samedi 15 août 2015

Ouistreham ....

Arrivée mercredi midi à Ouistreham, j'ai cru avoir apporté un orage dans ma valise car le temps a chaviré aussitôt que je suis descendue de voiture, ou presque... En fait, l'après-midi, je suis allée marcher en front de mer et j'ai longé la plage immense jusqu'à Lion-sur-Mer. Une vaste plage de sable blond où semblent réuni tout ce qui se fait en matière de divertissements et de loisirs : char à voile, vélo, karting, location de chiliennes, prêt de livres, soins corporels et massages, promenades à poney ou à cheval, .... bref, tout se loue, tout se pratique et quiconque dit s'ennuyer à Ouistreham le fait franchement exprès !

La mer s'était retirée pour la marée basse sans, toutefois, partir trop loin. Ainsi, quelle que soit la marée, les baigneurs n'ont pas loin à courir.

DSCN6423

 

Un vent vif, venu du Nord, soufflait fort soulevant le sable pour nous cingler au passage. Mais il donnait l'occasion aux sportifs Kite-surfers de faire quelques démonstrations spectaculaires et aux amateurs de cerfs-volants de s'en donner à coeur joie.

DSCN6425

DSCN6427

 

Le lendemain, après un orage tonitruant, le vent avait laissé place à une moiteur toute aoûtienne mais l'horizon se cachait derrière une brume légère. 

DSCN6472

DSCN6475

 

Entre deux gouttes de pluie, nous avons refait une longueur de plage avant de rentrer par la rue, histoire d'apercevoir l'arrière des villas magnifiques qui bordent la côte. Les maisons perdent un peu de leur lustre au fil du temps car les entretenir coûte un bras. Néanmoins prions pour que les promoteurs immobiliers ne puissent pas mettre la main sur ces pépites remplies d'histoire, ils seraient capables de les faire raser pour monter des tours d'appartement à leur place.

DSCN6478

DSCN6485

 

Une bien belle promenade malgré le temps qui m'a permis de rêver devant les magnifiques villas datant du siècle dernier ou de la fin du précédent. Des propriétés familiales désormais divisées en plusieurs appartements ; certains sont loués par les vacanciers qui s'offrent ainsi un luxe devenu rare et précieux : habiter une maison extraordinaire jadis occupées par tout une famille...

DSCN6480

DSCN6481

DSCN6482

DSCN6483

 

Côté mer, les villas présentaient la face la plus avantageuse, doublant les fenêtres pour pouvoir admirer la mer tout au long de l'hiver malgré les tempêtes. Mais vues depuis l'autre côté, c'est le parc qui ouvre sur la rue. La villa n'en reste pas moins belle, ajoutant à son architecture, arbes et fleurs du jardin.

DSCN6490

 

Cette verdure, ajoutée aux parfums d'iode et d'algues, offre un terrain idéal aux divers insectes.....

DSCN6489

Mais au large de la station balnéaire, le long de la route, une autre maison force à s'arrêter. Elle offre un vrai spectacle que personne ne peut ignorer...

DSCN6428

DSCN6429

DSCN6430

DSCN6431

DSCN6432

DSCN6433

DSCN6434

DSCN6435

DSCN6436

 

Une maison un peu folle dont on dit qu'elle appartient au propriétaire de la poterie (et jardinerie désormais) de Bavent. Un endroit où l'on cuisait de magnifiques épis de faîtage et des tuiles vernissées, hautes en couleurs, pour les maisons Normandes à colombages. De là à parler d'une maison de fou....

DSCN6438

Posté par mimiweb à 23:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


dimanche 14 juin 2015

Nouvelles du temps...

Depuis pas mal de temps, nous n'avions vraiment pas chaud mais, en plus, le vent s'est levé et, durant deux - trois jours, nous avons carrément eu une tempête qui est passée totalement inaperçue à la météo nationale. Une vague évocation d'un vent de l'ordre de 70 kms/h pour deux jours, à 50 kms/h pour le troisième jour avant que la pluie ne vienne apaiser ce coup de vent... Cela m'aura permis de faire quelques photos :

_copie-0_2015-06-14

 

Sur la mosaïque ci-dessus, les photos de gauche montrent la digue de Bréhec battue par les vagues tempétueuses. La digue, interdite aux piétons depuis quelques temps pour causes de danger, va sans doute avoir aggravé sa destruction. Comme on le voit sur l'avant-dernière image, colonne de gauche, elle disparait totalement sous les vagues qui l'assaille côté mer. Elle ne s'en remettra certainement pas si personne ne tente d'y remédier rapidement car la partie arrière du mur est déjà gravement décapé : on voit les moelons sous l'enduit qui a disparu en larges pièces.

