mardi 23 août 2016

Exposition à Léhon -22-

"Le monde est parfois menaçant, les relations humaines basées sur des rapports de force, une volonté de « dévorer » l’autre. Homme ou animal, le faible est souvent éliminé, condamné à l’équarrissoir et la boucherie. Les œuvres, présentées dans l’exposition « C’est pour mieux te manger », font écho aux folies destructrices de l’homme, abordent la question de l’altérité, de l’agression et de la vulnérabilité face à nos instincts carnassiers.  Mais les artistes réunis ici nous montrent également que le corps avec « ses appétits et ses scandales », attablé au  festin de l’amour, goûte et consomme aussi ce corps avec allégresse et gourmandise".

unnamed

Une invitation pour une exposition un peu inquiétante, pleine de mystère.... et on aime les invitations énigmatiques, n'est-ce pas ?

Posté par mimiweb à 22:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


Les couleurs de Saint-Thélo

_copie-0_DSCN9312

 

La couleur de la fleur du lin rouge vibre au milieu du vert des feuillages, tellement rafraîchissant....

_copie-0_DSCN9313

_copie-0_DSCN9314

_copie-0_DSCN9315

 

Saint-Thélo possède aussi de nombreux rosiers et autres plantes fleuries mais ce sont les hortensias qui retiennent surtout l'attention, qu'ils soient blancs et roses comme le vanille-fraise, qu'ils soient grimpants, à tête plate ou doubles ou qu'ils soient macrophylla, le plus simplement du monde ...; végétal !

_copie-0_DSCN9320

DSCN9321

DSCN9322

Posté par mimiweb à 22:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

Virée à Saint-Thélo : Détissages 2016

On pourrait penser que je cherche la facilité mais tel n'est pas le cas. C'est parce que je trouve ses photos vraiment superbes que je t'oriente aujourd'hui, directement, vers l'article que Patchacha a posté autour des Détissages 2016 de Saint-Thélo (22), du côté de Quintin et d'Uzel.

Virée à Saint-Thélo, pour Détissages - Le blog de Patchacha

J'ai souvent lu avec intérêt les reportages de Mimiblue sur le festival Détissages, organisé chaque année à Saint-Thélo, et à chaque fois que Mimi annonçait l'événement, l'idée de m'y rendre me titillait. Mais c'était un peu loin, et je n'étais pas forcément dispo... Le week-end dernier, enfin, je me suis décidée.

http://www.patchacha.fr


 Elle y était, j'y étais, MLaure y était aussi et si j'ai pu voir MLaure, j'ai raté Patchacha.... Nom d'un chat !!!

Toujours sous la houlettre de Anne Guibert-Lassalle, artiste textile Bretonne, le festival faisait cette année la part belle à la récupération, à l'art à peu de frais. Le lin, le fil, la fibre, la nature et une brassée d'oeuvres manufacturées avec talent devant lesquelles chacun se dit "Mais Bon Sang, mais c'est bien sûr.... !!!". Un art simple et accessible qui provoque inévitablement l'envie et le partage. Sur la Route du Lin, il y a la Maison des Toiles de Saint-Thélo ainsi que l'Atelier-Musée du Tissage à Uzel. Autant de visites à ajouter à celle que tu feras certainement à Saint-Thélo car je suis bien persuadée que, plus le temps passe, plus l'envie se fait pressante chez toi. Un petit gîte dans le coin ou une chambre d'hôte et zou.... voilà quelques jours à prévoir dans ton emploi du temps estival.

Textes, tissages de mots, tissus et senteurs pour l'invité d'honneur Pauline Sauveur :

_copie-0_DSCN9306

_copie-0_DSCN9307

_copie-0_DSCN9308

_copie-0_DSCN9309

_copie-0_DSCN9310

 

Installation que je terminerai sur une petite série d'auto-portraits photographiés au pied de la cheminée dans l'espace contemporain, oeure monumentale "Mémoire en demeure" de l'artiste Japonais Tadashi Kawamata.

