jeudi 25 avril 2013

Dans mon jardin

Je m’étais un peu éloignée de tout et de mon jardin en particulier. Quelques gouttes de rosée ont attiré mon attention….

2504.3

Là, évidemment, les gouttes de rosée se trouvent un peu perdues. Je me suis laissé aller à user et à abuser de l’effet de distorsion interactive….. Oups….

2504.2

Ben dis donc, on n’y voit goutte à travers ce carreau !!!!

2504.4.

Bah, voilà qui aurait pu être un peu mieux mais…. on n’y est pas encore, n’est-ce pas ? Ahhhh je vois : une petite idée pointe dans votre esprit. Et je parie que ça n’est pas encore la bonne réponse…

2504.1

Ah, ah…. Là, oui, bien sûr… Les gouttes de rosée se distinguent mieux. Alors ? Votre réponse ? Du quoi ?

Posté par mimiweb à 23:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Un petit tour et puis s’en va

Une présence fantômatique que l’on perçoit du coin de l’oeil alors que l’on longe les prés salés en fond de baie : une aigrette timide qui s’envole aussitôt que l’on s’approche.

Même dans les prés où paissent les vaches, on en compte parfois deux ou trois qui jouent les pique-boeufs ou, plutôt, les pique-bouses…. Amis de la poésie, bonsoir !!!

DSC01781 (Copier)DSC01782 (Copier)DSC01783 (Copier)

Et voilà ! Elle m’a aperçue et tend le cou, méfiante. Elle ne tardera pas à s’envoler et à reculer de quelques encâblures. Très difficile à photographier sans employer le zoom….

DSC01784 (Copier)

Posté par mimiweb à 00:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]

mercredi 24 avril 2013

Douarnenez et Port Rhu

Au bout de notre périple, nous avons découvert Douarnenez et, passant sur le pont de liaison pour rejoindre la ville, nous avons aperçu Port Rhu. Il s'agit d'un port-musée organisé par une association qui s'efforce de maintenir quelques exemplaires de bateaux de travail et de restaurer quelques navires intéressants. Pour visiter Port Rhu, il faut acheter un billet de visite qui donne l'accès au musée du bateau. Du même coup, nous y avons vu une exposition encore en place qui évoquait le chanvre et le lin. Cela ne pouvait que m'intéresser....

Mais, avant de visiter le musée et d'accéder à Port Rhu, après quelques photos, l'essentiel était de déjeuner. Une crêperie sur la "place de l'enfer" nous a accueillis dans sa véranda. La Place de l'Enfer porte mal son nom. En fait le mot Breton signifie le Marécage parce qu'en cet endroit se déversaient toutes les eaux usées de la ville. Mais l'orthographe était suffisamment proche du mot Enfer en Breton pour que l'on se trompe et, avouez que ce marécage nauséabond devait plus faire penser à l'enfer qu'au paradis. Non ?

DSC01715 (Copier)

DSC01716 (Copier)

Port Rhu ne nous offrira pas beaucoup de bateaux supplémentaires.... Avec le billet d'entrée, on vous propose de monter à bord des navires mais sur quatre ou cinq, il n'était pas possible de monter à cause de travaux de peinture ou travaux de restauration. Pour ma part, cela ne me gênait pas outre mesure mais j'imagine que nombre de visiteurs auront été déçus.

Personnellement, avant les sensations, je recherche l'esthétique, les lignes et je n'ai pas été volée avec ce bateau-phare que l'on peut aller mettre en place quand la brume est trop gênante ou s'il faut travailler de nuit à des recherches en mer par exemple.

DSC01719 (Copier)

Au fond, il y a sur la droite un thonier qui tend ses cannes vers le ciel. Nous irons le voir un peu plus tard....

DSC01720 (Copier)

DSC01722 (Copier)

D'abord, il est question de dînette. Cette place, d'après moi, gagnerait à être habitée de quelques grands bacs plantés d'arbres ou, même si l'on souhaite conserver son aspect d'antan et ne pas planter de pelouse ni de plate-bandes, de tables, de chaises, d'un kiosque.... Ce grand vide est un peu triste. Pourtant nous avons noté que Douarnenez faisait un véritable effort pour favoriser la restauration des façades des maisons et pour jouer la carte de la couleur. Dans toutes les rues, les maisons alignées proposaient des façades aux couleurs douces et pastel de jaune vanillé, de rose pétale, de vert  amande et de bleu ciel. Rien de bariolé, tout dans la délicatesse de tons tendres juxtaposés avec soin.