Que ce soit à Bréhec ou au Palus, la mer était vraiment démontée. Pas question de s'y baigner, pas question d'y poser un bateau...

_copie-0_DSCN5907

 

Mais quand le soleil venait s'en mêler, l'eau prenait des couleurs incroyables : de quoi mieux faire comprendre l'appellation de "côte d'Emeraude", non ?

_copie-0_DSCN5915

 

Et même sur la plage du Casino, à St Quay, les vagues étaient franchement violentes. Le drapeau aura bien souffert sous le vent...

_copie-0_DSCN5916

Posté par mimiweb à 13:22 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 28 septembre 2014

Saint-Malo fin septembre

Moi qui ai souvent, très souvent même, visité Saint-Malo, je crois bien que c'est la première fois que j'y vais sans que le vent y souffle, sans que les petites rues se transforment en hôtels de courants d'air, sans que la balade sur les remparts ne me recoiffe comme un chien fou. J'y ai eu un temps sublime, merveilleusement beau, merveilleusement bleu.... Un temps comme jamais. J'avais envie de boire la mer, de manger le ciel, de courir sur la plage et de finir couchée dans l'eau.... Bref, Saint-Malo fin septembre était une balade qui va me laisser un grand souvenir.

DSCN3207 (Copier)

Très franchement, l'arrivée à Saint-Malo par la route est loin d'être top. On passe d'abord tout un quartier industriel construit de hangars noircis, vides pour certains, déglingués pour d'autres. Franchement, très franchement, l'arrivée à Saint-Malo est triste et pas très clean. Fort heureusement, tout s'arrange à l'approche des bassins portuaires et des remparts...

DSCN3208 (Copier)

DSCN3209 (Copier)

DSCN3210 (Copier)

Et dès que l'on s'approche des portes de la ville fortifiée, on s'engouffre avec bonheur à l'intérieur de la ville ancienne.... intra-muros.

DSCN3211 (Copier)

Certaines maisons réservent de belles surprises, comme cette librairie ancienne dont j'aime beaucoup l'allure et les couleurs...

DSCN3214 (Copier)

Suspendus au dessus des rues, des calicots invitaient à visiter l'exposition réservée aux Terre-Neuvas. Je connais pas mal l'histoire des Terre-Neuvas pour avoir habité non loin de Paimpol et avoir visité le Musée de la mer de cette ville où l'histoire de la pêche morutières est largement développée. "Pêcheurs d'Islande" n'est pas le moindre des documents...

DSCN3215 (Copier)

On apprend que la pêche morutière a évolué depuis les lignes à hameçons jusqu'au chalutage intensif et qu'il pouvait exister deux modes de traitement du poisson : de manière sédentaire, en faisant sécher les morues sur les galets (les graves) sur les plages d'Islande ou de Saint-Pierre & Miquelon (ce qui n'allait pas sans quelques grognements des pêcheurs locaux) ou de manière itinérante, en salant les poissons préparés à bord. Dans les deux cas, les pêcheurs quittaient terre et famille pour cinq à six mois. L'exposition nous propose des documents intéressants comme les lettres de l'armateur au capitaine pour le recrutement des pêcheurs, les commandes de matériels indispensables comme les hameçons, les tranchoirs, les couteaux etc... mais aussi les tonneaux, les pelles à sel, ou les médicaments qui serviront au médecin de bord pour soigner ces hommes au métier périlleux.

DSCN3216 (Copier)

DSCN3217 (Copier)

Quelques vêtements témoignent aussi de la difficulté du métier quand le pont du bateau se transforme en glacier et qu'il faut des clous saillants sous les bottes-sabots pour réussir à tenir debout. Les hommes devaient apprendre la couture et le tricot ; il leur fallait savoir repriser aussi et s'ils savaient, aujourd'hui, combien nous admirons ces reprises faites à la laine ou au gros coton. Reprises qui ne sont pas sans évoquer le chiku-chiku ou le sashiko. Les textiliennes auront traduit...

DSCN3218 (Copier)

DSCN3219 (Copier)

(Oups.... je n'ai pas pu résister.... L'est pas beau, ce calçon ? )

DSCN3220 (Copier)

DSCN3221 (Copier)

DSCN3222 (Copier)

DSCN3223 (Copier)

Parmi les publicités invitant à consommer de l'huile de foie de morue, il en est une (en bas à gauche) qui dit : "Prenez-en, Dieu l'ordonne !"... Purée... Voilà qui est assez surprenant... Je ne sais pas si l'argument laisserait de marbre, en ce moment ?

DSCN3224 (Copier)

Par contre, les petits foies de morue fumés sont effectivement un délice, délicatement tartinés sur de petits toasts grillés ou des mini biscottes, à l'heure de l'apéritif. Essayez : je vous l'ordonne !!! (pffff)... Sans blague, essaie et tu me diras si tu as aimé. Moi, j'adore !

