Je suis allée à Landerneau pour visiter l'exposition consacrée aux cabinets de curiosité. Ma-gni-fi-que ! J'ai aimé le lieu, j'ai aimé l'ambiance, j'ai aimé l'exposition. Il est permis de faire des photos mais à condition de ne les conserver qu'à usage "familial". Il ne me sera donc pas possible de mettre mes images ici sauf, peut-être, une ou deux pour illustrer le propos même si, en tapant "cabinets de curiosités à Landerneau" sur le moteur de recherche, tu tombes sur tout une collection d'images mises en ligne par les visiteurs....

L'exposition ne termine que le  3 novembre. Tu as peut-être le temps encore d'y aller ? 

IMG_1355

J'avais opté pour une visite guidée. Une meilleure manière de se faire présenter l'exposition, ses origines, les divers prêteurs de pièces etc... C'était très intéressant. J'ai, entre autres, retenu la condition essentielle pour qu'un cabinet de curiosité en soit vraiment un : il faut qu'on y trouve une corne de licorne, une sirène et un bézoard.... Qui a dit que les licornes et les sirènes n'existent pas ? Je peux en montrer :

DSCN9902

DSCN9906

Bien sûr, pour la corne de licorne, on a bien compris qu'il s'agissait d'une dent de narval et pour la sirène, on a bien compris qu'il s'agissait d'un ...... montage. En revanche, le bézoard, lui....

DSCN9909

Est-il nécessaire que je rappelle que le bézoard est une concrétion qui se forme dans l'estomac de certains animaux comme la vache, la chèvre ou le lama ? Souvent le bézoard est le résultat de la calcification de poils léchés et ingérés mais il peut aussi s'agir de végétaux. Chez les êtres humains la formation est souvent liée à la mauvaise habitude de manger ses cheveux à moins que le transit, mauvais et trop lent, ait empêché certains médicaments ou enveloppes de médicaments de se déliter après absorption.

Les bézoards ont longtemps porté la fausse réputation d'être un antidote aux poisons qu'on employait beaucoup du Moyen-âge au 16ème siècle sachant qu'Ambroise Paré, ayant fait la proposition à un prisonnier qu'il reprenne sa liberté si l'expérience prouvait les bienfaits du bézoard, a fait la démonstration de la légende quand son prisonnier-testeur est mort.  Mais la "pierre", souvent montée dans un habillage de métal précieux, a longtemps conservé cette réputation. Aujourd'hui encore la Médecine Chinoise en propose sous forme de poudre et, au siècle dernier, des personnalités passant pour sérieuses se prémunissaient contre tout risque en râpant la précieuse pierre. Il n'en reste pas moins que, bien qu'étrange, l'objet devient très décoratif quand on l'installe dans une monture bijoutière.

Donc, on l'aura compris, les cabinets de curiosité comportent autant de pièces réelles qui étaient pour le moins rares et exotiques en ces temps où l'on ne pouvait que peu voyager, que de pièces inventées, montées, bidouillées.... Aussi l'exposition proposait-elle aussi un département composé de pièces fabriquées mais imitant parfaitement animaux, végétaux ou minéraux...

DSCN9859

DSCN9862

Toutefois j'ai aussi passé de longs moments devant des vitrines extraordinaires où mes yeux avaient presque du mal à discerner le vrai du faux. Entre les miniatures, les boites à insectes, les objets rares et précieux, ..... il y a tant et tant à voir.... Vite !!!! Dépêche-toi d'y aller !!!

DSCN9867

DSCN9870

DSCN9887

DSCN9894

DSCN9907