DSC01723 (Copier)

Et juste en face de la place, de l'autre côté de la rue : le quai et l'eau...

DSC01724 (Copier)

Juste après le déjeuner dans la crêperie à véranda, nous avons fait un tour dans cette boutique atypique : "vert et rouge".... Une référence aux balises qui scandent le chenal d'entrée dans le port, vert à babord et rouge à tribord (enfin il me semble.... A moins que ce soit l'inverse?????? Aïe, aïe, aïe....) J'y ai trouvé deux jolis plats gris-bleu qui seront parfaits pour les zinzins apéritifs...

DSC01726 (Copier)

Et puis, juste à côté, il y avait ce jardin de maison de maître. Un vrai régal de couleurs contrastées avec le vert bleu, le vert foncé, le rose indien, le mauve etc...

DSC01727 (Copier)

Puis la visite du musée du bateau. Tout d'abord la reconstitution du quai de Port Rhu. Pour remonter les chaloupes qui sortaient pour pêcher la sardine, on utilisait un treuil.

DSC01728 (Copier)

DSC01729 (Copier)

Parmi les bateaux ici présentés, dont beaucoup proviennent du Portugal, les restes de cette embarcation sortie de la tangue et qui remonte à la nuit des temps....

DSC01730 (Copier)

Ces paniers tressés ne pourraient devenir que des annexes chez nous....

DSC01731 (Copier)

Cette magnifique pirogue provient de Thaïlande. Elle est sculptée et n'est pas sans évoquer l'art indien d'Amérique du Nord hormis quelques décors comme les embellissements en figures de proue et de poupe.

DSC01732 (Copier)

Ci-dessous une pirogue à balancier également asiatique quand je l'aurais pensée polynésienne.

DSC01733 (Copier)

Petit bateau Hollandais qui déploie ses ailes vernies...

DSC01734 (Copier)

Maquette comme je les aime particulièrement....

DSC01735 (Copier)

Un bateau Portugais particulièrement bien décoré qui arbore ses dessins à l'extérieur comme à l'intérieur.

DSC01736 (Copier)

DSC01737 (Copier)

Bateau totalement démesuré provenant d'Asie. D'une longueur absolument inouïe que ma prise de vue a tenté de révéler. Moi j'ai arpenté une vingtaine de pas qui, certes, ne font pas 1 m de long mais qui doivent tout de même compter environ 80 cm.... Je vous laisse faire le compte.

DSC01739 (Copier)

Pour évoquer les voiles, rien de tel que de jolis voiliers moins anciens mais très "en toile".

DSC01740 (Copier)

DSC01741 (Copier)

DSC01742 (Copier)

Enfin, il y avait aussi l'exposition sur le chanvre et le lin. Chanvre qui est essentiellement employé pour tresser les cordages, lin plutôt employé pour le tissage de tissus, de vêtements et autres toiles mais dont les résidus font de superbes parpaings pour la construction. Rien que poser les mains dessus permet de mesurer les qualités isolantes et réchauffantes du matériau. Je n'ai pas eu le temps de me poser sur ce concept mais j'ai été plutôt séduite. Est-ce résistant dans le temps, est-ce que cela ne se dégrade pas trop rapidement, cela supporte-t-il le poids de certaines charpentes traditionnelles ? Autant de questions que je me suis plutôt posées..... après !

DSC01743 (Copier)

En lin, deux morceaux de toile trouvés au fond de pyramides égyptiennes et datant de 1400 avant J.C !!!!

DSC01746 (Copier)

DSC01747 (Copier)

DSC01748 (Copier)

Bien sûr, pas d'exposition sur le lin sans métier à tisser !!

DSC01751 (Copier)

Et, bien sûr, une explication de toutes les étapes de traitement de la fibre avant d'obtenir de quoi créer un tissu.

DSC01752 (Copier)

Les tisserands, les ateliers, les négociants utilisaient des marques répertoriées dans des catalogues comme celui-ci.

DSC01754 (Copier)

Je n'apprendrai sans doute à personne ce que l'on peut faire avec une pièce de lin et surtout pas qu'il peut s'agir de vêtements. Le lin a traversé le temps. Pour preuve ces tenues de marins Français qui ne manquent pas d'élégance, même si la tenue de matelot peut faire penser à celle du bagnard de Cayenne, les rayures en moins.....