DSCN3225 (Copier)

DSCN3226 (Copier)

Durant un instant, penchée sur les morues sèches salées, je lisais les panneaux et, petit à petit, l'odeur a commencé à me déranger. Une idée très objective de ce que devaient endurer les pêcheurs à bord de leurs bateaux, le nez immanquablement sur le poisson séché,  découpé, salé, boucanné...

Et que dire des doris, si légers et si fins, à bord desquels les marins s'éloignaient de leur navire pour pêcher à la ligne en immergeant de longues lignes scandées d'hameçons énormes et plombées de leurres moulés à bord parfois...

DSCN3227 (Copier)

DSCN3228 (Copier)

Quand les doris se perdaient dans les brumes et les brouillards, on utilisait les cornes de brume pour tenter d'indiquer la direction à prendre pour retrouver le bateau. Parfois les hommes se perdaient pendant plusieurs jours avant de retrouver leur bâtiment, parfois ils se perdaient pour ..... toujours. Quelle fin terrible !

DSCN3229 (Copier)

DSCN3230 (Copier)

Au sortir de la Chapelle Saint-Sauveur où se tenait cette exposition, l'air semblait soudain plus léger à respirer. On est toujours interpellé par les conditions de vie des laboureurs de la mer.

DSCN3231 (Copier)

DSCN3232 (Copier)

Sur les remparts, un jeune goéland de l'année semble très à l'aise sur la pelouse sèche. Manifestement, il est là à longueur de temps et a pris des habitudes avec les habitués.... Il faut dire que les remparts sont le lieu le plus convoité pour venir déjeuner d'un sandwich et que tout le monde se laisse aller à donner quelques morceaux de pain aux goélands, quand ce n'est pas le goéland lui-même qui vient se servir dans ton sac. Gare aux doigts !

DSCN3233 (Copier)

Au loin la mer d'huile m'entraine à déclencher plus souvent encore qu'à l'habitude. J'adore la mer quand elle a cet aspect aussi. Calme, profonde, accueillante, portant au rêve d'éloignement.... La mer est si belle.

DSCN3234 (Copier)

DSCN3235 (Copier)

DSCN3236 (Copier)

Et ce petit goéland qui rapplique au moindre signal. Il est quasiment domestiqué, juste à peine méfiant mais tellement gourmand...

DSCN3238 (Copier)

Un mâle est arrivé aussi qui s'est imposé, chassant femelle et petits pour leur ôter le pain du bec. Un mec, un vrai, un dur, un tatoué....

DSCN3239 (Copier)

Sur la piscine, deux voiliers radio-commandés faisaient des ronds dans l'eau non loin d'une baigneuse décidée à nager dans une eau qui, parait-il, serait encore à 18°, ce qui est une température plutôt enviable en cette saison....

DSCN3240 (Copier)

DSCN3242 (Copier)

DSCN3243 (Copier)

DSCN3245 (Copier)

DSCN3247 (Copier)

Sur le rempart, un goéland marchait à grandes enjambées, précédant les touristes en visite. Un comportement curieusement proche de l'habitude humaine d'arpenter ce chemin de ronde.

DSCN3254 (Copier)

DSCN3256 (Copier)

DSCN3257 (Copier)

DSCN3258 (Copier)

DSCN3259 (Copier)

DSCN3262 (Copier)

Malgré le manque de vent, le Renard a tenté une sortie avec voyageurs à bord. Toutes voiles dehors, il file vers la Pointe du Grouin. Aura-t-il facilement pu revenir à Saint-Malo ou aura-t-il dû le faire au moteur ?

DSCN3263 (Copier)

DSCN3268 (Copier)

DSCN3270 (Copier)

DSCN3273 (Copier)

DSCN3275 (Copier)

Moi qui aime tant les vieux gréements, j'ai eu grand plaisir à photographier ce petit bateau de bois à la coque noire et aux voiles cachou.

DSCN3276 (Copier)

Il s'en est allé manoeuvrer devant les grandes villas Dinardaises que la fin des vacances a vidées. Plus d'occupants, les volets sont fermés, il s'agirait donc de résidences secondaires ? Mince..... Moi qui n'ai pas aussi bien en résidence principale, où ai-je raté le coche pour une ascension sociale aussi réussie ? Il y a des virages qu'il faut savoir prendre à temps mais quand on est jeune, on ne sait pas, quand on est vieux, on sait mais on est...... à la retraite !!!

DSCN3277 (Copier)

DSCN3279 (Copier)

DSCN3280 (Copier)

DSCN3282 (Copier)

DSCN3283 (Copier)

Je quittais Saint-Malo à marée basse sans avoir revu ce mastodonte que j'avais photographié dimanche dernier qui s'avère être un bateau transporteur de passagers pour un trajet  Saint-Malo - Jersey ou Guernesey à la vitesse de 42 noeuds... On l'appelle fendeur ou écrase-vagues, il s'agit des bateaux rapides de Condor Ferries : condor express, condor vitesse etc...

