mercredi 19 août 2015

Saint-Thélo 2015

Tu te rappelles ? Je t'avais annoncé cette manifestation récurrente ? Oui, il y a longtemps mais si tu es organisé, tu l'avais notée.... Bref, alors que j'avais projeté tout à fait autre chose, je reçois un coup de fil de MLaure. Mais si, tu sais, ma copine de Normandie.... Elle allait à Saint-Thélo alors je suis allée à Saint-Thélo et j'ai eu le grand plaisir de la retrouver sur place. Nous ne nous étions pas vues depuis..... un an !!!

Saint-Thélo est le rendez-vous de quelques artistes sélectionnés par Anne Guibert-Lassalle (entre autres) qui travaillent en rapport avec le fil, le textile et, pourquoi pas, le lin puisque le site avait autrefois vocation à la culture, la transformation et la commercialisation du lin et des produits qui en découlent. Un endroit que j'aime retrouver chaque année parce qu'il y a toujours au moins un artiste pour m'enthousiasmer.

Dès mon arrivée, j'ai été happée par Claire Gravand qui réalisait, dehors et en public, une méduse suspendue. Habillée de tulle blanc, la méduse déroulait des tentacules de tissu portant du texte et nous devions illustrer un mouchoir de motifs en rapport avec le message tiré au hasard dans une pochette. Ce message parlait de "choses sans importance qu'on ne regrette pas" ou de "choses belles" ou de "choses magiques" etc...  

DSCN6499

DSCN6500

DSCN6511

 

Dans la salle, à l'abri des quelques gouttes qui tombaient parfois, j'ai eu le grand plaisir de retrouver Martine Edard que j'ai rencontrée voici quelques années déjà. A l'époque elle travaillait des mousses et des lichens et les photos se retrouveront dans les pages de ce blog mais il faut remonter quelques années. 

Cette fois, Martine présentait ce sur quoi elle travaille depuis pas mal de temps déjà et que je suis via Facebook : l'écologique-teinture. Il s'agit de fermer des paquets de tissu dans lesquels on enferme des feuilles qui vont laisser leur empreinte, leur couleur, leurs détails anatomiques, sur de la soie ou du lainage. Les matières vivantes étant les seules qu'il ne faille pas mordancer au préalable.

Les résultats, après quelques jours, quelques semaines ou quelques mois, sont absolument fantastiques. Ensuite, il "suffit" à Martine de couper les morceaux qui l'intéressent le plus pour un assemblage harmonieux et artistique. 

DSCN6491

DSCN6493

DSCN6494

DSCN6495

DSCN6496

 

Outre les impressions naturelles obtenues par contact direct, les tissus sont également teints à l'aide d'un produit naturel, une décoction faite à partir de feuilles, de fleurs ou de racines, dans lequel on fait bouillir un moment le petit colis ficelé.

DSCN6497

DSCN6498

 

Certains artistes, indisponibles ou trop éloignés, sont autorisés à envoyer une pièce que l'on accroche pour eux. Hélas, il manque alors le contact avec le public, la discussion, le partage.... Ainsi Corinne Bertheas-Dumont qui propose une toile peinte à l'acrylique et marouflée  :

DSCN6503

 

Et Françoise Vallée qui présentait une toile rebrodée de fils tendus pour donner l'illusion de traits peints et tirés à la règle :

DSCN6505

DSCN6506

 

Mais, pour étonner le public, Alice Calm avait sorti le grand jeu : on connait la broderie au point de croix en un fil sur un fil mais connait-on le même principe avec.......... des cheveux en guise de fil ? Le résultat est incroyable. Il faut une loupe pour apprécier vraiment car les initiales sont vraiment miniatures. L'étonnant est la couleur variable qui, en fait, résulte des couleurs des différents cheveux employés. 

DSCN6508

 

Elle proposait aux dames arrêtées devant elle de lui fournir un cheveu et préparait des pétales de fleurs à placer sous un petit verre. Le cheveu était posé sur le pétale. D'autres fois, elle brodait l'initiale de la personne à l'aide du cheveu fourni mais prévenait de l'attente car broder avec un fil ne peut pas aller vite alors, tu penses, avec un cheveu....

DSCN6509

Gérard Hunot, monté du Var, présentait tout une collection de toiles. Son principe de travail : placer une toile sur un enduit et, ainsi, graver trame et chaîne au point de donner l'illusion de la présence du tissu. Bien sûr, il y a tout un travail de couleur et quelques techniques supplémentaires de frottage, de rangement des fils, d'identification d'écossais etc... Mais il est étonnant de voir à quel point on est capable de visualiser un tissu qui ..... n'est pas là !

DSCN6515

 

DSCN6512

Un vrai beau travail d'artiste !

DSCN6516

Cette année, le thème de la manifestation était "Les Durées". L'un pérénise un tissu absent, une autre capture la forme d'une feuille rien qu'en collectant son tanin, une autre travail un cheveu et fixe le temps T sur un pétale de fleur, une autre encore attache à son oeuvre les mouchoirs noués qui portent le dessin d'une idée à conserver.... Bref, tout le monde présentait sa conception de '"la durée"', invoquant une définition inattendue.

Et, pour l'an prochain, il n'y a plus qu'à aller consulter le site qui propose le prochain sujet de réflexion et de tra vail.....: Zéro euro.... Si tu as une idée artistique de recyclage....

DSCN6507

 

Posté par mimiweb à 21:20 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,


">Patchacha
  • Patchalafolie - Catherine J.
  • Vero de Douai
  • Bijoux, parures
    Blogs à visiter, sites amis...
    Chat
    Couture, patch, art textile, bricolages...
    Décorations et ambiances
    Fournitures : tissus, fils...
    Maquettes et modèles réduits
    Photos
    Plutôt broderie
    Plutôt calligraphie et peinture
    Plutôt couture et confection
    Plutôt culturel
    Plutôt patch
    Plutôt scrap et carterie
    Plutôt touristique
    Derniers messages
    Archives
    Tags
    « octobre 2018 
    dimlunmarmerjeuvensam
     1 2 3 4 5 6
    7 89 10 11 12 13
    14 1516 17 18 19 20
    21 22 23 24 25 26 27
    28 29 30 31