_copie-0_DSCN9311

Sybille Besançon, sculpteur, joue avec le vide et le plein, "donnant de l'épaisseur au minuscule" :

_copie-0_DSCN9292

_copie-0_DSCN9293

_copie-0_DSCN9294

_copie-0_DSCN9295

Veronika Moos, Allemande, aimait beaucoup faire participer les enfants, les installant sur le rouet pour leur en expliquer le fonctionnement. Pas de barrage de langage, les enfants aimaient particulièrement le pédalier mais affiner le fil était, somme toute, bien plus compliqué...

_copie-0_DSCN9297

_copie-0_DSCN9298

_copie-0_DSCN9299

_copie-0_DSCN9300

 

Armée de patience et d'une paire de petits ciseaux, Erika Bourdel minimalise le flux des informations à l'aide de simple petites bandelettes de papier découpées dans des magazines ou autres flyers. Sa recherche, outre les effets colorés de ses entrelacs, tend vers la matité totale. Pourtant, ses encadrements sous verre restent un peu trop brillants pour nos objectifs d'APN et ne facilitent pas la prise photographique. Sans site ni blog, l'artiste n'est pas facile à découvrir mais le site de Détissages permet de comprendre un peu mieux sa démarche artistique.

_copie-0_DSCN9303

_copie-0_DSCN9305

Au festival Detissages s'associent le marché des Tisserands, un parcours photographique, une exposition des images faites par "Objectif Image" de Saint-Brieuc des évènements 2015, mais aussi l'exposition d'oeuvres des "artistes de loin" qui ont déposé une pièce chacun. Le concert d'Aurore Bréger, Harpiste, débutait dimanche soir à 18 heures. 

La Maison du Lin était également ouverte à la visite et à l'exposition du travail de Sylvie Weber qui présentait là ses "Chemins de vie", tapisseries réalisées sur basse-lice.

_copie-0_DSCN9316

 

Te Manaïa - Création Sylvie Weber - Laine et tissus anciens - 1,50 m x 1,70 m - Kimono symbolique. Tapisserie de basse-Lice et Couture.

L'oeuvre représente un coucher de soleil dans l'Île du Sud, en Nouvelle-Zélande "Silver Line" et Te Manaïa qui symbolise l'esprit- des ancêtres Maori (oiseau, humain, poisson).

_copie-0_DSCN9318

 

Orakei Korako - Rua Tapu Cave - Création Sylvie Weber - Lin et raphia - 2,60 m x 1,60 m. Tenture composée de trois tapisseries de basse-lice. Trame en raphia, lin et fils d'argent, chaîne en coton. Tapisseries tissées à la main sur métier à tisser de basse-lice.

Cette oeuvre évoque les brillances et les contre-jour dans les fougères arborescentes à l'entrée de la grotte sacrée Maori d'Orakei Korako où vivent les esprits des ancêtres. Cette oeuvre, à la fois figurative et spirituelle, s'inspire également du travail complexe de la dentelle.

 

L'heure de quitter les lieux ayant déjà sonné, je n'ai pas pu visiter le reste et je le regrette très, très, amèrement. Déjà que, pour un peu, ....... mais heureusement MLaure m'a réveillée à temps !!! Merci ma Belle !!!

Si mon article t'a plu. S'il a su titillé ta curiosité. Si tu veux en savoir plus sur les Détissages de Saint-Thélo, il te suffit de taper "Saint-Thélo" dans la lucarne de recherche que tu trouveras colonne de droite de cette page et tous les articles arriveront alors sur une seule et même page. Bonne lecture !!! 

 

 

 

Posté par mimiweb à 14:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 21 août 2016

Début août 2016

Comme je l'expliquais, je n'ai pas pu me sauver bien longtemps de chez moi car après la plus grande de mes petites-filles, c'est la plus jeune qui arrivait. Nous sommes allés la chercher après une journée de pêche à pied. Première journée de soleil et de ciel bleu qui allait être suivie de bien d'autres !!!

_copie-0_DSCN9013

_copie-0_DSCN9015

_copie-0_DSCN9016

_copie-0_DSCN9017

_copie-0_DSCN9018

Le ciel allait évacuer les derniers nuages et nous réserver un bleu exceptionnel, un bleu ....hortensia, pour trois semaines d'un été superbe. D'autant plus superbe et apprécié que la maison allait se remplir....