DSCN3284 (Copier)

DSCN3285 (Copier)

Quelques abonnés du club sont venus taper une "boule Bretonne". Il s'agit de s'approcher du petit mais il faut gérer la puissance de sa boule qui doit rouler et seulement rouler (par ou pas par la bande) et qui ne doit pas taper dans le fond du terrain faute de quoi elle est retirée de la compétition. Chaque joueur lance deux boules s'il reste en jeu et s'il n'est pas exclu pour raison d'excès de vitesse !!!

DSCN3288 (Copier)

DSCN3289 (Copier)

DSCN3293 (Copier)

Au-delà du quai où sont alignés les bateaux qui partiront bientôt sur la Route du Rhum, une reproduction de navire-corsaire attire les promeneurs...

DSCN3295 (Copier)

DSCN3296 (Copier)

DSCN3299 (Copier)

DSCN3301 (Copier)

DSCN3305 (Copier)

DSCN3306 (Copier)

DSCN3307 (Copier)

DSCN3309 (Copier)

DSCN3310 (Copier)

DSCN3312 (Copier)

Un dernier regard du côté de la Porte Saint-Vincent,

DSCN3313 (Copier)

un très joli jardin vert et blanc pour rafraîchir l'allée bondée et surchauffée,

DSCN3314 (Copier)

un plan de la ville intra-muros avec, hélas, quelques brillances dûes à la vitrine,

DSCN3316 (Copier)

et l'Hôtel de ville, tellement bien situé que j'aurais aimé avoir le temps de visiter. Mais, hélas, les jours passent deux fois plus vite à Saint-Malo (surtout quand il fait si beau) et il fallait bien repartir !!! J'avoue que ce grand soleil m'a valu quelques "couleurs".... même si, entre les hauts murs de Saint-Malo, règne souvent une ombre magique qui cache les fantômes de corsaires et de quelques pirates...... dont "Nez Teusse", un peut-être aïeul au nez un rien de travers, sans doute un autre effet du vent !

DSCN3317 (Copier)

AUTOMNE (Copier)

Posté par mimiweb à 00:48 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 13 août 2014

Sautes d'humeur....

Je parle des sautes d'humeur du ciel, bien sûr. Fort heureusement, nous sommes loin d'avoir toute la pluie que la météo nous promet. Néanmoins, il n'est pas contestable que le temps fait le yoyo et alterne entre superbes éclaircies et passages nuageux, voire averses...

Pour preuve, le temps que nous avions hier mardi. Pluie le matin, petite "pissée" de rien l'après-midi et belles éclaircies qui ont mis une foule sur les plages et le "Saint-Quay" au large avec passagers inscrits à la promenade.

DSCN2559 (Copier) (Copier)

A voir le calme de la mer et le bleu de l'eau comme du ciel, comment croire qu'une heure plus tard il pourrait faire aussi sombre à cause de nuages amoncellés au-dessus de nos têtes, apportés par un vent levé au fur et à mesure que la marée évolue.... ?

Saint-Quay (Copier)

Posté par mimiweb à 23:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 22 juillet 2014

Balade maritime

Cette fois c'est vers le port de St Brieuc que mes pas m'ont portée. Plage, marée, bateau, oiseau, ciel, soleil, phare...

DSCN2257 (Copier)

DSCN2258 (Copier)

DSCN2278 (Copier)

Depuis le phare d'entrée du port, la vue résume la vallée du Gouët et les maisons qui longent le quai. Certaines sont désormais repeintes dans des coloris pour le moins inattendus comme turquoise profond mais qui apportent un peps indéniable au port.

DSCN2284 (Copier)

En face, les vestiges de la tour que j'avais photographiée et qui veille encore et toujours sur l'embouchure. Moins avenant, le quai empierré construite pour ajouter un débarcadère dédié aux gros cargos qui ne pouvaient pas entrer dans le port. C'est cette zone que l'on s'emploie à dévaser (ou désabler) à chaque marée basse en rejetant la tangue prélevée au dos des installations. Ce sable est alors envoyé en fond de baie par les courants.... Ou comment l'on modifie la côte en se plaignant ensuite des dégâts que peuvent faire les tempêtes....

DSCN2285 (Copier)

DSCN2286 (Copier)

Quasiment à l'aplomb du petit phare, certaines maisons bénéficient d'une très large vue sur mer. D'autres, tout en bas, sont fidèlement restaurées et conservent le souvenir des maisons de pêcheurs.

