lundi 23 mars 2015

Grande marée du siècle le 21 mars 2015

Sans vent et avec une mer calme, on ne pouvait pas s'attendre à des vagues spectaculaires comme on en avait eues lors de la dernière grande marée. Une chance, cela dit, car avec un coefficient de 119 sur 120, il y aurait eu de vrais gros dégâts.

Donc, le matin, la marée haute était à voir vers 07 h 43. Je savais que souvent la mer envahit la rue du vieux port, c'est donc là que je voulais être....

DSCN4849 (Copier)

La mer avait bien monté et grignoté les marches qui descendent sur la plage.

DSCN4850 (Copier)

Curieusement, à regarder devant soi, on avait presque la sensation d'être sous le niveau de la mer. Il est vrai que les vagues flirtaient avec la rue du port et recouvraient l'intégralité de la descente à bateaux. Une différence de trois à quatre mètres sur ce plan incliné.

DSCN4852 (Copier)

Plus loin, plus de traces de la piscine d'eau de mer. Pour comparaison, je mets la photo faite vendredi dernier au même endroit...

DSCN4853 (Copier)

DSCN4841 (Copier)

Les plages ont disparu, ce soir devrait donc être bien pire encore...

DSCN4854 (Copier)

En passant au Palus de Plouha, l'eau était arrivée quasiment au sommet du cordon de galets. Le plus souvent, l'eau reste en contrebas de ce talus que l'on doit gravir avant de redescendre sur la "plage" de galets gris. En arrivant à Bréhec, l'impression était plus forte, la plage étant plus plate. On avait mis une barrière de bois à l'ouverture dans le muret pour fermer la porte d'entrée sur le sable. Ceci afin d'empêcher la marée d'envahir la place où, chaque fois, elle dépose quantité de sable qu'il faut ensuite balayer.

DSCN4860 (Copier)

Les tas de goémons donnent bien la mesure de ce qui fut la haute mer qui, déjà, redescend.

DSCN4861 (Copier)

A l'horizon, la brume enfle et le soleil ne parvient pas à s'infiltrer entre les nuages.

DSCN4863 (Copier)

Le bord de mer semble avoir disparu et la formule "la verdure descend jusque dans la mer" prend toute sa dimension.

DSCN4864 (Copier)

Je voulais pousser jusqu'à Paimpol car j'étais sûre que nous trouverions les quais des bassins noyés. Auparavant, un petit arrêt au moulin à marée sur le chemin littoral menant à la Pointe de Guilben....

DSCN4866 (Copier)

Le parking faisait encore corps avec la flaque, la passerelle était encore partiellement couverte d'eau. Sur la route, les algues étaient brossées par une balayeuse municipale afin de limiter le risque de dérapages même si la vitesse est très limitée à cet endroit.

DSCN4871 (Copier)

DSCN4873 (Copier)

Au port il restait quelques traces de la montée des eaux sur les quais mais pas grand chose....

DSCN4874 (Copier)

DSCN4877 (Copier)

Une heure et demie après l'instant T de la marée haute, nous revenions sur nos pas. A Saint-Quay Portrieux, la jeunesse marine jouait toutes voiles dehors ; la brise froide suffisait à gonfler les voiles et le calme de la mer permettait aux moins rassurés de voguer tranquillement.

DSCN4887 (Copier)

Les deux petites oies du port en avaient profité pour passer au-delà de la jetée. Avec un temps aussi calme, à quoi bon rester à l'abri ?

DSCN4892 (Copier)

DSCN4893 (Copier)

DSCN4896 (Copier)

DSCN4897 (Copier)

Non, décidément, sans le vent c'est sans aucun doute la marée basse qui présente le plus d'intérêt par ces grandes marées. Alors, dès 14 h 10 je rejoignais la plage du Moulin d'Etables. En montant la route, avant la bifurcation, des voitures étaient garées sur le bas-côté. Je me suis alors dit "on est samedi, les grandes marées ont attiré les amis et la famille.... les habitants des maisons ont fait le plein d'invités" mais sitôt le clignotant mis à gauche, je constatais un nombre impressionnant de véhicules garés dans l'herbe, sous les arbres, le long de la chaussée et, ce, de chaque côté. J'avais encore 1 bon kilomètre à parcourir avant d'arriver à la plage !!!

