une grande promenade où nous avons croisé quelques amis à poil et à plumes,

P1060977

Et des paysages splendides qui mêlent la campagne et les bois au sable et aux rochers que la marée dépasse....

P1060978

P1060979

P1060980

P1060981

Nous avons croisé un groupe de brebis qui ont grimpé sans trop de difficulté dans le coffre d'une voiture, l'heure étant venue d'aller enlever ce manteau de laine un peu volumineux en fin d'hiver.

P1060982

P1060983

P1060987

Et puis aussi, héron ou aigrette ? L'oiseau n'a pas voulu se tourner pour mieux se montrer. Ce n'est pourtant pas faute de l'en avoir prié....

2012-02-22

Héron ou Aigrette

L'article est un peu long mais la promenade s'est faite lentement, en goûtant chaque recoin de paysage. Je voulais vous en faire profiter et j'espère que ce petit tour d'oxygénation vous aura convenu ?

Posté par mimiweb à 11:42 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 16 septembre 2011

GR 34

Il aura suffi d'une semaine de gros travaux pour que nous puissions profiter du beau temps. Contradictoire, non ? En tout cas, en cette période de "journées du patrimoine", je voulais vous montrer ce qui fait partie du nôtre, du mien...

P1050382 (Copier)

C'est simple comme un gratte-cul dans la lumière du matin. C'est tout rond, c'est beau, c'est simple....

P1050383 (Copier)

Je l'ai déjà dit : je n'aime rien tant que la mer calme et pleine, le matin, sous le soleil d'été... Alors, c'est l'occasion rêvée d'une balade sur le GR34.

P1050384 (Copier)

P1050385 (Copier)

Que je vous dise : ces photos sont faites à hauteur de la Maison de la Baie, à Hillion.... Là où se trouvait le gros des algues vertes il y a peu... A présent, elles semblent s'être déplacées un peu plus à l'est, du côté de Morieux.

Bizarrement, lorsque nous étions jeunes (il y a une quarantaine d'années), la plage de Saint-Laurent de la Mer était envahie d'algues vertes. Nous avions tout un cordon à franchir pour rejoindre l'eau et nous en avions jusqu'en haut des mollets... Pouah... Aujourd'hui, cette plage est nickel chrome. Plus d'ulves du tout.... Tout était passé, en face, sur le littoral mouillant Hillion. Après l'effet "sangliers", on constate que les ulves se sont donc, encore, déplacées. Si on les trouve là où l'eau se réchauffe, ne migrent-elles pas vers des eaux plus fraîches, petit à petit ? Il parait que la côte ouest du Cotentin est touchée.... Il faudra observer. On ne sait jamais... Les algues pourraient monter vers Cherbourg pour quitter la Basse-Normandie et remonter le long du littoral Manchot avant de quitter tout à fait les côtes Françaises... Allez, un peu d'espoir, c'est permis, non ?

En tout cas, voyez comme la zone de ma promenade est désormais propre !

P1050387 (Copier)

P1050389 (Copier)

P1050405 (Copier)

P1050406 (Copier)

P1050407 (Copier)

P1050408 (Copier)

Alors, ce n'est pas propre, ça, Madame ?

P1050409 (Copier)

P1050411 (Copier)

P1050412 (Copier)

La fontaine, au port de Saint-Guimond, là où nous venions jadis chercher de l'eau tant elle était pure et saine !!!!

P1050413 (Copier)

P1050414 (Copier)

L'eau de mer est tellement transparente. Comment porter le moindre soupçon de pollution ? Pourtant, hier encore....

P1050415 (Copier)

Goûtez à la quiétude des lieux, respirez l'air frais et sentez la caresse du soleil... La vie est tranquille et la faune comme la flore apprécient. Je le ressens..

P1050417 (Copier)

P1050418 (Copier)

P1050419 (Copier)

P1050420 (Copier)

P1050421 (Copier)

P1050422 (Copier)

P1050424 (Copier)

Alors, il n'est pas propre ce joli petit coin de rêve au fond de la baie ? Pourtant, de l'autre côté de l'échancrure dans la côte, si j'en crois mon zoom, le littoral n'est pas vraiment épargné...