DSCN2287 (Copier)

A cette saison, seuls mouettes et goélands occupent le terrain ; quelques juvéniles, déjà, s'emploient à se disputer le moindre mollusque et s'entraînent à se voler dans les plumes en s'insultant copieusement.

DSCN2301 (Copier)

Avec le beau temps que nous avons, avec le soleil et la chaleur, les aloés et les figuiers de barbarie trouvent ici une place exotique admissible dans ce paysage Breton. L'introduction de plantes méditerranéennes se fait très bien dans notre climat mais dénature quelque peu le paysage quand même...

DSCN2307 (Copier)

2014-07-21 (Copier)

Alors, elle t'a plu cette balade maritime ? Oui ? C'est MOI qui l'ai faite.....

Posté par mimiweb à 22:58 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


lundi 14 juillet 2014

Je n'ai pas su résister....

Ne crois pas que je sois fille facile ; non ! Si je n'ai pas su résister, c'est à l'envie de retourner, une fois de plus, voir l'exposition d'Anne Woringer. Trop bien ! Comme disent nos descendants....

C'était hier dimanche. Le soleil, à nouveau, était au rendez-vous après une matinée crachineuse. Grand beau mais aussi grand vent.

J'ai tout revu avec plaisir, j'ai pris mon temps avec délice et j'ai parlé avec Anne Woringer avec bonheur. Une femme aussi charmante mérite d'être soutenue dans ce travail artistique de haute valeur. Elle a besoin d'indigo pour continuer son oeuvre. Si tu sais où elle pourrait se fournir, n'hésite pas à le lui faire savoir, par le biais de mon blog au besoin. Je ferai suivre. Elle est allée en Chine mais on lui a dit que seules, quelques minorités employaient encore l'indigo, là-bas dans les montagnes lointaines. Elle est allée en Inde mais il n'y avait pas de teinturier possédant ce bleu profond. Un ami a fait teindre plusieurs mètres au pastel. Mais, si ce tissu peut être utilisé à certains ouvrages, il ne convient pas au travail de décoloration actuel. Trop pâle. Alors je compte un peu sur toi pour creuser le sujet par Facebook, par tes relations personnelles, par tes promenades estivales..... Parfois une boutique en détient, parfois c'est une agence de voyage qui illustre ses voyages d'objets et de produits exotiques. Regarde bien, on ne sait jamais !

Je suis rentrée la tête pleine d'envies et d'idées, et ..... pleine de vent !!!! La veille, déjà, à Saint-Quay-Portrieux :

DSCN2186 (Copier)

DSCN2187 (Copier)

DSCN2188 (Copier)

DSCN2189 (Copier)

DSCN2190 (Copier)

Et hier, entre le port d'Erquy et la vaste plage de Caroual :

DSCN2250 (Copier)

Ci-dessus, depuis le belvédère aménagé au-dessus de la plage de Caroual

DSCN2251 (Copier)

DSCN2252 (Copier)

La couleur de l'eau est parfois d'un bleu turquoise étonnant, parfois d'un vert émeraude profond mais, toujours, il flotte dans l'air un parfum d'algues brunes qui rappellent les vacances de notre enfance, quand il n'était pas encore question d'algues vertes, de pollution, de nitrates etc...

DSCN2253 (Copier)

DSCN2254 (Copier)

La plage de Caroual, gigantesque, était autrefois dédiée aux chars à voile entre autres engins de plaisir. A présent, ce sont davantage les planches à voile que l'on retrouve ici, les chars et les kite-surfs étant partis du côté de Saint-Pabu, très grande plage située juste avant Pléneuf, sous le village de La Couture. C'est à Saint-Pabu que sont mes nombreux souvenirs de vacances, quand les hauts pins maritimes n'avaient pas encore été abattus par les tempêtes devenues de plus en plus violentes et de plus en plus fréquentes.

DSCN2255 (Copier)

Hier le vent faisait mousser la mer. Flot agité que les voiliers n'ont pas voulu affronter. Marée de fort coefficient qui détermine le temps que nous aurons dans les jours prochains (et je suis plutôt optimiste pour le coup). Pour les amateurs de bains de mer, il y avait de quoi s'amuser. Mais, manifestement, les baigneurs trouvaient l'eau un peu fraîche... D'autres avaient choisi le seau, la pelle et un peu de pêche à pied.

DSCN2256 (Copier)

Mais je ne saurais te priver de quelques pièces textiles supplémentaires :

DSCN2214 (Copier)

DSCN2219 (Copier)

Posté par mimiweb à 11:31 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 11 mars 2014

Inspiration....

La météorologie actuelle nous donne matières à inspirations diverses.