_copie-0_DSCN9019

_copie-0_DSCN9020

_copie-0_DSCN9021

_copie-0_DSCN9022

_copie-0_DSCN9023

_copie-0_DSCN9024

_copie-0_DSCN9025

_copie-0_DSCN9027

_copie-0_DSCN9028

 

_copie-0_DSCN9029

_copie-0_DSCN9032

_copie-0_DSCN9035

_copie-0_DSCN9037

_copie-0_DSCN9039

_copie-0_DSCN9040

Voilà donc le retour dans les paysages de Bretagne avant d'autres sorties en famille...

Posté par mimiweb à 18:16 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

samedi 20 août 2016

Un peu de poésie naturelle....

_copie-0_DSCN9004

 

La plante grasse s'appelle "voile de mariée". Il s'agit d'un petit "chou" en forme de boule bien serrée qui fait un tas de petites boules autour de lui et qui s'enroule de poils blancs qui forme comme une sorte de voile d'enveloppement. J'ai rapporté de cette plante de mon escapade Dordognaise et j'espère que l'an prochain la douceur de l'été provoquera une floraison comme celle-ci. La fleur est si jolie !

_copie-0_DSCN9005

 

Mais, quitte à faire dans l'exotisme, je ne pouvais pas rentrer sans quelques photos de tournesols. Etonnamment, j'en ai vu tout un champ qui ..... tournait le dos au soleil !!! 

_copie-0_DSCN9008

_copie-0_DSCN9009

_copie-0_DSCN9011

 

L'occasion était trop belle : je te donne quelques nouvelles de mes potées ? La Tillandsia a fleuri à nouveau mais, ayant perdu quelques-uns de ses bébés, elle m'a signifié sa peine en ne m'offrant qu'une seule fleur. Une leçon pour moi. Promis, si je dois faire un nouveau prélèvement, il sera moindre.

 

_copie-0_DSCN9041

_copie-0_DSCN9042

 

Voici donc la fameuse "voile de mariée" dont je parlais plus haut. Quand la potée sera plus consistante, le voile sera plus visible. J'aurai certainement l'occasion de refaire une photo à ce moment-là...

_copie-0_DSCN9043

 

Une nouvelle succulente trouvée sur un marché voisin. Je n'ai pas retenu son nom..... Qui vient de dire "pas étonnant qu'elle l'ait oublié" ? Hein ? Ma faute si j'ai une mémoire de crevette ?

_copie-0_DSCN9044

_copie-0_DSCN9045

 

_copie-0_DSCN9046

_copie-0_DSCN9047

 

Outre les dernières succulentes qui se portent comme un charme, le dipladenia a décidé de refleurir et entre cette photo et maintenant, elle a épanoui plusieurs fleurs. 

_copie-0_DSCN9048

 

Tout comme le solanum qui se fait une poussée de croissance. Il a commencé l'ascension de la pergola récemment installée.

_copie-0_DSCN9049

 

Pour les hortensias, c'est un peu l'inverse. Après une période d'épanouissement et malgré les arrosages copieux, il semble que la floraison s'achève et que les boules se mettent à fâner. L'eau n'y suffit sans doute pas, il faut aussi pas mal de fraîcheur. Or nous avons eu de belles températures ces trois dernières semaines !

_copie-0_DSCN9050

 

_copie-0_DSCN9051

Le laurier-rose saumon est tout en fleurs. L'autre, celui qui fleurit rose près de l'olivier, est nettement plus timide. Il faut dire qu'après son infestation de cochenille et la coupe sévère qu'il a fallu lui faire, il doit manquer encore d'altitude et d'étoffe pour fleurir à plein. L'an prochain, peut-être ?

Dernière nouvelle ou carnet rose jardinier : le bel hortensia que m'a offert Odile a tenu ses promesses et ses fleurs sont bien passées du blanc au rose. Il a pris ses aises dans l'espace que nous lui avons dédié et a déjà pris une belle envergure....  Les enfants du sud se portent tous très bien !!!