P1050426 (Copier)

C'est bien vert, non ?

Ne désespérons pas de faisons confiance à la nature. C'est elle qui règlera le problème à condition toutefois qu'on l'y aide en stoppant toutes les pollutions dont nous nous sommes rendus coupables.

Les oiseaux n'ont pas changé de gîte et continuent de venir nicher ici. La Maison de la Baie saurait, mieux que moi, vous énumérer toutes les rares d'oiseaux qui peuplent la baie ; il faut dire que c'est un peu sa spécialité....

P1050427 (Copier)

Et pour moi, le patrimoine vivant est vraiment très important !!!

P1050410 (Copier)

Non, non, vous ne rêvez pas : en cours de GR34 on tombe sur des zones où poussent des "monnaie du pape"... Amusant, n'est-ce pas ?

Alors, cette promenade vous a-t-elle plu ? Il faut dire qu'il fait plutôt beau et doux. De quoi donner des envies de sorties. Pour certains, du côté de Saint-Quay Portrieux, il est même question de baignade....

P1050404 (Copier)

P1050403 (Copier)

Je remets à l'an prochain mes envies de plage, faute de temps à consacrer au farniente. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Pour terminer, voici une dernière petite vue estivale....

P1050401 (Copier)

Si cette vue vous tente, sachez que la maison est en vente....

Posté par mimiweb à 22:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 4 août 2011

Sous le soleil exactement...

Hier déjà, j'entendais la journaliste annoncer que le mauvais temps, comme prévu, était arrivé par l'Atlantique, avait envahi la Bretagne puis avait atteint la Normandie. Je ne sais pas ce qu'il en est de l'Atlantique ni de la Normandie mais je peux vous assurer que ni hier, ni aujourd'hui mercredi, nous n'avons eu la moindre pluie, la moindre goutte. Tout juste avons-nous eu des passages nuageux qui, masquant le soleil deux ou trois minutes d'affilée, laissaient croire à l'arrivée du mauvais temps. Mais le soleil revenait tout aussitôt... La preuve ? La balade que nous avons faite hier en suivant le chemin des douaniers allant de Portrieux à Saint-Quay.... Je vous montre ?

P1040922 (Copier)

Départ au niveau du port. Quelques marches à monter puis un chemin que borde une barrière blanche. Le ton est donné : la balade sera maritime d'un bout à l'autre et nous commençons par la plage "de la Comtesse" qui, à marée basse, permet l'accès à l'Île de la Comtesse. Son nom vient probablement de l'époque de sa donation, au 13e siècle, par le Combe d'Avaugour, seigneur du Goëlo, aux moins bénédictins de Léhon. En 1679, un recensement de personnes et des biens de la commune indique déjà la dénomination d' "Île de la Comtesse". Au 19e iècle, elle était la propriété de la Comtesse des Thuillais. Véritable terreur, faisant justice elle-même, elle eut de nombreux démêlés avec les municipalités successives et les préfets.

En 1872, un original racheta le site sur lequel il se proposait de construire un manoir. Il y fit apporter de la terre et planter différentes espèces végétales mais tous ses mirifiques projets ne furent jamais achevés, sans doute faute d'argent. Rimmel, grand parfumeur de Paris bien des dames aux longs cils, bâtit sa résidence à proximité. Sur l'^le et aux alentours, il cultiva des essences rares mais, surtout, des lavandes d'où la nomenclature de certaines rues.

Au début du 20e iècle, vint la Comtesse de Calan dont le mari était haut fonctionnaire de France au Maroc. Aucun doute sur son goût prononcé pour l'architecture mauresque face au Château de Calan (aujourd'hui l'hotel Ker Moor) érigé devant l'île. Depuis 1975, cette dernière est propriété de la commne et se visite librement à marée basse.

(ce texte relatant l'historique de l'île est directement extrait du livret -guide touristique 2011- que j'ai retiré à l'office du tourisme de Saint-Quay Portrieux.

A noter que le sable des plages de la Comtesse et de la Grève Noire change de couleur pour devenir noir en fonction des marées. Un phénomène naturel tout simplement dû à la présence de cristaux d'ilménite noire !