DSC01756 (Copier)

DSC01757 (Copier)

DSC01758 (Copier)

La corde de chanvre, tournée à l'aide d'une machine fort simple constituée de crochets fixés sur un plateau tournant, fait encore partie du patrimoine marin même si elle n'équipe plus que les vieux gréements. Les navires récents n'enroulent plus que des bouts de nylon. Je le déplore car filets et cordages manquent désormais d'âme et de vécu contrairement aux moindres morceaux de chanvre que l'on arrive parfois à trouver sur la plage.....

DSC01759 (Copier)

Sur le sac marin ci-dessous, des personnages bigoudens ont été dessinés et peints par le propriétaire. Une petite personnalisation que j'aime beaucoup et qui m'émeut.

DSC01761 (Copier)

Vous les rappelez-vous ces fameuses chiliennes que l'on mettait trois heures à ouvrir dans le bon sens ? Entre les doigts coincés et les gestes désarticulés pour remettre tous les cadres dans le bon sens afin d'ouvrir la chaise, on était épuisé pour quand arrivait enfin le moment de s'y asseoir...

DSC01762 (Copier)

Et puis, en final de l'exposition textile, j'ai eu le plaisir de trouver cette oeuvre de Cécile Borne, artiste textile et fille du pays.

DSC01764 (Copier)

J'avais photographié le cartouche pour m'aider à commenter le travail de l'artiste mais j'ai préféré vous le servir tel que je l'ai trouvé affiché car il est trop poétique pour que l'on démonte les phrases ou qu'on le synthétise...............

DSC01765 (Copier)

Sortant du musée du bateau, le visiteur est renvoyé vers le quai de Port Rhu pour retrouver quelques coques restaurées ou en cours de restauration.

DSC01766 (Copier)

Sur fond de ciel bleu, les cannes à pêche du thonier se détachent telles de longues pattes d'insecte. Je les ai connus en activité, ces thoniers dont la silhouette était très facilement reconnaissable. C'était au port de Saint-Guénolé Penmarc'h. Tout début juillet, on armait le bateau et on y chargeait les provisions dont de gros pains à la croûte si épaisse qu'ils pouvaient durer 40 jours sans rassir disait-on. Boissons et victuailles à bord, les bateaux prenaient la mer et disparaissaient au large pour quatre mois. 

DSC01767 (Copier)

DSC01768 (Copier)

DSC01769 (Copier)

DSC01770 (Copier)

DSC01772 (Copier)

DSC01773 (Copier)

Portée tout au bout du ponton par mes pas peu pressés, j'ai jeté un dernier coup d'oeil vers le large avant de reprendre la route ; l'heure du retour venait de sonner.

DSC01775 (Copier)

DSC01776 (Copier)

DSC01777 (Copier)

N'est-ce pas que c'est beau ???? A la suite de mes deux précédents posts, nombreux ont été les commentaires qui disaient le plaisir qu'ont eu ceux qui ont lu mon blog et vu mes photos. Cette fois, il ne s'agit donc pas de paysages mais de bateaux ; j'espère que vous prendrez autant de plaisir à me lire et que j'aurai su vous apprendre un petit quelque chose qui vous donnera l'envie de venir faire un tour en Cornouaille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par mimiweb à 00:31 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 21 avril 2013

Promenade en Cornouaille

 

 

Après un dîner très sympa en compagnie de trois autres couples plus nos hôtes, après une nuit reposante à souhait et après un petit déjeuner copieux comme on les aime en vacances, l'heure était venue de reprendre la route et de continuer la promenade.

Nous avions vu la Pointe du Raz et avions aperçu, de l'autre côté, la Pointe du Van. Entre les deux pointes, une anse plus petite qu'imaginée : la Baie des Trépassés....

DSC01660 (Copier)

Malgré le joli soleil du matin que l'on voit briller ici, il faut imaginer le vent, très fort, très froid, qui soulève la mer et la rend particulièrement dangereuse. D'ailleurs, ici, si la baignade n'est pas interdite, il est écrit en grand qu'il n'y a aucune surveillance....