_copie-0_DSCN9072

_copie-0_DSCN9073

_copie-0_DSCN9074

_copie-0_DSCN9075

Posté par mimiweb à 17:35 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 19 août 2016

Un bref passage en Dordogne

La balade Dordognaise ne pouvait pas être bien longue, j'avais un programme pour le mois d'août ! Mais une seule journée suffit souvent à remplir la tête de souvenirs nouveaux, de belles images, pour distraire du quotidien. Tu pars deux jours, tu vis ailleurs et tu crois avoir quitté ton quotidien pendant tout un mois. Cela s'appelle le ...dépaysement. Rien de tel pour recharger des batteries.

Premier temps, premier mouvement : la visite du Château de Monbazillac. On ne retient souvent de ce château qu'un vin blanc liquoreux qui a perdu un peu de sa belle renommée à cause de lourds gâteaux crêmeux dégustés après des déjeuners chargés et indigestes et arrosés de ce vin blanc. Or, c'est bien mal connaître le vin blanc doux que de le classer définitivement à ce seul rang d'un ensemble un peu écoeurant qui pèse sur l'estomac et réveille le mal de tête. Essaye donc un Monbazillac bien frais, peut-être même versé sur glaçons, en apéritif ou accompagnant le foie gras. Tu retrouveras alors un vin qui s'arrondit sur la langue, qui glisse sans viscosité et qui chauffe un peu l'estomac. Si si ! Essaye et tu me diras...

_copie-0_DSCN8987

 

Bâti vers 1550, le château de Monbazillac est, de nos jours, tel que l'a construit la famille d'Aydie. Il est classé monument historique depuis 1941. Longtemps habité par des châtelains protestants, le château et ses trente hectares de vignes sont, depuis 1960, la propriété de la Coopérative de Monbazillac. Auparavant, le château s'est transmis par les mères à leurs enfants ou à leurs neveux et a été vendu 6 fois depuis le XVIe siècle. 

_copie-0_DSCN8988

_copie-0_DSCN8989

_copie-0_DSCN8990

_copie-0_DSCN8991

_copie-0_DSCN8992

_copie-0_DSCN8993

_copie-0_DSCN8994

_copie-0_DSCN8995

_copie-0_DSCN8996

_copie-0_DSCN8997

_copie-0_DSCN8998

 

7000 bouteilles de Monbazillac des millésimes 2002 et 2004 sont exposées sur les murs; ce vin est placé ici pour reconstituer le décor d'une cave à vin. La vitrine centrale présente l'évolution de la forme et de la teinte des bouteilles. 

_copie-0_DSCN8999

_copie-0_DSCN9000

 

Monbazillac est également le nom d'un vignoble prestigieux cultivé dès le XIe siècle par les moines du prieuré Saint-Martin de Bergerac, premiers inventeurs du procédé de vinification spécifique aux vins liquoreux. Sur des sols argilo-calcaires, les vignes de Monbazillac produisent des vins de grandes qualité. Cueillis à sur-maturité, les raisins renferment une forte teneur en sucre grâce au botrytis cinerea ou pourriture nobre, un champignon attanquant les baies à l'automne. De ces vendanges minutieuses et d'une vinification particulière naissent les vins de Monbazillac à la robe dorée et à la grande complexité aromatique. Appellation Monbazillac contrôlée. 

Monument historique classé du XVIe siècle - 24240 Monbazillac. www.chateau-monbazillac.com

_copie-0_DSCN9003

Posté par mimiweb à 23:08 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

Après le beau temps, un peu de pluie ?

Comme la fin de juillet ne nous a guère gâtés pour ce qui est du climat, nous sommes allés chercher le soleil dans le Sud-Ouest ; retrouvailles amicales, visites touristiques, dînettes en terrasse.... Bref, même si l'orage a fait mine de vouloir nous impressionner, la chaleur était au rendez-vous.

_copie-0_DSCN8874

_copie-0_DSCN8875

 

Balade le long de la Garonne, quand elle fait route jumelle avec la Dordogne, juste avant de devenir Gironde...

_copie-0_DSCN8879

 

Sur le chemin, un amour de petit âne gris. Le premier que j'ai embrassé sur le nez, tant il était gentil et friand de câlins.

_copie-0_DSCN8885

_copie-0_DSCN8887

 

Un rien de vent s'était levé, juste de quoi nous prévenir d'un orage en formation. C'est la première fois que j'ai fait la chasse aux éclairs mais, hélas, je n'en ai capturé aucun !