P1040923 (Copier)

P1040924 (Copier)

Ce type d'architecture est assez récurrent, à Saint-Brieuc même comme dans bon nombre des communes alentour. Arcades pour supporter aisément le poids des superstructures, à la manière des ponts. Granit gris, comme il se doit et briques rouges (l'ancienne Briqueterie de Langueux, près de Saint-Brieuc, est devenu musée et espace culturel).

P1040925 (Copier)

Dans le mur, une porte (sans doute celle ouvrant sur l'escalier qui mène dans la tour de guet) a été murée. Dommage, la vue aurait été intéressante. A noter la gargouille dont je présume qu'elle figue un cochon. Pourquoi un cochon ? On sait que le cochon porte bonheur et favorise la richesse et l'ascension sociale mais....

P1040926 (Copier)

Parfois le chemin se fait plus torturé, semé de montées et de descentes, s'enfonçant dans le creux d'un talus boisé qui réserve une vue superbe de la mer à travers les feuillages rafraîchissants.

P1040928 (Copier)

P1040929 (Copier)

Bien que la marée était basse (à noter que l'amplitude maimum est de 12,30 m entre basse et haute mers), le cabotage se fait relativement près du rivage. Pourtant le secteur est un peu difficile à naviguer à cause des "cailloux de Saint-Quay", une belle colonie de rochers semés sur le parcours.

P1040930 (Copier)

P1040931 (Copier)

P1040932 (Copier)

L'Hôtel Ker Moor, quatre étoiles pour qui aime ou qui peut....

P1040933 (Copier)

P1040934 (Copier)

Et le GR 34 nous fait laisser, derrière nous, l'île de la Comtesse et les restes de bâtiment que j'irai voir, un jour prochain.

P1040935 (Copier)

P1040936 (Copier)

P1040937 (Copier)

En arrivant à la Pointe du Sémaphore, petit oup d'oeil sur la Table d'Orientation qui présente ce que l'on peut voir avec, à droite, le Cap Fréhel (au plus loin et non visible aujourd'hui avec la brume qui barre l'horizon) et à gauche, l'Île de Bréhat juste face à Ploubazlanec, immédiatement après Paimpol.

Nous entrons à présent sur le domaine militaire puisque le Sémaphore a une vocation de défense. Gardien des mers, les sémaphores protègent les côtes de toute invasion. Le littoral fut, dès l'époque romaine, jalonné de postes ou tours de guet Entretenus pendant de longs siècles, la plupart fut supprimée après les guerres napoléoniennes.

Le Sémaphore de Saint-Quay Portrieux fut construit en 1860 sur un promontoire surplombant à la fois la ville et la mer de 100 mètres. Durant la 2nde guerre mondiale, il fut occupé par les troupes allemandes puis devint le bureau de la marine jusqu'en 1958. Au cours de la promenade, le marcheur enjambe deux ou trois casemates dont l'une garde encore, sur son toit-terrasse, les attaches de pièces d'artillerie. Après 1958 et jusqu'en 1979, le Sémaphore retrouva son rôle de sentinelle de la mer. Le bâtiment actuel a été inauguré le 13 janvier 1986 et n'ouvre ses portes aux public qu'à l'occasion des Journéees Européennes du Patrimoine, en septembre.

P1040938 (Copier)

P1040939 (Copier)

D'autres piétons, sur le chemin, ont été photographiés fortuitement. Toutefois, leur présence sur la photo aide à comprendre le circuit que nous empruntons, tout en appréciant la vue que nous avons à cet endroit. A noter que si la brume continue de voiler l'horizon, que si quelques passages nuageux enlèvent pas mal de luminosité à certains de mes clichés tout en nous donnant une fraîcheur salutaire pour marcher, il n'est toujours pas question d'humidité ou de mauvais temps...

P1040940 (Copier)

P1040941 (Copier)

P1040942 (Copier)

P1040943 (Copier)

P1040945 (Copier)

P1040946 (Copier)

A hauteur de la Plage du Châtelet, on a une jolie vue sur l'île de Harbour avec sa petite maison et son phare qui semble posé sur le toit.