DSC01661 (Copier)

DSC01663 (Copier)

DSC01665 (Copier)

En quittant la Baie des Trépassés et en remontant sur la route côtière que je voulais préférer à la route qui dessert les villes-repères de cette région, nous sommes arrivés sur des moulins qui rappellent que nous sommes sur "la route des moulins". Pas étonnant, avec le vent qu'il y a par ici. Et la végétation est tellement effrayée qu'elle n'ose pas se dresser entre le large et les terres. Les moulins ne pouvaient que tourner rond !!!

DSC01666 (Copier)

DSC01667 (Copier)

Au large, un point blanc se détache sur l'eau. Un bateau dont le format me semble peu coutumier. Le zoom me confirme qu'il ne s'agit pas d'un banal sardinier....

DSC01672 (Copier)

Pour mieux apprécier la taille, le mieux est de remettre l'image au format du regard...

DSC01675 (Copier)

Depuis le haut des "falaises", la vue est sublime. Le regard embrasse tout un pan de côte, la mer comme le paysage sont sauvages et sauvegardés ; une vraie sensation de liberté et d'oxygénation.

DSC01676 (Copier)

Et puis nous descendons à nouveau dans une échancrure de la côte pour y trouver un curieux paysage : une petite cascade arrivant à la mer, qui creuse son sillage dans le sable profond et élargit ses rivières au point que je n'ai pas pu m'approcher du rivage. Il n'y parait pas mais la crevasse était particulièrement large et profonde. Même en prenant un bon élan, je n'aurais pu que me retrouver au milieu du ru, un bon moyen pour finir la journée les pieds glacés dans des chaussures trempées. Malgré toute mon amitié pour vous, je n'ai pas pu me résoudre à me jeter à l'eau pour quelques photos !

DSC01678 (Copier)

DSC01679 (Copier)

DSC01681 (Copier)

DSC01690 (Copier)

J'aurais pourtant aimé m'approcher de ces vagues furieuses que mon Hom a jugées hautes de près de 2 mètres....

DSC01697 (Copier)

DSC01679 (Copier)

DSC01698 (Copier)

DSC01701 (Copier)

Partout la mer vient se fracasser contre les rochers, partout le dessin de la côte est blanchi d'écume, partout les vagues moussent et explosent en un vacarme assourdissant. Et puis, de halte en départ, on arrive aux abords de Douarnenez en commençant par Tréboul, juste avant le pont de liaison entre les deux villes.

DSC01703 (Copier)

DSC01704 (Copier)

DSC01707 (Copier)

DSC01710 (Copier)

DSC01711 (Copier)

DSC01712 (Copier)

Un autre détail m'a beaucoup frappée : partout poussaient des camélias très épanouis. De grands camélias, des camélias très hauts au point que certains étaient tout bonnement taillés à la manière des haies de laurier-palme constituant ainsi de très hauts murs ponctués de petites taches rouges. Souvent, j'ai vu ces haies élevées encadrer une allée d'entrée de maison, sans doute pour couper le vent et mettre à l'abri ceux qui voulaient remonter l'allée jusqu'à la maison ?

DSC01713 (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par mimiweb à 18:28 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 20 avril 2013

Balade celtique

Partir. Partir ensemble, pas forcément bien loin mais partir !!!

En octobre dernier, en cadeau d'anniversaire de mariage, nous avions reçu une Wonderbox "chambre d'hôte".... Quelques mois et de nombreux soucis plus tard, j'avais visé le "printemps" (le quoi ?) pour faire une réservation en Finistère. Persuadée que nous aurions un mois d'avril ensoleillé et chaud, j'avais visé le 17 pour partir. J'étais sûre que nous allions sortir les vêtements légers, les Tshirts à manches courtes voire les chapeaux de paille.

Plus le temps passait, plus je m'inquiétais de ce qu'allait être le temps pour notre escapade mais, heureusement, nous avons eu droit à une parenthèse : le soleil était là même si le vent, plutôt froid, rafraîchissait singulièrement des journées printanières que nous aurions aimées tellement plus estivales !

Départ via Carhaix en direction de Quimper, juste de quoi croiser un clin d'oeil en hommage aux "Vieilles Charrues"....   Bien pensé, je trouve !

DSC01573 (Copier)

Un rond-point très rock....

Et puis les Monts qui nous font croire à un voyage tellement plus lointain. Sans compter que l'hiver, quand il y a un voile de neige, le paysage doit vraiment évoquer la montagne !