Inouï le nombre de voitures et de camping-cars. C'est à peine si l'on pouvait se croiser sur la route habituellement suffisamment large pour que deux camping-cars se croisent. Plus une place de stationnement ! Chacun y allait de son audace faufilant sa voiture dans un sens interdit, à cheval sur un fossé, j'en passe et des bien plus spectaculaires....  J'en avais pour cinq minutes pour prendre quelques photos, j'ai fait comme les autres et me suis garée devant un camping-car me disant que les occupants ne seraient peut-être pas les plus impatients à repartir................

DSCN4899 (Copier)

Bien sûr, il y avait foule. Ceux qui étaient habillés comme pour aller en montagne, ceux qui étaient en petite tenue et bras nus, ceux qui portaient un petit seau à la main et celle qui remontait avec un traineau à roues gonflables sur lequel elle avait posé ses seaux, sans doute pleins !!! Et, en zoomant pour un groupe au bord de l'eau, je pouvais apercevoir ceux qui, en bateau, étaient passés de l'autre côté, sur les îles toutes découvertes. J'aurais vraiment aimé aller gratter un peu mais nous devions taper un maximum de 10° avec ce beau soleil.

DSCN4900 (Copier)

DSCN4901 (Copier)

DSCN4903 (Copier)

DSCN4905 (Copier)

Tout un monde de fourmis soudain friandes de praires, de palourdes, de coquilles Saint-Jacques et d'huîtres... En tout cas, les fourmis ont de grands pieds qui ont foulé la plage en laissant ceci :

DSCN4907 (Copier)

DSCN4908 (Copier)

quand moi je rêve de cela :

DSCN4909 (Copier)

En soirée, la mer allait être haute vers 20 h 05. Mais la lumière allait manquer pour les photos ; nous sommes donc redescendus un peu en avance....

DSCN4911 (Copier)

L'eau n'avait pas encore atteint le même niveau que le matin... Piétons et voitures commençaient à arriver. En attendant (surtout à cause du froid), nous avons choisi de remonter en voiture pour aller jusqu'à Saint-Marc. Là-bas, juste un camping-car ! Les curieux ne connaissent pas et puis les lieux ne sont guère éclairés.

DSCN4916 (Copier)

Plus de plage, là non plus. Tout l'espace est recouvert, jusqu'au goulet d'entrée. Les ramasseurs de goémons ont dû se régaler le lendemain parce que la mer avait apporté de quoi remplir quelques brouettes...

DSCN4918 (Copier)

De retour au port, l'eau n'a pas encore atteint le maximum. En fait, c'est le froid qui nous chassera et nous fera renoncer à attendre le pic de la montée des eaux. Au moment de notre départ, la mer en était à recouvrir la troisième marche du petit escalier. Si la mer avait été plus agitée, j'aurais enfilé les vêtements ad hoc pour lutter contre le froid mais là, nous étions descendus en touristes, avec juste le manteau mais pas plus de bonnet que d'écharpe....

DSCN4922 (Copier)

DSCN4923 (Copier)

Et puis, de toutes les manières, la luminosité était devenue insuffisante. Les photos prises avec le règlage "de nuit" sont affreuses et le flash ne fait jamais rien de bien. La preuve :

DSCN4925 (Copier)

Voilà la fin de l'aventure du siècle..... euh pas de l'aventure, juste de la marée du 21 mars 2015. Les tempêtes sont tout de même plus spectaculaires !

Posté par mimiweb à 18:02 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 3 janvier 2014

Janvier dans la tempête ?