P1040948 (Copier)

La Plage du Casino est la plus longue et la plus fréquentée. Sur l'esplanade un terrain est aménagé pour le Centre de Loisirs, sur le sable, au pied du Centre des Congrès, c'est un grand club pour les enfants qui est partagé en plusieurs pôles d'activités dont une piscine protégée pour l'apprentissage de la natation. Après la grande Plage du Casino, arrive la Grève Noire :

P1040949 (Copier)

P1040950 (Copier)

P1040951 (Copier)

P1040952 (Copier)

C'est ici que s'est arrêtée notre promenade du jour car ce chemin, long de 2  ou 3 kilomètres est à refaire dans l'autre sens pour retourner au port où nous avions laissé la voiture.

P1040953 (Copier)

Un dernier regard sur une autre petite plage cachée derrière la Grève Noire, après les rochers....

P1040954 (Copier)

P1040955 (Copier)

Au retour j'ai zoomé au-delà de la Plage de la Comtesse pour repérer, au milieu des "cailloux", un hâvre où se cachent les bâteaux qui ont amené les pêcheurs à pied. Il faut dire que pour démarrer leurs vacances, les aoûtiens ont eu droit à une grande marée pour aller gratter un peu les rochers et le sable ; avec un peu de chance, ils auront rapporté des moules, des coques, des praires, des palourdes, des coquilles Saint-Jacques et, qui sait, quelques ormeaux ?

P1040958 (Copier)

P1040960 (Copier)

P1040962 (Copier)

Quelques petites plantes et fleurs...

P1040963 (Copier)

P1040964 (Copier)

P1040965 (Copier)

P1040966 (Copier)

Nous voici revenus au point de départ, j'ai le dessous des pieds fatigués. La prochaine fois que j'achète des mocassins, je prends l'option "semelles", c'est promis. Avec ceux-ci, quand je marche sur un sol lisse et plat, j'ai l'impression d'être en chaussons mais s'il y a des cailloux, c'est comme si je marchais pieds nus.... Je dois pouvoir être plus confortable, je pense.

P1040967 (Copier)

P1040968 (Copier)

Ahhh les agapanthes.... Vous en aurez d'autres car je les aime tellement !!! Dans notre jardin, les nôtres sont bleu ciel. J'en achèterai des petites, bleu dur et des hautes, blanches. Je ne veux pas dire d'ânerie mais il me semble que sur l'île de Bréhat, on peut en compter plus de 70 espèces et cultivars chez l'horticulteur qui les vend. Il faudra que j'y aille !

P1040969 (Copier)

Mais une bonne marche, ça fatigue, pas vrai ?

P1040970 (Copier)

Posté par mimiweb à 00:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 25 mai 2009

Vision paradisiaque du GR34

DSC03976__Small_

Une fois de plus, je vous présente la vue extraordinaire que l'on a depuis le GR34 qui organise le Circuit des Falaises vers Paimpol. Il débute au ras de notre petite plage de Bréhec. Alors à 2 000 m de la maison que je vends, voilà ce qui attendra les acquéreurs !

DSC03972__Small_

DSC03974__Small_

DSC03977__Small_

Un dernier regard au "Taureau" fiché dans l'eau au beau milieu de l'anse de Bréhec et il faut quitter les lieux pour revenir en Normandie. Mais vous me comprenez en voyant ces images, non ?

Posté par mimiweb à 17:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


">Patchacha
  • Patchalafolie - Catherine J.
  • Vero de Douai
  • Bijoux, parures
    Blogs à visiter, sites amis...
    Chat
    Couture, patch, art textile, bricolages...
    Décorations et ambiances
    Fournitures : tissus, fils...
    Maquettes et modèles réduits
    Photos
    Plutôt broderie
    Plutôt calligraphie et peinture
    Plutôt couture et confection
    Plutôt culturel
    Plutôt patch
    Plutôt scrap et carterie
    Plutôt touristique
    Derniers messages
    Archives
    Tags
    « décembre 2018 
    dimlunmarmerjeuvensam
          1
    23 4 5 6 7 8
    9 10 11 12 13 14 15
    16 17 18 19 20 21 22
    23 24 25 26 27 28 29
    30 31