DSC01574 (Copier)

Au bout de la route, voilà Quimper qui dresse les clochers de sa cathédrale, notre but, notre objectif. Elle a été entièrement nettoyée et repeinte, je me demande si l'intérieur a été remis en couleurs comme cela devait être jadis ? A l'époque où les gueux et les paysans tenaient commerce à l'intérieur et que l'on venait pour échanger avec ceux venus d'autres "pays".

DSC01575 (Copier)

Un parc, aménagé au flanc d'une colline, a pris des airs de jardin exotique.

DSC01576 (Copier)

Malheureusement, les jardinières fleuries n'ont pas encore été accrochées le long du canal. Il manque un peu de couleurs mais le cadre est vraiment agréable pourtant....

DSC01577 (Copier)

Juste traverser la rue pour aller vers les rues piétones et trainer un peu entre les maisons pour admirer quelques façades de maisons de bois. Mais avant de visiter la cathédrale, l'important était d'aller se restaurer.

DSC01581 (Copier)

Bien entendu, quoi manger d'autre à Quimper qu'une galette complète suivie d'une crêpe au chocolat noir ? Le tout arrosé d'un..... jus de pomme (je suis sans alcool !!!)

DSC01584 (Copier)

Puis visite de la cathédrale dont nous franchissons le porche dont les socles des saints ont été refaits en ciment. Ils seront sans doute blanchis pour s'assortir aux statuettes sculptées...

DSC01585 (Copier)

DSC01586 (Copier)

DSC01587 (Copier)

DSC01590 (Copier)

DSC01591 (Copier)

DSC01592 (Copier)

DSC01593 (Copier)

DSC01594 (Copier)

Ainsi se termine la visite de la Cathédrale Saint-Corentin.... Il s'agit de reprendre la voiture car nous sommes attendus assez tôt en fin d'après-midi là où nous dormirons, tout à côté de Cleden-Cap Sizun.

DSC01595 (Copier)

Prendre le soleil et un café à une terrasse en regardant les pigeons abuser de la générosité des mangeurs de sandwiches....

DSC01600 (Copier)

Et quitter Quimper sur la vision d'un poisson bizarre et volant qui flotte à la surface du canal quand le niveau est à son maximum, c'est à dire quand il n'y a pas de travaux comme il y en avait lors de notre passage.

DSC01601 (Copier)

DSC01603 (Copier)

Départ en longeant la mer au plus près pour rejoindre La Pointe du Raz en passant par Audierne. Plozévet, Pors Poulhan .....

DSC01604 (Copier)

DSC01606 (Copier)

DSC01608 (Copier)

DSC01609 (Copier)

DSC01610 (Copier)

DSC01612 (Copier)

C'est aussi là que finit le Pays Bigouden.... que cette bigoudène salue sobrement, tournée face à la mer comme si elle guettait le retour de quelque bateau.

DSC01613 (Copier)

DSC01615 (Copier)

DSC01616 (Copier)

DSC01617 (Copier)

DSC01618 (Copier)

J'avoue avoir été quelque peu décontenancée par Audierne.... J'avais une idée tellement différente de ce port. Une idée sans doute plus ancienne et plus traditionnelle des ports Bretons... Sans doute que le "Cheval d'Orgueil" cavalait dans mon imagination !

DSC01619 (Copier)

DSC01621 (Copier)

DSC01622 (Copier)

DSC01623 (Copier)

DSC01624 (Copier)

Une bonne résolution !!!

En route à présent pour la star des lieux : la Pointe du Raz où le vent souffle toujours très fort. Il n'y faisait pas bien chaud et nous avons eu droit à un instant de grisaille rapidement repoussé par un joli soleil lumineux.

DSC01633 (Copier)

72 m de dénivelé. Avancer sur le petit balcon spécialement aménagé pour pouvoir photographier l'aplomb est assez impressionnant tout de même. D'autant que le vent était fort et glacé.

DSC01634 (Copier)

Très en arrière de la Pointe du Raz, l'Île de Sein que l'on aperçoit fort mal dans un rien de brume. Il semble que ce soit souvent ainsi. On peut prendre le bateau à Douarnenez pour rejoindre cette île assez petite et tout en longueur ; il faut continuer 1 heure de traversée....

DSC01635 (Copier)

DSC01636 (Copier)

Désormais, des câbles d'acier limitent les axes de circulation afin d'aider à la préservation de la flore. Après des années de piétinement, la végétation, toujours très rase à cause des vents forts, regagne du terrain....