_copie-0_DSCN8903

_copie-0_DSCN8905

_copie-0_DSCN8909

_copie-0_DSCN8915

_copie-0_DSCN8918

Comme très souvent, l'orage a nettoyé le ciel et nous a rendu soleil et chaleur : un temps impeccable pour une autre balade, une visite que j'avais envie de faire depuis longtemps. Un endroit qui manquait à ma petite culture géographique : Bordeaux !

_copie-0_DSCN8924

_copie-0_DSCN8925

_copie-0_DSCN8926

_copie-0_DSCN8927

_copie-0_DSCN8928

 

_copie-0_DSCN8929

_copie-0_DSCN8933

_copie-0_DSCN8935

_copie-0_DSCN8937

_copie-0_DSCN8938

 

Une grande et belle balade dans une ville où tous les habitants (ou presque) n'ont qu'un nom à la bouche : Juppé ! Quelles que soient les idées politiques que les Bordelais entretiennent, tous reconnaissent à Monsieur Juppé d'avoir rendu à leur ville le lustre qui commençait à ternir. Les beaux bâtiments historiques ont été nettoyés, restaurés, dégagés de toute circulation automobile. Les rues ont été rendues aux piétons et aux cyclistes, des éclairages ont été installés pour rendre l'architecture aussi majestueuse que jadis. Bref, de quelque bord politique que l'on soit, l'on peut rendre à Juppé ce qui appartient aux Bordelais : la ville de Bordeaux.

_copie-0_DSCN8940

 

_copie-0_DSCN8942

_copie-0_DSCN8944

_copie-0_DSCN8945

_copie-0_DSCN8949

 

_copie-0_DSCN8953

_copie-0_DSCN8954

_copie-0_DSCN8956

_copie-0_DSCN8959

 

Une balade dans la chaleur de la ville et la fraîcheur du fleuve jusqu'aux ors de la nuit....

_copie-0_DSCN8962

 

_copie-0_DSCN8963

_copie-0_DSCN8964

_copie-0_DSCN8965

_copie-0_DSCN8966

_copie-0_DSCN8967

Alors la ville se couvre de lumières colorées et se mire dans le plateau humide installé en front de Gironde pour doubler les images magnifiques de ces bâtiments pleins d'Histoire, au passé complexe.

_copie-0_DSCN8968

_copie-0_DSCN8971

_copie-0_DSCN8972

_copie-0_DSCN8974

_copie-0_DSCN8978

_copie-0_DSCN8975

_copie-0_DSCN8986

Après cette virée Bordelaise s'annonçait une balade Dordognaise.... Alors, tu me suis ? Je t'emmène avec moi ? 

Posté par mimiweb à 17:08 - Commentaires [16] - Permalien [#]

dimanche 7 août 2016

Alors ? Y es-tu allée ?

Je t'avais pourtant prévenue : l'exposition de broderie d'Annick Deliveyne dans l'ancienne mairie de Saint-Quay-Portrieux (22) ne devait absolument pas être ratée.... 

Vois un peu ce que tu aurais pu voir :

saumon-1 (1)

le-cameleon-1

araignee

Eh oui, tout cela fait d'un fil de soie à coups de petits points empiétants.... Inouï, non ? 

Si tu as le moindre regret ou si tu as été empêchée, sache que tu peux avoir une "session de rattrapage" car une nouvelle exposition est programmée pour septembre, à Erquy (22), à deux pas du Cap Fréhel. Une bonne idée de sortie, non ?

Et puis si tu t'es régalée, sache aussi qu'Annick Deliveyne donne des cours, chez toi ou chez elle, et qu'elle monte également des stages.

Renseigne-toi !