Nombreux sont ceux de nos amis qui ont appelé, affolés par ce qu'ils voyaient à la télévision à propos de la tempête qui bat la Bretagne, des rivières qui sortent de leur lit et du vent qui déracine les arbres....

Je veux rassurer tout le monde : les Côtes d'Armor, déjà, sont le seul département à ne pas être en couleur sur la carte des vigilances météo et, en plus, nous sommes sur le flanc gauche de l'échancrure de la Baie de Saint-Brieuc, autant dire que nous tournons le dos aux éléments déchainés. Le vent nous parvient ralenti par les terres, la mer monte haut avec la grande marée mais ne dépasse même pas le bord du quai.... Donc, dans l'immédiat, que tout le monde se rassure, nous sommes à l'abri et n'avons aucun souci à déplorer. La tempête précédente nous a fait tomber la structure de bois sur la terrasse mais cette tempête-ci ne nous menace pas pour le moment....

Pour preuve, quelques photos que j'ai faites hier, à Loguivy-de-la-Mer, près de Paimpol et au port de Paimpol sur nos pas du retour. J'attendais la marée haute mais le flot était si sage qu'il ne m'aurait pas donné meilleurs points de vue et puis la clarté s'effaçait devant la nuit.

 

DSCN0688 (Copier)

DSCN0694 (Copier)

DSCN0695 (Copier)

DSCN0698 (Copier)

DSCN0700 (Copier)

DSCN0701 (Copier)

DSCN0703 (Copier)

DSCN0704 (Copier)

DSCN0705 (Copier)

DSCN0706 (Copier)

DSCN0707 (Copier)

DSCN0708 (Copier)

DSCN0711 (Copier)

DSCN0714 (Copier)

DSCN0715 (Copier)

DSCN0716 (Copier)

DSCN0720 (Copier)

DSCN0724 (Copier)

Et avec le retour des bateaux au port à l'appel de la nuit, se termine notre promenade apaisante au port de Loguivy. On aurait pu s'attendre à une mer démontée, à des vagues submersives, à des bateaux dansant sur l'eau mais rien de tout cela... Le port était calme, la promenade agréable avec 11°. Juste un petit vent qui se levait en même temps que montait la mer et qui faisait remonter le col au moment où nous regagnions notre voiture....

DSCN0736 (Copier)

Tour du port de Paimpol à la nuit tombée.... La marée continuait de monter, sage et sans excès... Il aurait fallu attendre deux heures encore pour la voir à son apogée. Alors......

DSCN0739 (Copier)

DSCN0741 (Copier)

DSCN0745 (Copier)

Quand l'eau du port est jaune, c'est que les égoûts charient une eau chargée de terre et de boue cueillie au fil de la descente des eaux de pluie. Car si nous avons pu faire cette promenade à peu près tranquilles, il n'empêche qu'on ne peut nier les pluies, parfois très nourries. D'ailleurs, il avait plu juste avant notre sortie et il pleuvinait quand nous sommes rentrés chez nous.

J'espère que pour débuter l'année, cette balade vous aura fait plaisir et que la vision de la mer vous aura apporté le calme et la sérénité.... Zénitude devrait être au rendez-vous en cette veille de week end....

Posté par mimiweb à 23:49 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 27 août 2013

Grandes marées

Le temps vacille, les grandes marées ont repoussé le soleil vers d'autres horizons. Rassurez-vous, si le ciel vire de temps en temps au gris, les éclaircies sont à la fois nombreuses et superbes. La Bretagne aura connu un été d'exception et elle n'a pas dit son dernier mot !

DSC03333 (Copier)

L'eau était si haute qu'on avait l'impression, sur le quai, d'être sous le niveau de la mer.... Les photos rendent assez bien cette sensation de niveau particulièrement élevé et prêt à passer par-dessus bord...

DSC03334 (Copier)

Je trouve l'éclairage du soir particulièrement joli...