Qu'il fasse gris et humide, un jour, du côté de Rennes :

DSCN1256 (Copier)

J'adore les reflets dans l'eau et la silhouette des branches

sur fond de ciel contrasté !

ou bien que le soleil se rappelle de nous, du côté de Saint-Brieuc samedi dernier

DSCN1271 (Copier)

DSCN1272 (Copier)

avec des couleurs dorées par le couchant....

Montages5

Avec deux photos contiguës de ce paysage de la baie à marée basse, j'espérais faire un panoramique (je ne sais toujours pas comment on fait les vrais !) mais Monsieur Picasa3 n'a jamais voulu maintenir la seconde image à la hauteur où je la plaçais près de la première. Pourtant, le brouillon semblait d'accord avec le projet mais la création finale me fait faire un bond vers le haut à la deuxième photo que je ne m'explique pas. Si tu y comprends quelque chose, n'hésite pas : dis-moi !!! Et si tu sais faire un tuto pas-à-pas pour faire un vrai panoramique sans soudure, rappelle-toi que je prends !!!

Dimanche et hier lundi, nous avons eu encore les mêmes 20°. Un vrai bonheur..... On croise le voisin dans une allée et on reste à discuter jusqu'à pas d'heure (enfin presque, le ciel s'assombrit vers 19 h 30 tout de même). J'adore cette période où l'on reprend contact les uns avec les autres. La voisine d'en face s'occupe de ses rosiers ? C'est le moment idéal pour lui faire un signe de la main et lui demander si tout va bien.

Ce matin, hélas, nous nous sommes levés dans le gris. Gris clair mais gris !!! Gris avec 10° seulement.... Les prévisionnistes nous ont laissé l'espoir de voir le soleil en après-midi mais je t'en fiche, oui. Rien de rien !!! Et sur mon petit widget "prévisions météo", il parait que demain sera pareil ? Zut, alors....

Posté par mimiweb à 16:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 10 février 2014

Vagues et pluie

Même si les coefficients de marée sont moindres, même si le soleil nous visite régulièrement, même si le ciel varie du bleu au gris en charriant des nuages qui s'alourdissent d'eau au fil des heures, même si notre dimanche fut bien ensoleillé, la mer continue d'afficher grise mine. C'était samedi après-midi aux abords du port de Saint-Brieuc :

008 (Copier)

009 (Copier)

010 (Copier)

012 (Copier)

013 (Copier)

On comprend, à regarder les images successivement, que les vagues se forment au loin et sont poussées, inexorablement, vers l'embouchure du port. Le vent les forment, les gonflent et les propulsent sans qu'elles aient le temps de se rompre, de s'affaisser, de s'écrêter. Les vagues, telles des rouleaux, avancent à la vitesse d'un cheval au galop. Je ne sais pas si cela pourrait se surfer mais le surfer pourrait ainsi parcourir toute la baie depuis la pointe de la presqu'île jusqu'au fond du port sans jamais s'arrêter.

Dommage ! J'ai fait un petit bout de film avec mon appareil photo mais je suis incapable de l'inclure dans mon article. Sinon, tu aurais pu voir ce rythme impressionnant qui aide à mieux comprendre pourquoi la mer, en empêchant les rivières de se déverser en fin de trajet, favorise leur gonflement et les inondations. Vivement que cesse la saison des pluies !!!

Contre mauvaise fortune, il faut savoir faire bon coeur et profiter de ce que la mauvaise mer garde les oiseaux à terre !

015 (Copier)

017 (Copier)

018 (Copier)

019 (Copier)

020 (Copier)

021 (Copier)

022 (Copier)

Huîtrier-pie et courlis (si je ne me trompe pas).... Un regret : j'étais TRES loin et, malgré mon zoom puissant, je n'ai pas pu obtenir mieux que cela !

Posté par mimiweb à 17:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 21 octobre 2013

Le calme du port le matin

C'était juste avant le retour de la pluie. Il faisait encore beau et même chaud. Alors pour satisfaire mon goût pour le port, le matin, je suis allée voir les bateaux tranquillement posés sur la mer haute, le reflet de leur mât vibrant sur l'onde grise,

DSCN0299 (Copier)

DSCN0301 (Copier)

DSCN0302 (Copier)

Au bout du quai, au pied du phare, des pêcheurs attentifs qui repéraient l'arrivée des sprats au vol en rase-motte des goélands gourmands.

DSCN0305 (Copier)

Pourtant la mer était tellement tranquille. Une vraie mer d'huile.

DSCN0308 (Copier)

DSCN0316 (Copier)

Le banc de petits poissons faisait friser la surface de l'eau. Les goélands cueillaient leurs proies au passage, à la manière d'un canadaire, tandis que les moettes préféraient se poser d'abord pour pêcher ensuite....

DSCN0327 (Copier)

DSCN0345 (Copier)

Dans le silence du matin, les petits bateaux "pêche-promenade" se dandinaient sur le clapot, attirant les oiseaux de mer avec les tripes des poissons nettoyés sur le pont et rincés par-dessus bord.