DSC01638 (Copier)

DSC01627 (Copier)

DSC01639 (Copier)

DSC01646 (Copier)

Retour au parking (6 euros !!!) et en avant pour les 800 m qui nous en séparent. Il est possible d'emprunter un chemin de randonnée plus long qui longe le bord du cap mais avec ce temps bien froid, le chemin le plus court s'est avéré le plus rapide aussi !!!

DSC01648 (Copier)

DSC01655 (Copier)

La lande portait ça et là des pins miniatures naturellement sculptés par le vent. On aurait dit qu'un jardinier Japonais était passé par là pour tailler l'arbre en nuages...

DSC01657 (Copier)

Et, pour dîner de coquilles St Jacques aux carottes et oignon cuit, de rôti de veau, salade du jardin et d'une crêpe avec glace et caramel, il faut réserver une chambre d'hôte chez Marcel et Odile Le Naour, au lieu-dit Kerangard en Cleden-Cap Sizun. Une halte reposante chez des gens absolument charmants dont la table mérite le compliment. Vraiment ! Ci-dessous, la maison des hôtes où l'on dîne. Il y a une ou deux chambres au-dessus de la salle à manger.

DSC01658 (Copier)

Nous avions la nôtre dans le gîte mitoyen qui comporte trois chambres, une salle à manger et une cuisine ouverte.

DSC01659 (Copier)

Un vrai hâvre de tranquillité où même les lapins de garenne ne s'enfuient pas à votre approche !

Ce début de balade celtique vous a peut-être paru un peu long ? J'en suis désolée et d'autant plus que ça n'est rien à côté de ce qui suit.... Ames pressées, s'abstenir.... A demain pour une randonnée en Cornouailles !

Posté par mimiweb à 00:17 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,


jeudi 18 avril 2013

Bleu saphir

Parfois, dans la lumière des jours de pluie, la mer prend des couleurs de saphir. Une curiosité sur cette côte ......... d'émeraude !!!

DSC01567

DSC01568

De l'autre côté de la baie, les bouchots se dressent comme des sentinelles.

DSC01569

Et, inlassables, les engins vident le port !

La digue ajoutée accueille les gros cargos mais la mer, invariablement, remplit ce port supplémentaire d'une vase que l'on enlève, chaque jour, et que l'on porte un peu plus loin quand la marée descend. Il s'ensuit des cordons vaseux où l'on s'enfonce et où aucun coquillage ne veut se poser.

Dès que la marée descend, une noria de camions se met en branle et danse le ballet incessant des videurs de bacs tandis que quelques heures plus tard, la marée remontant, la mer disperse les boues posées à l'entrée du port pour les envoyer plus loin, de part et d'autre de la baie, engluant ainsi les plages et les criques.

DSC01570

DSC01571

 

 

Posté par mimiweb à 00:30 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 16 avril 2013

Il ne m'aura fallu que..... 2 ans !!!

 Vous rappelez-vous de Manch'créa ? Non ? Oh flûte alors.... Bon alors je vous plante un peu le décor : c'était avant que je déménage voilà deux ans. J'étais en Normandie, nous étions quelques passionnées d'art textile et nous avions décidé de nous retrouver régulièrement pour une demi-journée intensive d'échanges d'idées et de techniques. Et puis j'ai changé de région en laissant là les amies et les projets. Les copines se sont un peu démobilisées et celles qui commençaient à souffrir de l'éloignement de la salle de réunion et des kilomètres à parcourir ont renoncé petit à petit. Le groupe s'est lentement éteint comme une bougie à la fin de la cérémonie.

Mais, en partant, j'avais tout simplement mis en attente un exercice : recevoir de ses voisines un carré d'art textile de 20 x 20 cm et l'amener au format 40 x 40cm en respectant l'esprit de l'auteur et en s'efforçant de faire disparaitre le petit carré initial dans le carré final quelles que soient les méthodes pour ce faire : découpage, modification....

Vous me suivez ? J'espère être assez claire dans mes explications..... En tout cas, depuis deux ans, je n'avais guère eu le temps de me remettre aux arts textiles comme vous avez pu le constater sur ce blog. En janvier dernier j'ai pris la résolution de ne m'engager dans rien avant d'avoir achevé les encours. J'ai donc trié les ouvrages en attente et me suis mise au travail. Quelques évènements personnels sont venus m'interrompre mais, petit à petit, je suis arrivée au bout de cette première réalisation.... Quelques autres m'attendent encore !!!!

