Je ne t'étonne pas en disant cela, je le sais. Mais ce qui est bien c'est qu'à aimer les fleurs, je les ai toutes photographiées avant que la tempête vienne secouer mon jardin et me jeter bon nombre de fleurs à terre.

Par exemple, mon beau rosier blanc sur lequel il y a désormais plus de boules à graines que de fleurs : 

_copie-0_DSC02681A présent, une pluie de pétales jaunit lentement sur la pelouse et plein de fleurs jonchent le sol. Au moins en garderai-je un joli souvenir quand même. Quant à mon rosier rose vif, dont les fleurs juponnées évoquent les rosiers anciens, j'ai récupéré plein de roses parfaitement sectionnées et, toutes, au même endroit de la tige. Une faiblesse sans doute... 

_copie-0_DSC02603Mais, malgré ce petit malheur climatique, certaines fleurs ont énormément profité de l'alternance pluie-soleil. Ainsi j'ai une rose franchement volumineuse

_copie-0_DSC02650

 

Elle est grosse comme une pivoine Je n'en veux pour preuve qu'une pivoine magnifique que j'ai photographiée chez mon amie Isa. Une pivoine double qui se développe dans un rose soutenu et qui s'apaise, au fil des jours, en un rose pâle... Elle n'a pas de parfum mais elle est magnifique.

2019-06-09

Et puis j'ai une autre rose qui, elle, dégage un parfum.... mais un parfum !!! 

_copie-0_DSC02600Enfin, je me régale tous les jours des pavots rouges qui s'ouvrent au jardin. Je vais emmaillotter les capsules pour y laisser mûrir les graines petit à petit. Puis je couperai les capsules pour faire une distribution. Même si les graines ne se développeront qu'en 2021, j'espère qu'elles apporteront autant de bonheur que celui que j'ai à les voir se développer chez moi ! 

_copie-0_DSC02653Une chance d'avoir photographié les fleurs. Aujourd'hui le jardin est un peu plus confus mais il se refera une santé au fil des jours. De toute manière, les fleurs ont bientôt fini de fleurir car en juillet et en août, les plantes diffèrent un peu. On verra ce qu'il me sera permis de photographier en plein été !

_copie-0_2019-05-251

_copie-0_2019-05-252