 

Posté par mimiweb à 15:07 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 6 août 2016

Un bien joli petit sac

Il y a quelques temps déjà, j'avais lu dans un magazine que les Japonaises employaient des fins de rouleaux de galons pour tatami dans leurs travaux de patchwork. L'information m'avait intriguée et intéressée alors quand HOME PATCH m'a proposé de tester le produit, je n'ai pas hésité un instant et j'ai dit d'accord !!! 

image001 (1)

J'ai donc reçu de quoi réaliser trois sacs. Malheureusement, le mois d'août au bord de la mer est un mois très chargé en visites et en accueil aussi m'est-il très difficile de m'accorder tout le temps que j'aimerais pour me consacrer à ce qui me plait. Toutefois, malgré un emploi du temps serré, je n'ai pas pu résister et je me suis enfermée dans mon atelier. Il faut compter une journée pour une débutante ou un après-midi pour une patcheuse avertie pour terminer l'un de ces jolis sacs. Moi j'ai choisi de coudre d'abord les galons vert pailleté et noir.

_copie-0_2016-07-254

Je craignais que travailler un galon soit difficile, qu'il soit glissant sous le pied presseur de la machine et fuyant sous l'aiguille et que les assemblages ne glissent malgré les épingles de maintien, mais...... pas du tout ! J'ai adoré travailler ce produit qui se prête docilement aux pliages, aux marquages (l'ongle suffit), aux assemblages et aux coutures. Le résultat est soigné et précis et puis j'ai beaucoup aimé le bruit que l'aiguille faisait en transperçant le galon : un crissement délicieux qui me rappelait le travail de la soie. Et quoi de plus adequat, quand on parle Japon, que l'évocation de la soie ?

La fiche technique est à suivre point par point et ne pose pas de problème. Le seul temps de réflexion qui m'a été nécessaire a été pour concevoir le fond du sac constitué d'un plissage accordéon. Il est vrai que la première étape considère l'horizontal et le vertical dans un sens et l'inverse dans l'étape 2. Il suffit de prendre cette rotation en considération. En fait, les coutures d'assemblage du galon vert pailleté aux galons noirs servent de repères de pliage, tout comme la couture assemblant les deux panneaux l'un à l'autre. 

_copie-0_Home patch

Les plis plats réduisant la largeur d'ouverture du sac ne posent aucun problème, le petit schéma est bien clair. 

Au final, un charmant petit sac très classe qui convient parfaitement à mon "assistante". Ma petite-fille de 12 ans 1/2 a été immédiatement sous le charme et a aussitôt rangé le produit fini dans ses affaires !!! Il parait qu'avec une petite robe noire, c'est l'accessoire idéal pour le réveillon de Noël. Puisqu'elle te le dit....!!!

_copie-0_DSCN9059

 

Fermé d'un bouton pression cousu à la main, j'ai voulu ajouter ma "personnal touch".... : un bouton qu'avait choisi ma petite-fille. J'espère que Sylvie, de Home Patch, ne m'en voudra pas et ne sera pas contrariée de cette interprétation ?

_copie-0_DSCN9062

 

Je pense que les modèles plairont beaucoup. La facilité et la rapidité de réalisation pour un résultat aussi valorisant ne sauront qu'être un argument supplémentaire pour celles qui ont envie, cet été, de se faire plaisir sans se lancer dans un ouvrage de trop longue haleine.

Alors ne pleurons plus si la pluie vient nous gâcher une journée de vacances, voilà de quoi l'occuper agréablement !

Et, au passage, un petit salut à Teddy Riner qui, en tatami, en connait un rayon.... 

www.home-patch.fr

 

http://www.home-patch.fr/blog/

 

http://www.facebook.com/homepatchfr

Posté par mimiweb à 23:05 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 1 août 2016

Saint-Thélo -22-

111647253

Posté par mimiweb à 15:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


">Patchacha
  • Patchalafolie - Catherine J.
  • Vero de Douai
  • Bijoux, parures
    Blogs à visiter, sites amis...
    Chat
    Couture, patch, art textile, bricolages...
    Décorations et ambiances
    Fournitures : tissus, fils...
    Maquettes et modèles réduits
    Photos
    Plutôt broderie
    Plutôt calligraphie et peinture
    Plutôt couture et confection
    Plutôt culturel
    Plutôt patch
    Plutôt scrap et carterie
    Plutôt touristique
    Derniers messages
    Archives
    Tags
    « mars 2017 
    dimlunmarmerjeuvensam
       12 3 4
    567 8 9 10 11
    12 13 141516 17 18
    1920 2122 232425
    26 27 28 29 30 31