DSC03336 (Copier)

C'était la bouffée de repos, en soirée, après une journée bien remplie. De l'autre côté de la baie, plus tôt dans l'après-midi, nous n'avions pas résisté à l'envie d'un petit tour à pied.

DSC03340 (Copier)

Hillion : vous en avez entendu parler la semaine dernière. A l'occasion d'un journal télévisé, un sujet a été consacré aux algues vertes d'Hillion. Je tenais quand même à vous soumettre la photo que j'ai faite à Hillion, justement. Il faut qu'il soit dit une fois pour toutes que les algues vertes ont disparu de nombreux endroits à Hillion. Il y en a eu, et beaucoup, mais il n'y en a plus tout au moins dans une partie de la côte. Le problème des algues vertes en décomposition existe bien mais il est localisé et en quantités moindres. Les choses ne peuvent pas s'arranger en deux coups de cuiller à pot, il faut laisser le temps au temps.

Mais, si j'ai connu ces rochers complètement engloutis sous une épaisse couche d'algues vertes, avouez que ça s'est bel et bien arrangé, non ? En tout cas, à cet endroit précis. Mais à la façon dont certains disent qu'Hillion est carrément sous les algues vertes, on pourrait croire qu'il n'y a pas un centimètre carré de plage intact et fréquentable. Je voulais rétablir la vérité, limiter l'effet de psychose et montrer la réalité tout au moins de la proximité de la Maison de la Baie, tout comme, dernièrement, je vous avais montré la plage de Lermot (vous vous souvenez ? Là où il y avait des kite surfers)http://mimiweb.canalblog.com/archives/2013/06/24/27496672.html (Il m'est désormais impossible de mettre des liens dans mes articles. Désolée).

Les oiseaux ne s'y trompent pas et peuvent continuer de fréquenter l'estran. En revanche, au lieu de parler des algues vertes qui se situent plus à l' Est, il serait mieux d'évoquer les boues, quotidiennement prélevées derrière le nouveau quai du port d'en face, que l'on répand à l'entrée de la baie de sorte que les courants les amènent au fond de l'aber qui s'ensable inexorablement. Là, bien sûr, on ne dit surtout rien !!!! L'armée ne serait-elle plus la seule "grande muette" ?

DSC03329 (Copier)

DSC03331 (Copier)

DSC03332 (Copier)

Les algues vertes sont du côté de Saint-Maurice, à la limite d'Hillion et de Morieux. Il faut que cesse cette diabolisation du village d'Hillion. Venez voir par vous-mêmes !!! Ma maman y vend sa maison et cette mauvaise réputation, tout à fait injustifiée dans sa généralisation, est tout à fait préjudiciable !

DSC03342 (Copier)

Notre promenade, sur le GR34, était aussi colorée et parfumée de fruits préparant l'automne. Puisse-t-il être aussi ensoleillé que notre été ! Sur le chemin de notre retour, nous avons fait une halte au port de Saint-Brieuc. Juste pour un petit coup d'oeil....

DSC03343 (Copier)

 

DSC03345 (Copier)

Une journée bien remplie qui s'achevait par une soirée douce qui commençait bien. Kenavo !

Posté par mimiweb à 00:42 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,


">Patchacha
  • Patchalafolie - Catherine J.
  • Vero de Douai
  • Bijoux, parures
    Blogs à visiter, sites amis...
    Chat
    Couture, patch, art textile, bricolages...
    Décorations et ambiances
    Fournitures : tissus, fils...
    Maquettes et modèles réduits
    Photos
    Plutôt broderie
    Plutôt calligraphie et peinture
    Plutôt couture et confection
    Plutôt culturel
    Plutôt patch
    Plutôt scrap et carterie
    Plutôt touristique
    Derniers messages
    Archives
    Tags
    « octobre 2018 
    dimlunmarmerjeuvensam
     1 2 3 4 5 6
    7 89 10 11 12 13
    14 1516 17 18 19 20
    21 22 23 24 25 26 27
    28 29 30 31