DSC01563 (Copier)

Ce format fait 40 cm de côté. Virtuellement séparez-le en quatre : le carré de Chantal est en haut à gauche. J'ai ajouté un tissu bleu et fleuri tandis que Chantal avait utilisé un batik bleu clair. J'ai brodé, comme elle, des roses, des zones à points de noeud, des zones à point de sable. J'ai également reproduit l'effet recherché avec le cordon doré et j'ai ajouté quelques fleurs plus sombres brodées en rubans. Le tout a été unifié avec un tulle fumé fixé d'un piqué libre et évincé sur les zones brodées. L'ensemble, doublé de bleu avec système d'accroche, a été bordé d'un bourdon large réalisé dans un fil changeant.

Voici quelques photos de détails :

DSC01564 (Copier)

DSC01565 (Copier)

DSC01566 (Copier)

Voilà, Chantal. J'espère que ma réalisation te plaira et que tu me pardonneras d'avoir mis autant de temps à le terminer. Reste maintenant à trouver le moyen de te faire passer ce travail mais je trouverai comment lui faire regagner la Normandie et le Nord-Cotentin sans avoir à le plier ce qui ne manquerait pas de le marquer et de l'abîmer....

 

Posté par mimiweb à 01:22 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : ,

Printemps tardif....

 On n'y croyait plus. Les jours et les nuits étaient abonnés à des températures à un seul chiffre et voilà que soudain on franchit une amplitude de 15 degrés d'un coup. De quoi trouver qu'il fait chaud !!!

Un coup de chauffe sur le jardin et les boutons de fleurs explosent. Chaque matin, de nouvelles fleurs ont éclos au jardin, un vrai bonheur à découvrir....

DSC01547 (Copier)

La bonne surprise d'une anémone, isolée parmi les feuilles d'ancolies.... Est-ce que ça se multiplie tout seul, ça ? J'aimerais assez en avoir tout un bouquet dans le futur.

DSC01553 (Copier)

Quelques tulipes éparses. Curieuse idée d'avoir mis un oignon par-ci et un autre par là.... Groupées, les fleurs auraient eu meilleur effet.

DSC01556 (Copier)

Je ne me lasse pas de la géométrie extraordinaire des coeurs de tulipe. C'est beau, non ?

Et puis, les fleurettes du jardin mettent tellement l'esprit au bonheur simple d'une minute de tranquillité au soleil que je n'ai pas résisté au plaisir de m'en faire un bouquet miniature.

 

DSC01560 (Copier)

DSC01561 (Copier)

DSC01557

DSC01558

 

DSC01562 (Copier)

Tout simplement..

Posté par mimiweb à 00:48 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 9 avril 2013

Dis, c’est quand le printemps ?

Coucou tout le monde !!! Me revoici…. Je m’étais un peu éloignée de mon blog mais je ne vous avais pas oubliés pour autant. Juste des trucs très sérieux à traiter et juste un petit manque de temps personnel pour mes centres d’intérêt mais je n’étais pas partie bien loin et me revoici !

Samedi dernier nous avons eu notre premier jour de soleil depuis des lustres. Des lustres sans lustre d’ailleurs car nous avons vécu dans la plus impénétrable des grisailles et par des températures polaires. Le premier rayon de soleil n’a pas réchauffé grand chose sauf ….. les coeurs !

DSC01530 (Copier)

Pour preuve des températures hivernales, le prolongement du séjour des bernaches pas décidées du tout à partir d’ici. Lieu de repos où elles se mettent à l’abri au cours de leur voyage ou bien refuge pour toute une saison ? N’ayant pas été bernache dans une vie antérieure, j’avoue humblement mon ignorance.

DSC01531 (Copier)

N’interrompant pas son travail pour quelques coin-coins alertés de bernaches, l’huîtrier-pie fouillait le sable à marée descendante. Alors, bonne pêche ? Je ne l’ai pas vu manger, nous ne sommes pas restés assez longtemps sur place.

Et puis j’étais gelée car nous nous tenions à l’ombre et en fin d’après-midi. Le soleil réchauffait……..l’autre côté de la baie :

DSC01532 (Copier)

Là-bas, en face, le soleil illumine les maisons au point de nous faire croire qu’il y fait plus beau et bien meilleur. Même pas vrai !

