A l'heure où la grisaille et la fraîcheur humide sont ici venues remplacer le froid glacial de l'hiver, à l'heure où le manque de soleil commence à peser, une lettre vient de me parvenir : peu de mots, juste une gentille pensée et quelques grammes à peine d'un pur bonheur. Une bouffée de printemps que je souhaite partager maintenant

19_02_2009__Small_

J'adore....
DSC02737__Small_