DSCN0348 (Copier)

DSCN0352 (Copier)

La plage est abandonnée et, le matin, les oiseaux en disposent à leur aise... D'abord une mouette,

DSCN0357 (Copier)

ensuite un jeune goéland de l'année qui piaillait pour avoir à manger sans que personne ne l'écoute ni ne vienne satisfaire son appétit glouton.

DSCN0360 (Copier)

Au jardin, quelques papillons de passage ; il n'y a plus guère de fleurs où puiser du nectar et les plantes encore fleuries ne doivent plus contenir grand chose de nourrissant pour des insectes en fin de vie à l'approche des premières fraîcheurs.

DSCN0379 (Copier)

Dans les chemins côtiers, des baies rouges décorent les branches où manquent des feuilles,

DSCN0383 (Copier)

et les bas-côtés sont garnis de curieux champignons.

DSCN0386 (Copier)

DSCN0388 (Copier)

DSCN0390 (Copier)

A ce moment-là, le beau temps était encore tellement présent qu'on s'imaginait définitivement à l'abri. Nous respirions l'air tiède sans songer un instant que le temps nous était compté...

DSCN0396 (Copier)

Alors, profitons, dégustons, marchons lentement et regardons avec délice, avec gourmandise, avec curiosité, avec plaisir.... Rien qu'avec plaisir.

DSCN0399 (Copier)

DSCN0400 (Copier)

DSCN0401 (Copier)

DSCN0402 (Copier)

Ce bateau que l'on vient de descendre sur l'eau participera certainement à une course prévue le lendemain...

DSCN0407 (Copier)

DSCN0412 (Copier)

DSCN0413 (Copier)

DSCN0414 (Copier)

Et Yseult, penchée sur le flot, guettait au loin le bateau en retour, priant pour que la voile fut blanche. Mais....

DSCN0415 (Copier)

Posté par mimiweb à 22:56 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 9 août 2013

Festival du chant de marin à Paimpol

Aujourd'hui jeudi débute le festival du chant de marin de Paimpol par l'arrivée des vieux gréements qui s'installeront dans le bassin durant trois jours. A mon avis, quelques-uns des bateaux resteront à l'extérieur car j'imagine que leur taille ne leur permettra pas de se faire tout petits parrmi les autres. Parmi les plus grands, nous avons aperçu le Belem dans la brume, toutes voiles dehors. Mais au fur et à mesure que nous l'attendions, nous l'avons vu partir à l'opposé de l'entrée du port. Certes, il ne fallait pas qu'il arrive au milieu de la flotille car cela aurait sans doute provoqué un certain désordre mais de là à tourner les talons....

DSC03184

L'invitation des bateaux de bois fait partie du folklore du festival. Au fil des années, les amateurs ont vu venir quelques très belles voiles. Cet après-midi, nous avons reconnu Le Grand Lejon de Saint-Brieuc, l'Etoile (ou la Belle Poule), le Marité, le Renard de Saint-Malo, la Recouvrance de Brest. Les noms me manquent car je ne suis pas sûre des autres. Mais....

DSC03207

DSC03218

DSC03225

DSC03231

          "Le Festival de Paimpol est aussi la fête des vieux gréements. Tous les deux ans le port accueille plusieurs centaines de bateaux du temps de la  marine en bois. Et à leur bord, leur équipage, près d’un millier de « loups de mer », jeunes et moins jeunes. Ils participent, la veille du Festival, au fameux et animé « repas des équipages » et chaque matin, au concert de cornes de brume qui annonce le début des festivités.

Les bateaux bretons : vieux gréements de Paimpol et des Côtes d’armor, Bisquines de Cancale et de Granville, old gaffers et côtre-corsaire de St-Malo, flambart de Locquémeau, chaloupe de Dahouet... Les voiliers de la Marine Nationale, les coquilliers de la Rade de Brest…

Les bateaux des côtes de France : de Dunkerque à la Rochelle.

La flottille des voiles-avirons : tous ceux qui ne peuvent venir que par la route sur remorque. Ils animeront le bassin par leurs manoeuvres et leurs évolutions.

Les bateaux des îles Anglo-Normandes : de proches voisins friands de la Fête

Les bateaux de la côte Sud de l’Angleterre : nos voisins d’outre-Manche

Les autres bateaux internationaux dont certains voudront faire escale au hasard d’une croisière (les Hollandais, les Allemands, les Irlandais etc...)