DSC01533 (Copier)

DSC01534 (Copier)

Preuve du sens de l’ensoleillement, les ombres portées des rampes sur le sable. Preuve de l’heure tardive en ce samedi après-midi, l’allongement des ombres sur cette petite plage que je ne fréquente jamais car elle est à Cesson-Saint-Brieuc. Mais j’irai y faire un tour pour m’aventurer sur le chemin piétonnier et aller voir ce qui se cache, un peu plus loin, derrière les rochers.

En tout cas, les températures encore très basses à ce moment-là (5° seulement), n’annonçaient pas le printemps malgré ce tout premier soleil. Alors quoi de mieux, quand on rêve de printemps et de douceur, que les fleurs du jardin ?

DSC01535 (Copier)

Celles-ci sont mignonnes et redressent leur petite tête à face jaune après avoir rangé leurs boutons en crosses autour de la tige centrale. Signe de printemps, ces narcisses sentent malheureusement très mauvais. Curieux, non ?

DSC01538 (Copier)

Celle-là est toute seule de son espèce. Il y a plusieurs groupes de jonquilles qui ont fleuri et que je n’ai pas photographiés parce que les fleurs étaient déjà abîmées par le froid et le vent sec, parfois fort. Mais avec un coeur double juponné, je n’ai que cet exemplaire. Je trouve cette fleur superbe…. Une idée : planter plusieurs oignons avec celui-ci pour créer une jolie touffe jaune au printemps prochain. A noter !

DSC01539 (Copier)

Ce rosier, que j’ai planté il y a plusieurs semaines, est vraiment prometteur. Son feuillage est aussi brillant que si j’avais passé les feuilles à l’huile. Il me semble y lire un signe de bonne santé, non ? J’ai hâte de voir mon rosier progresser car les fleurs, parait-il, sentiront très bon….

DSC01540 (Copier)

Non, ceci n’est pas un chou-fleur qui a du mal à s’épanouir mais il s’agit bel et bien de fleurons de lilas en formation. L’éclosion n’est pas pour demain, convenez-en…. Eh bien, nous patienterons !

DSC01541 (Copier)

Alors, faute de spectacle au jardin, je me suis rabattue sur les plantes d’intérieur à commencer par cet amaryllis que j’ai actuellement en pension chez moi. Alors, content d’être chez Tata Mimi, on dirait ?

DSC01543 (Copier)

Egalement en nourrice cette Phalaenopsis d’une couleur pourpre sublime.

Mais je ne suis pas en reste car une de mes orchidées a fleuri aussi :

DSC01544 (Copier)

Immaculée mais plutôt jolie, non ? Personnellement j’en raffole. Je crois bien être orchidémaniaque désormais mais j’adore ça et je ne suis pas près de me soigner.

Posté par mimiweb à 00:40 - Commentaires [16] - Permalien [#]

vendredi 5 avril 2013

Ca y est !!!!!

Vous vous rappelez bien que je vous avais proposé de vivre votre "vie en couleurs" ?

La vie en couleurs 3

La vie en couleurs 2

 

Et vous vous rappelez sans doute que je vous avais promis une boutique en ligne pour faire les petits achats que vous ne pouviez pas venir faire à Saint-Quay Portrieux ?

La vie en couleurs

Eh bien, ça y est !!! La boutique en ligne de LA VIE EN COULEURS a ouvert  et vous attend, une multitude d'articles dans ses pages. Point n'est donc besoin d'affronter les frimas de ce printemps hivernal, vous allez pouvoir faire votre marché depuis votre canapé car voici

la ...... clé !!!

 

Posté par mimiweb à 00:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,


">Patchacha
  • Patchalafolie - Catherine J.
  • Vero de Douai
  • Bijoux, parures
    Blogs à visiter, sites amis...
    Chat
    Couture, patch, art textile, bricolages...
    Décorations et ambiances
    Fournitures : tissus, fils...
    Maquettes et modèles réduits
    Photos
    Plutôt broderie
    Plutôt calligraphie et peinture
    Plutôt couture et confection
    Plutôt culturel
    Plutôt patch
    Plutôt scrap et carterie
    Plutôt touristique
    Derniers messages
    Archives
    Tags
    « décembre 2017 
    dimlunmarmerjeuvensam
         1 2
    3 4 5 6 7 8 9
    10 11 12 13 141516
    17 18 19 20 21 22 23
    24 25 26 27 28 29 30
    31