DSC03126

DSC03138

DSC03140

DSC03147

DSC03148

Parmi les quelques 300 bateaux, une petite sélection de vieux gréements qui ont fait au Festival l’honneur de leur présence :

AIGRETTE (Southampton GB), AIME HILDA (Ploumanac’h), ANDANTE (Londres), ARRIANA (Calstock, Cornouailles), ASTROLABE (Saint Malo), BELLE HORTENSE (LE LEGUE), BRILLEAU (Porsmouth, GB), CHRISTINA II (La Rochelle), DIEX AIE (Ouis treham), ELISE OF LONDON (Douarnenez), EMBRUNS (Bordeaux), ESMERALDA (Carentan), ETOILE DE FRANCE (SAINT MALO), ETOILE POLAIRE (Saint Malo), EULALIE (Paimpol), FACE AU VENT (Saint Malo), FANFARLO (Nantes), FEE DE L’AULNE (Binic), ILSHAM (Den Heldar – Hollande), IRENE JACK (Dartmouth – GB), JOSHUA (La Rochelle), KETT (Plymouth – GB), LE GRAND LEJON (Saint Brieuc), LUKES MINNIE (Penzance, GB), NAIMA (Dahouet), NEIRE MAOVE (Saint Malo), NOTRE DAME DES FLOTS (Granville), OIKIA (Dieppe), S.BODIC (Le Légué), SOUTIEN DE FAMILLE (La Rance), VIGILANCE (Brixham), WITC HAZEL (Emsworth), VERONICA (Brixham), TAILLEFER (Auray), SAINTE JEANNE (Erquy),
LE RENARD (Saint Malo), LA GRANVILLAISE (Granville), et bien d’autres !"

Extrait du site : http://www.paimpol-festival.fr/edito.php

  (il semble que la fonction "lien" de canalblog ne fonctionne pas aujourd'hui. Encore une tentative d'amélioration, probablement !)

A notre décharge, même si nous étions très bien placés pour apercevoir la flottille, il n'empêche que les bateaux étaient loin. Toilés à leur arrivée, ils ont rapidement affalé les voiles afin de ne plus trop bouger et de rester groupés, prêts à se diriger en colonne vers la passe du port. L'entrée par écluse aura certainement pris beaucoup de temps. Nous sommes partis à 19 h 00 passées, la mer devait être pleine à 20 h 00 ! D'autres bateaux n'arriveront probablement que demain telles les Bisquines de Granville et de Cancale (si elles viennent toutes les deux)...

DSC03171

DSC03179

DSC03193

DSC03202

Las d'attendre, après deux heures assis sur une bordure de pierre, nous sommes allés faire le tour de la très charmante église de Sainte-Barbe où ont toujours lieu des offices le vendredi soir.

DSC03213

DSC03214

DSC03215L'histoire la plus répandue concernant Sainte Barbe dit qu’au IIIème siècle, Barbara,  la fille du roi de Nicodémie, refusa, pour l'amour de Dieu, d'épouser le Prince perse Rifflemont. Elle vécut recluse dans un donjon et profitant que son père s'était absenté, se fit baptiser par Saint Jean Baptiste. A son retour, le roi apprenant la conversion de sa fille la trahit en la dénonçant au prévôt Marciamus, romain qui traquait les Chrétiens. Torturée, elle fut rendue à son père. Mais, comme de nouveau elle refusa de sacrifier son Dieu aux idoles, son père lui trancha la tête. La foudre tomba instantanément sur Dioscore dont l'âme fut aussitôt emportée vers les enfers. Martyre, Sainte-Barbe est, curieusement, associée à la fécondité et la tradition veut, qu'à la Sainte-Barbe, on vérifie l'avancement de la mâturité du blé car "Blé de la Sainte Barbe bien germé, est symbole de prospérité pour la prochaine année".

DSC03216

DSC03217

Vous l'aurez compris, toutes les photos que j'ai prises, ou presque, l'on été en zoomant "à fond". De ce fait, la qualité s'en ressent. Si l'on ajoute à cela une brume à l'horizon, vous comprendrez que je fasse appel à toute votre indulgence pour accepter mes photos en tant que documents informatifs mais sûrement pas en tant que pièces artistiques.... (lol)

Posté par mimiweb à 00:51 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


">Patchacha
  • Patchalafolie - Catherine J.
  • Vero de Douai
  • Bijoux, parures
    Blogs à visiter, sites amis...
    Chat
    Couture, patch, art textile, bricolages...
    Décorations et ambiances
    Fournitures : tissus, fils...
    Maquettes et modèles réduits
    Photos
    Plutôt broderie
    Plutôt calligraphie et peinture
    Plutôt couture et confection
    Plutôt culturel
    Plutôt patch
    Plutôt scrap et carterie
    Plutôt touristique
    Derniers messages
    Archives
    Tags
    « mars 2017 
    dimlunmarmerjeuvensam
       12 3 4
    567 8 9 10 11
    12 13 141516 17 18
    1920 2122 232425
    26 27 28 29 30 31